L’appel de Respect Mag : entre injonction et soumission

En dépit des dénégations de Marc Cheb Sun, rédacteur en chef de Respect Mag, force est de constater que l’appel a été lancé peu de temps après les mises en garde et les injonctions de l’UMP, exprimées dans la bouche de l’un de ses députés (Bernard Carayon ), condamnant le silence des musulmans et leur relative apathie, suite aux attentats anti-coptes en Égypte.

Oumma.com Abonnez-vous: RSS E-mail Twitter
Jeudi 3 Février 2011
Articles

L’appel de Respect Mag : entre injonction et soumission

par Fouad Bahri - publié le dimanche 30 janvier 2011


Le magazine Respect Mag a lancé, il y a peu de temps, un appel intitulé « L’islam bafoué par les terroristes(1) », destiné à dénoncer les violences et les attentats commis au nom de l’islam. Cet appel a été signé par de très nombreuses personnalités musulmanes, intellectuels, journalistes, artistes, hommes politiques et théologiens. Le « gratin » de la communauté musulmane s’y retrouve : Abdel Malik, Dalil Boubakeur, Bariza Khiari, Ghaleb Bencheikh, Tariq Ramadan, Tareq Oubrou et bien d’autres se rejoignent, unanimes dans la condamnation du terrorisme dit « islamiste. » Un rassemblement était organisé ce samedi 29 janvier sur le Parvis des Droits de l’Homme, à Paris.

Que penser de cet appel ? A priori, le message moral est clair, sans équivoque et mérite tout notre soutien. Oui, tout musulman fidèle à ses références religieuses et morales condamne tout acte de terrorisme commis ou non au nom de l’islam. Plus que cela, le musulman condamne toute forme de crime, politique ou apolitique, tout assassinat. Parce qu’elle est un don divin et un dépôt céleste, la vie est et demeure sacrée, quelque soient les circonstances.

Et pourtant, si cet appel semble juste et raisonnable à court terme, il constitue, à long terme, un véritable danger. Pour deux raisons.

La première concerne le fond de l’affaire : les actions terroristes menées par des groupes présentés comme islamistes, djihadistes, radicaux ou tout simplement terroristes, chaque terme étant interchangeable, c’est à dire indéfinissable. Ces actions et ces opérations armées comportent un certain nombre de problèmes et soulèvent des interrogations curieusement peu relayées, à la fois dans les médias grand public et chez l’ensemble de nos vitrines musulmanes officielles (institutions, intellectuels médiatiques et théologiens « républicains »).

Des versions contradictoires

Ainsi de l’affaire copte qui a soulevé beaucoup d’émotion dans la communauté occidentale comme le rappelle Respect Mag dans son appel, à juste titre. Plus d’une vingtaine d’entre eux ont trouvé la mort à l’aune du Nouvel an, à la suite d’un attentat à l’entrée de l’église d’Alexandrie. Qui a commis l’attentat ? A l’heure d’aujourd’hui, nous n’en savons toujours rien. Des versions contradictoires ont été défendues, toutes officiellement.

La première version du gouvernement égyptien confirmée par des témoins oculaires, attestait qu’une voiture piégée, garée devant l’église par plusieurs hommes, avait constitué le modus operandi de cette attaque (2). Un mode opératoire très atypique pour des groupes qui auraient l’habitude d’envoyer des kamikazes se faire exploser.

Quelques heures plus tard, la version officielle, écartée par le ministère de l’intérieur égyptien, avait changé (3). Il s’agissait non plus d’une attaque à la voiture piégée, mais d’un attentat suicide, à la mode Al Qaida. Aucun autre détail ne sera fourni à la presse et Hosni Moubarak parlera de « mains étrangères » à l’œuvre dans cette affaire, sans préciser s’il s’agit d’États ou de groupes armés. Le mystère demeure.

Trois jours plus tard, Michèle Alliot-Marie, ministre française des Affaires étrangères, dans une lettre adressée à la Haute représentante de l’Union européenne, Catherine Ashton, demandait que l’UE se saisisse du sort des chrétiens d’Orient menacés par Al Qaida (4), confirmant à nouveau la thèse incriminant le réseau de Ben Laden.

