L’anophèle piégé par une chaussette sale

Par Denis Delbecq • 6 décembre 2009 à 13:48 • Categorie: Actualités

Une chaussette du jour et un peu de CO2. Le cocktail pourrait s’avérer efficace pour lutter contre les moustiques vecteurs de maladie, à commencer par le terrible Anopheles gambiae qui transmet le paludisme. Une équipe de chercheurs néerlandais et gambiens vient de le démontrer dans la prestigieuse revue scientifique PLoSOne. L’attirance des moustiques pour les humains est en effet un savant dosage de détection d’odeurs et du gaz carbonique rejeté par la respiration.

Les six scientifiques ont conduit leurs expériences dans un petit village de Gambie, en Afrique de l’Ouest. Une région parmi les plus pauvres du monde où le paludisme fait des ravages. Six huttes espacées d’une dizaine de mètres ont été équipées de pièges à moustiques. A l’heure du coucher, une chaussette de nylon portée une journée était déposée dans chaque piège, tandis que le générateur de gaz carbonique était enclenché. Chaque matin, les pièges étaient relevés et placés au congélateur pour tuer les moustiques, tandis qu’un aspirateur était passé avec soin du sol au plafond dans chacune des huttes, pour capturer les moustiques en liberté à l’intérieur. Les chercheurs ont par exemple pu tester plusieurs hauteurs et positions pour leur piège ou l’impact de la présence ou de l’absence d’un dormeur —protégé par une moustiquaire— dans la hutte. Au total, après plusieurs séries d’expériences longues de douze nuits conduites entre août et novembre 2007, plus de cent mille moustiques ont été capturés.

Le verdict de ces travaux est très net: ils démontrent tout d’abord que la diffusion de gaz carbonique dans un piège attire bien les moustiques. Et quand c’est le cas, l’absence de personne dormant dans la hutte ne fait pas baisser le nombre d’Anopheles gambiae capturés, tandis qu’elle fait chuter le nombre total de moustiques récoltés. Signe que le tueur du paludisme serait plus sensible au piège que ses cousins. Pour en avoir le cœur net, les autres expériences ont été conduites en installant une chaussette déjà portée pour coupler l’odeur de sueur au gaz carbonique dans les pièges.

Plus intriguant, ces pièges mixtes s’avèrent plus efficaces lorsqu’ils sont placés près du sol, à une quinzaine de centimètres de hauteur. Comme si le vecteur du paludisme faisait du rase-motte à l’heure de son dîner. Mieux, la multiplication de pièges dans un même lieur ne semble pas attirer plus de moustiques dans les huttes.

Il reste que ce type de piège n’assure qu’une protection relative pour les humains. L’utilisation de moustiquaires imprégnées d’un insecticide est beaucoup plus efficace. Mais comme ils ne tuent pas les moustiques et qu’ils fonctionnent même en l’absence d’un humain, les pièges étudiés en Gambie permettent aux scientifiques un meilleur suivi de l’état des population d’anophèle. En 2007, une équipe américaine avait pour la première fois décrit le système olfactif de l’anophèle, qui détecte à la fois l’octenol contenu dans la sueur et le gaz carbonique pour repérer ses cibles.

Image: Une femelle anophèle adulte (pseudocouleurs). © Colorado State University

Article lu . Tags:, , ,

6 commentaires »

  1. BIEN MAIS PENSEZ A METTRE DU SCOTCH DOUBLE FACE PARTOUT MEME EN SUSPENSION ET VOUS VEREZ LE RESULTAT…..

  2. Depuis le temps que l’on étudie cette saleté, on a bien découvert une petite maladie spécifique, qui en tuerait des milliards de milliards? non?

  3. c’est bien beau de tuer tous les moustiques, mais n’oublions pas qu’ils font partis de la chaine alimentaire de fait si les moustiques disparaissent d’autres animaux vont suivre !!!
    il vaudrais mieux s’attaquer au cycle de vie du protozoaire responsable du paludisme…
    @+

  4. bon article

  5. DOIRUIT …. Les chaussettes attirent les moustiques , pas le scotch …

  6. oula faut que je change de metier moi.

Laisser un commentaire

EGALEMENT EN KIOSQUE

Lien vers le sommaire du hors serie science et vie Lien vers le sommaire du hors serie science et vie lien vers le sommaire des cahiers de science et vie couverture le grand zoom de science et vie Lien vers le sommaire de Science et vie junior couverture du hors serie de science et vie junior couverture de Science et vie découverte
'use strict';