Accueil arrow Les SAS

Le destin d'un Capitaine, le Film

Archiviste de sa mémoire, le capitaine classe les photos de ses guerres perdues. Il sait aujourd’hui que « c’est toujours dans le dos des soldats que se jouent les guerres menées au front. » Et s’il devait résumer, au seuil de sa vie, ce qu’il ressent, cela tiendrait en un seul mot : l’abandon.
 
Les SAS
Index de l'article
Les SAS
Histoire des SAS
Role et missions
Conclusions

Dès 1830 et le début de la conquête, pour s’implanter en Algérie,il est devenu indispensable de connaître profondément le pays, ses habitants, leur langue, leurs coutumes et leur religion, données largement ignorées des premiers colonisateurs.Les « Bureaux Arabes » vont tenter de répondre à ces interrogations et d’accompagner le développement du pays. Leur implantation sera lente.

 

Dirigés par un officier qui recrute un secrétaire arabe, leur gestion est subordonnée à l’autorité militaire et leur sécurité assurée par des « spahis ».

Ils s’efforceront, d’abord de réguler les conflits entre tribus. Ils tenteront aussi de défendre les intérêts des musulmans.

La terre, partagée entre nomades et sédentaires, devenant rapidement l’objet principal, dès le Second Empire, d’un premier conflit avec les colons, Napoléon III ayant voulu limiter l’annexion des terres « indigènes ».



 
© 2008 Le Destin d'un Capitaine
Webmasterised by ICS
 
Professionelle Joomla Templates - kostenlos