Mais les toutes dernières déclarations du ministère de l’intérieur égyptien attribueront finalement l’attaque à un groupe palestinien, « l’Armée de l’islam (5) », présenté comme lié à Al Qaida, bien qu’ayant rompu tout lien depuis 2007 si l’on en croit ses représentants qui nient, par ailleurs, toute implication « de près ou de loin » selon leurs déclarations, là encore en parfaite contradiction avec les modes de fonctionnement de ces groupuscules qui n’hésitent pas à revendiquer leurs attaques pour en engranger tout les bénéfices politiques.

Au final, nous ne savons pas s’il s’agit d’une équipe de tueurs qui auraient actionné à distance un engin explosif, un kamikaze local affilié à Al Qaida ou un membre de ce groupe palestinien. D’ailleurs, qui s’en soucie. Le plausible a plus de force que le possible.

JPEG - 61.8 ko
La colère des coptes, à Alexandrie. Trois versions différentes sur les commanditaires de l’attentat ont été défendues par les autorités égyptiennes

Les bons offices de Sifaoui

Autre exemple : l’AQMI (Al Qaida au Maghreb Islamique). Les derniers enlèvements et assassinats de civils français entre le Mali et le Niger revendiqués par cette émanation obscure du GSPC algérien (Groupe salafiste pour le combat et la prédication) ont renforcé une nouvelle fois, semble-t-il, la portée de l’appel de Respect Mag. Des terroristes islamistes qui enlèveraient et exécuteraient des civils, pratiquement gratuitement, « au nom » de l’islam.

Pourtant, depuis des années maintenant, des diplomates algériens comme Mohamed Zitout (6) et des organes de presse comme Algéria Watch (7) dénoncent le rôle majeur de la DRS (Direction du renseignement et de la sécurité) algérienne qui aurait formé plusieurs de ces « terroristes » et instrumentaliserait ces groupes à des fins de politique intérieure. Maintenir un climat sécuritaire et renforcer leur propre légitimité dans le jeu algérien, garantir leur mainmise sur les ressources énergétiques et leur partenariat américain au nom de la guerre contre le terrorisme, seraient les principaux objectifs poursuivis par l’institution du Général Mohamed Médiène, dit Tewfik, qui échapperait au contrôle du pouvoir algérien. Les années noires de la décennie 1990 avaient déjà illustré les capacités d’infiltration de la DRS. L’ancien chef du GIA, groupe armé tenu pour responsable de la plupart des massacres civils, Djamel Zitouni, était formé par les services secrets algériens et recevait ses ordres directement de l’organe sécuritaire. Et c’est à demi-mot que le ministre français de l’intérieur de cette époque, Jean-Louis Debré reconnaissait l’intervention des services algériens dans les attentats de 1995...avant de se rétracter 24 h plus tard (8) !

D’ailleurs, ce n’est pas sans surprise que les téléspectateurs les plus avertis ont pu voir Mohamed Sifaoui, journaliste proche du pouvoir algérien et porte-parole des éradicateurs en France, venu témoigner au procès du général Nezzar dans l’affaire de « La sale guerre », le livre témoignage de l’ex-officier Habib Souaïdia, défiler sur les plateaux télé de BFM TV et Canal + pour « éclairer » le public français sur les enjeux politiques de la menace islamiste incarnée par l’AQMI, au moment de l’assassinat de Michel Germaneau.

Devoir de vérité

Tous ces éléments ne sont pas nouveaux. L’instrumentalisation et la désinformation sont des procédés courants pour les États, particulièrement en temps de guerre. Ce qu’on appelle classiquement la propagande. Hors, curieusement, les versions officielles émanant des états-majors et autres départements d’état, relayées sous formes de dépêches à l’ensemble des médias, sont reprises instantanément et ne sont jamais interrogées, discutées ou vérifiées, ne serait-ce que pour les authentifier. Ceux qui ont les moyens de le faire s’en abstiennent et les autres s’en moquent pertinemment.

Les faits sont complexes et les enjeux géopolitiques et stratégiques, lourds, dépassent le commun des citoyens. Certes, il n’y a pas de version homogène inter-changeable, mais les imbrications associant des groupuscules embryonnaires et bien réels à des services rôdés et jouissant de toutes les ressources financières et stratégiques d’un État, laissent peu de doutes sur les intoxications médiatiques auxquelles nous devons faire face, en la matière.

Au minimum, serions-nous en droit d’attendre un devoir de réserve sur l’ensemble de ces versions et d’exiger que toute la lumière soit faite. Une commission d’enquête indépendante sur les attentats anti-chrétiens, anti-chiites et plus largement anti-musulmans qui émaillent le quotidien des victimes irakiennes, pakistanaises, afghanes, irait dans le bon sens. Avec comme mot d’ordre, le devoir de vérité.

