Pour un monde durable, un hors-série de Science & Vie a propos actualites videos bourse aux pronostics simulateur climatique le mensuel

Quand éolienne et bouée font bon ménage

Par Denis Delbecq • 5 juin 2008 à 9:49 • Categorie: Actualité

Une éolienne ça flotte énormément. C’est en tous cas ce qu’espèrent l’allemand Siemens et le norvégien StatoilHydro, qui vont installer une turbine flottante, par deux cent mètres de fond, l’an prochain, au large de la Norvège.

La turbine, d’une puissance maximale de 2,3 mégawatts, sera fixée à soixante-cinq mètres au dessus de l’eau sur une bouée cylindrique de cent mètres, retenue par trois chaînes au fond de la mer. L’ensemble pèsera la bagatelle de 5300 tonnes…

Manque de place disponible, contestation grandissante des riverains, vents irréguliers, les éoliennes ont de plus en plus de mal à s’installer à terre. D’où l’idée de les implanter en mer, avec des vents plus favorables. Jusqu’à présent, les fermes offshore sont installées par faible profondeur et les pylônes fixés par dix à vingt mètre de fond avec de gros blocs de béton. La technologie développée par Statoilhydro et Siemens permettrait d’implanter des éoliennes jusqu’à des profondeurs de sept cent mètres.

La piste développée par les deux industriels ne manque pas d’avantages. D’autres expériences pour la haute mer, s’appuient sur l’installation des éoliennes sur des plates-formes flottantes. Le duo germano-norvégien mise lui sur l’utilisation d’éléments standards (flotteurs et ancres de plates-formes de forage pétrolier, turbine éolienne de grande série, etc.) pour réduire les coûts. Bien évidemment, l’électricité sera toujours plus onéreuse que celle produite à terre et à faible distance des côtes. Mais le procédé ouvre de nouveaux débouchés, comme en Californie qui, en dépit de son goût pour les énergies vertes, ne dispose pas de fonds marins de faible profondeur.

Image: éolienne terrestre © Denis Delbecq

Article lu 61 fois. Tags:, ,

2 commentaires »

  1. Denis, t’es sur de ton coup sur les “5300 tonnes”, ça fait pas un peu beaucoup pour une éolienne ?

  2. Cinq mille trois cent tonnes, des vraies! (source StatoilHydro)

Laisser un commentaire