BRANCHEZ-VOUS!   MAGASINEZ!   MesNouvelles.com   TROUVEZ!  

MesNouvelles.com

 

 

 
Québec - Canada Presse Canadienne

DISPARITION-FEMMES

La police espère lever le mystère entourant la disparition de 50 femmes

PAR JUDY MONCHUK


PORT COQUITLAM, C.-B. (PC) - La population a communiqué plus de 250 éléments d'information à la police depuis que cette dernière a commencé à fouiller une exploitation porcine de Port Coquitlam, quelque 35 kilomètres à l'est de Vancouver, dans l'espoir d'y trouver des pistes permettant de lever le mystère entourant la disparition de 50 femmes.

Davantage de policiers ont été affectés à cette affaire afin, notamment, de procéder à la vérification des renseignements, a indiqué en conférence de presse Cate Galliford, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), samedi.

"Nous voulons insister sur le fait que certaines des informations sont très, très utiles", a déclaré Mme Galliford, ajoutant que le police ne pouvait être plus précise à ce sujet.

Scott Driemel, enquêteur au sein de la police de Vancouver, a refusé de dire le nombre des policiers impliqués dans cette enquête. Il a ajouté qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que les renseignements en provenance du public donnent des résultats rapides.

"Il est beaucoup trop tôt pour pour dire à quel point cela sera valable", a-t-il expliqué.

Les enquêteurs travaillent 24 heures sur 24 sur les terrains de l'exploitation agricole périurbaine, d'une superfice de quatre hectares. Des chiens policiers ont été aperçus, samedi, autour d'un monticule de terre boueuse situé à proximité d'une grange.

Alors que les recherches se poursuivaient, la police a présenté ses excuses aux proches des disparues ayant l'impression de ne pas être tenus au courant de l'évolution de l'enquête.

"Nous savons que certains membres des familles se sentent laissés pour compte", a déclaré Mme Galliford.

"Le groupe de travail a contacté les membres des familles afin de leur faire savoir que nous venions sur ce site, a-t-elle ajouté. Nous prenons maintenant des mesures afin de nous assurer que nous pouvons les tenir au courant des informations que nous sommes en mesure de partager avec eux sans mettre en péril l'enquête."

Les policiers qui tentent de faire la lumière sur la disparition des 50 femmes, dont certaines n'ont pas été revues depuis 1983, ont effectué jeudi une première perquisition à la ferme de Port Coquitlam.

Les disparues étaient des prostituées qui pratiquaient leur métier dans un quartier de l'est de Vancouver ainsi que des toxicames.

© La Presse Canadienne, 2002



Envoyer à un(e) ami(e)

Publié le 2002-02-9

Autres manchettes Québec - Canada

 

Manchettes
Affaires
Arts et Spectacles
Monde
Québec - Canada
Sports
Technologies





LE MEILLEUR D'INTERNET pour... SITE - RÉSEAU - ENTREPRISE
Bourse - Horoscope - Loteries - Météo
RECHERCHE: dans tout le Web dans BRANCHEZ-VOUS!

© Copyright BRANCHEZ-VOUS inc. 1995-2001. Tous droits réservés.