C’est précisément ce devoir que les signataires de l’appel de Respect Mag ont bel et bien enterré. En validant intégralement la thèse du terrorisme islamiste type Al Qaida, comme organisation autonome, indépendante, poursuivant des objectifs idéologiques en cohérence avec sa base doctrinale, déjouant successivement les meilleures armées du monde (États-Unis, Grande-Bretagne, France) et les systèmes technologiques militaires les plus en pointe (le vaste réseau américain de surveillance internationale dit Echellon, les drones...), dénuée de toute logistique et recluse dans les parties du monde les plus précaires (Afghanistan) où elles auraient péri de l’aveu même d’un ancien directeur de la DGSE dès 2002 (9), et qui plus est, avec à sa tête un leader dont on ne voit plus, depuis des années, l’image, dont la collaboration et la participation avec la CIA, du temps de l’invasion soviétique en Afghanistan, est avérée et dont la famille a prospéré dans le monde des affaires pétrolières avec le clan d’un certain Bush, autrement dit un homme très surveillé, en validant, disions-nous, cette thèse visiblement grotesque, les signataires n’ont pas rendu service aux musulmans de France ou d’Europe. Ils ont confirmé de manière très contestable le lien quelconque qu’il pouvait exister entre un attentat présenté comme « islamiste » et les communautés musulmanes dans le monde. Ce lien, que certains s’efforcent de tisser et de consolider, doit être rompu car il n’a aucune légitimité. Les actes n’engagent la responsabilité que de ceux qui les commettent ou les soutiennent. Pire, ils ont tout bonnement scellé le nœud tragique d’une intrigue dont le scénario semble déjà écrit.

La stratégie du chaos

Il s’agit du fameux scénario du clash des civilisations pensé par Bernard Lewis et formalisé par Samuel Huntington, qui théorise l’affrontement inévitable des blocs civilisationnels confucéo-musulmans et occidental et leur incompatibilité structurelle. En point d’orgue de cette théorie, les musulmans constituent pour les va-t-en-guerre néoconservateurs un ennemi de choix. Les études et les sondages commandés pour alimenter la source anxiogène de cette guerre mondialisée, se multiplient(10). Les officines sionistes ont poursuivi dès le lendemain du 11 septembre une stratégie d’alliance avec les courants d’extrême-droite européens visant à cibler conjointement les communautés musulmanes comme la source de tous les maux11. Les musulmans en France craignent déjà un scénario catastrophe de montée généralisée des tensions et des violences, si un attentat se produisait dans l’hexagone.

Cette peur et cette condamnation, à l’œuvre derrière l’appel, sont parfaitement compréhensibles mais bien inutiles si les véritables germes du problèmes demeurent. Un appel intelligent aurait intégré cette exigence de vérité et cette volonté d’éclaircir et de décrypter les véritables et entières responsabilités dans ces crimes. Les promoteurs de l’appel ne l’ont pas jugé indispensable.

La seconde raison qui nourrit nos réserves concerne le mécanisme de domination psychologique qui se met en place très progressivement. Ce mécanisme obéit à un schéma très simple : le rapport injonction/soumission.

En dépit des dénégations de Marc Cheb Sun, rédacteur en chef de Respect Mag, force est de constater que l’appel a été lancé peu de temps après les mises en garde et les injonctions de l’UMP (12), exprimées dans la bouche de l’un de ses députés (Bernard Carayon ), condamnant le silence des musulmans et leur relative apathie, suite aux attentats anti-coptes en Égypte.

Des injonctions politiciennes qui iront de plus en plus loin et réclameront toujours plus d’emphase et de contrition de la part des musulmans. L’enjeu étant de prouver leur fidélité républicaine et leur démarcation non plus seulement envers le terrorisme, ce qui va de soi, mais envers toutes les formes de religiosité et toutes les idées ou concepts islamiques systématiquement amalgamés aux grille de lecture sécuritaire. C’est déjà le cas avec la notion d’islam et de musulman « modéré », comprenez en langage journalistique, désislamisé.

Cette logique de soumission étant fondée sur la peur, une peur intégrée par tous les musulmans à commencer par la classe moyenne musulmane et sa petite bourgeoise montante terrifiés d’être assimilés de près ou de loin à une quelconque forme de traditionalisme religieux, même apolitique, se nourrira d’elle-même dans un cycle interminable d’ injonction/soumission.

Cette peur est le cœur du dispositif de domination psychologique que les auteurs et les signataires de cet appel ont inauguré, inconsciemment ou pas.

Les dizaines de communiqués du CFCM et de l’UOIF condamnant le terrorisme ne suffisaient plus. Et malheureusement tous les appels de Respect Mag ou d’autres n’y changeront rien, tant que les causes à l’œuvre dans cette vaste tragédie humaine que nous vivons et qui préfigure un épilogue angoissant, ne seront pas confrontées courageusement et résolues efficacement.

Face à la logique implacable de la peur, les musulmans doivent plus que jamais s’armer de la vérité et du droit pour déjouer les pièges qu’on ne cessera de leur tendre jusqu’à provoquer leur chute dans l’abîme, car « l’abîme appelle l’abîme (13). »

Notes

1-http://www.respectmag.com/2011/01/12/signez-lappel-lislam-bafoue-par-les-terroristes-4758

2- http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20110101110412/

3-http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/01/02/attentat-d-alexandrie-5-000-personnes-ont-assistes-aux-funerailles-des-victimes_1460134_3218.html

4-http://www.lemonde.fr/depeches/2011/01/04/chretiens-d-orient-la-france-veut-une-reponse-coordonnee-de-l-ue_3214_236_44138678.html

5- http://www.la-croix.com/afp.static/pages/110123122501.dv447kp2.htm

6-http://www.rachad.org/index.php ?option=com_content&view=article&id=489:zitout-a-quds-press—les-services-secrets-algeriens-ont-infiltre-les-groupes-l-terroristesr-du-sahara&catid=74:pressefr&Itemid=91

7- http://www.algeria-watch.org/fr/article/pol/geopolitique/decodage.htm

8- Toutes ces informations sont réunies dans le documentaire du journaliste Jean-Baptiste Rivoire « Attentats à Paris, enquête sur les commanditaires », diffusé dans l’émission « 90 minutes », sur Canal+.

9- http://www.dailymotion.com/video/xc6jyy_l-integrale-du-discours-d-alain-cho_news

10- Outre le dernier sondage du journal Le Monde extrêmement négatif sur les perceptions de l’islam auprès des Français, une autre étude publiée et reprise dans bon nombre de quotidiens affirme qu’en 2030, les musulmans représenteront un quart de la population mondiale. Les fantasmes d’une menace mondiale musulmane s’instaurent progressivement. Voir http ://www.lematin.ch/actu/monde/2030-quart-population-mondiale-musulmane-379103

11- Cette stratégie est une stratégie post-11 septembre. Ariel Sharon en Israël et Roger Cukierman (CRIF) en France avaient déjà multiplier les déclarations attribuant la montée de l’antisémitisme à la présence massive de musulmans. Il est intéressant de noter que bon nombre de ces affaires d’antisémitisme étaient une invention et une création médiatique, à l’instar de la fausse affaire de l’agression dans le RER D. Très récemment, une délégation des leaders de l’extrême-droite européenne était reçu en Israël. Cette stratégie des organisations sionistes se poursuit, y compris en France, comme l’illustre le dernier rapport annuel du Comité de coordination de lutte contre l’antisémitisme (CFCA), qui mentionne que « le potentiel de risques (antisémites) est plus important que dans d’autres pays à cause des communautés musulmanes », selon son directeur Amos Hermon. http://jforum.fr/actualites/article/le-comite-de-coordination-de-lutte

12- http://www.lepoint.fr/politique/un-depute-ump-appelle-les-francais-musulmans-a-denoncer-des-massacres-de-masse-de-chretiens-02-01-2011-126062_20.php

13- Extrait de l’oeuvre de Victor Hugo L’Homme qui rit, chapitre IX, Livre troisième.



Vos réactions et commentaires sur cet article

31 janvier 2011
Abel a dit :
@Zina : Au contraire, cet appel ne fait qu’aller dans le sens de la sélection médiatique imposée par le discours dominant en matière de représentation liée à l’islam. Il est une régression en ce sens qu’il cautionne le fait que respecter la loi et être un bon citoyen ne suffit pas lorsqu’il s’agit des musulmans... Soit on est la caricature du barbu obscurantiste, soit on fait le jeu de l’injonction que ce système médiatique veut nous imposer... Qui plus est, vous êtes partielle dans vos remarques. Ma critique est un tout qui comprend aussi deux autres points : la critique de ceux qui sont derrière cet appel (c’est toujours mieux quand on sait à qui on a affaire), en plus du fait que celui-ci hypothèque toute vérité objective quant à la réalité du fait terroriste islamique mis en avant et valide ainsi la propagande du clash des civilisations.
31 janvier 2011
Zina a dit :
@Abel : "La parole musulmane autocritique, pacifique et altruiste existe en France et à travers le monde". Je n’en doute pas. Pour autant, est-ce qu’on l’entend ? Un appel comme celui qui a été lancé a le mérite de rassembler et de donner une autre image de l’islam et des musulmans que celle qu’on a l’habitude de voir dans les médias... rien que pour ça l’initiative est à saluer à mon sens.
31 janvier 2011
Zeineddine a dit :

Sondage improvisé pour connaître l’avis des lecteurs face à un tel appel qui aurait pour but d’établir une exigence de vérité et de justice sur les tendances, depuis une vingtaine d’années et dans différents pays mais aussi à l’échelle internationale, à la manipulation du terrorisme dit "islamiste" par certains Etats : un tel appel vous paraît-il opportun ? Comment faire pour éviter les différents écueils ? Eviter toute fitna ?

A ceux qui s’interrogent sur mes motivations je réponds que si les musulmans d’Europe et en particulier de France (1ère communauté musulmane d’Europe) étaient plus actifs sur cette question et avaient réagi plus tôt et plus fortement, ces Etats (dont la France fait partie) auraient eu beaucoup plus de difficultés depuis 20 ans à manipuler le terrorisme dans le seul but de maintenir leur pouvoir.

Pas la peine d’attendre de payer le prix payé par le peuple algérien (10 ans de guerre civile, 200 000 morts), les quelques otages français enlevés et les 2 exécutés à ce jour soi-disant par Aqmi (dont les liens avec le DRS algérien sont transparents) sont une raison objective suffisante. Le gouvernement Français nous refait avec Aqmi le même coup que celui de l’engagement militaire Français en Irak, en Afghanistan : "lutte contre le terrorisme", circulez rien à discuter rien à voir. Tabou et autocensure à tous les étages. Combien de temps encore ?

Zeineddine

31 janvier 2011
Abel a dit :
Il n’y a aucune raison objective pour Oumma de signer cet appel. Oumma est un site communautaire au sens noble du terme, qui effectue au quotidien et sur la durée, au fil d’une endurance toute islamique, un travail d’analyse en profondeur pour promouvoir les valeurs de l’islam et déconstruire la propagande islamophobe du choc des civilisations. Au-delà même de leur sincérité douteuse, cet appel aborde des questions qui visiblement dépassent ses instigateurs. Des instigateurs qui, du haut de leur opportunisme médiocre, sont des idiots utiles qui valident la thèse du clash des civilisations... C’est toute la différence entre Oumma, qui essaie d’être journalistiquement fiable, et une feuille de choux qui fait du marketing quasi-politique prête à bouffer à tous les rateliers. Durant l’opération "Plomb durci" à Gaza, Respect Magazine ne trouvait rien de mieux à faire qu’offrir une tribune à l’UEJF... Alors ça suffit maintenant. La parole musulmane autocritique, pacifique et altruiste existe en France et à travers le monde. Et à cette parole se joignent les actes, qu’ils soient symboliques ou quotidiens. Maintenant, s’il y a un problème, c’est l’affaire de ceux qui ne veulent ni voir ni entendre.
31 janvier 2011
Azeri a dit :
Tout à fait d’accord avec Zeineddine. J’ai signé pour les mêmes raisons. Qu’Oumma rejoigne cet Appel, qui aura de fait beaucoup plus de légitimité et de poids.
31 janvier 2011
Zeineddine a dit :

Je partage votre analyse et c’est pourquoi j’ai beaucoup réfléchi avant de signer cette pétition. Mais je l’ai quand même signée.

Elle a tout de même recueilli rapidement 2500 signatures et a eu un bon impact médiatique favorable à l’islam car jusqu’ici les condamnations du terrorisme au nom de l’islam était certes fréquentes mais ignorées des médias.

Je trouve que c’est une posture qui ne sert pas l’image de l’islam de se réfugier entre "les médias pratiquent uniquement l’amalgame islam-islamisme-terrorisme" et "les terroristes n’ont rien à voir avec nous les musulmans". Je pense que nous servons mieux l’islam en rappelant qu’il est protecteur des croyants, que c’est bien une des seules injonctions auxquelles nous nous soumettons car elle vient de Dieu. Les plus anciennes communautés juives et chrétiennes sont au coeur de Dar Al Islam, c’est un fait. Ce qui rend encore plus révoltant de ne rien dire lorsqu’on assassine des croyants en terre d’islam au nom de l’islam.

Vous savez ce que je souhaite ? Qu’Oumma.com transforme votre analyse en une petition spontanée qui aura 10 fois plus de succès avec une manifestation regroupant au moins 100 fois plus de monde, et demandant cette vérité et cette justice que nous souhaitons tous pour faire la lumière sur le terrorisme manipulé à des fins politiques, impérialistes ou contre-insurectionnelles.

Oui, voilà un excellent programme : dénoncer au nom de l’islam l’exploitation politique par tel ou tel état du terrorisme islamiste, depuis 20 ans. On ne l’a encore jamais entendu, cet appel. Qu’attendons-nous pour le lancer ?

Zeineddine

30 janvier 2011
échec cuisant pour cette injonction a dit :
Ces dites personnalités,nul doute à des fins électoralistes,pressées de signer cette injonction faites aux musulmans,étaient absentes de ce rassemblement limité au plus à une centaine de personnes malgré toute la pub faite autour ! par contre beaucoup de contestations ont fusées contre cette pétition,ce qui n’a pas plus aux organisateurs,trés génés,fuyant les questions posées...sur cette injonction faites au musulmans de devoir se justifier...un échec cuisant,pas prets pour une nouvelle aventure ...
30 janvier 2011
Lopo a dit :
Le rassemblement auquel avait appelé Marc Cheb Sun ancien de SOS RACISME a été un véritable flop, à peine 100 personnes étaient réunies ce samedi.
30 janvier 2011
Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient a dit :
J’ai ete tente de signer l’appel "l’Islam bafoue par les terroristes",on pourrait dire aussi "les criminels ignorants armes,finances,entraines,par les ennemis de l’Islam pour donner une mauvaise image de l’Islam et legitimer la "guerre contre le terrorisme",mais j’ai remarque qu’il il manquait quelque chose d’important : cet appel condamne les criminels qui usent du nom de l’Islam pour assassiner des chretiens,et je les condamne egalement,mais il "oublie" de mentionner que ces criminels tuent avant tout et surtout (quantitativement) des musulmans !Donc j’aimerai signer cet appel qui reaffirme qu’il est interdit en Islam de "tuer l’ame humaine que Dieu a rendu sacree",sauf sur un champs de bataille entre armees,et ce,que ces ames soient chretiennes,juives,musulmanes,athees,ou autres ! Mais cet appel devrait quand meme rajouter les musulmans car,chaque jour,en Irak,au Pakistan,ect...des musulmans innocents sont aussi assassines par ces criminels ! D’autre part,effectivement,comme le dit l’auteur de l’article,le fait de signer cet appel en ayant le sentiment de repondre a une injonction du "tresorier-payeur",ou de facistes d’extreme droite comme Bernard Carayon,me derange ! Par contre tous les musulmans du monde,et ceux qui pretendent les representer doivent condamner et lutter contre les criminels teleguides qui tuent en terre d’Islam et tentent de discrediter l’Islam et les musulmans !
30 janvier 2011
Kioip a dit :
Il est dommage que le frère Tariq Ramadan se soient laissé entrainé dans un tel appel...
30 janvier 2011
Nabil a dit :
Pour info, ce Cheb Sun a signé récemment l’appel de SOS RACISME lancé également par la revue "la Régle du jeu", qui est celle de Bernard Henri Lévy qui s’intitule "Touche pas à ma nation". Dans cet appel on retrouve Sihem Habshi de Ni pute ni soumise, mais aussi Mohamed Sifaoui.
30 janvier 2011
Malika a dit :
Marc Cheb Sun a en effet été durant cinq ans rédacteur en chef du journal Pote à Pote qui était le mensuel de SOS RACISME. Il est fondamental de le savoir. Le paternalisme est toujours de mise...Quand les musulmans comprendront-ils que leur avenir doit s’écrire dans une autonomie politique qui rompt avec le comportement paternaliste de certains qui nous somment d’agir ainsi ou de signet telle pétition.
30 janvier 2011
nanny a dit :
Fouad Bahri est libre d’écrire ce qu’il veut et il n’appartient à personne de lui dicter comment il doit le faire et ce qu’il doit dire. Son article est complet et exhaustif , il met en garde contre les amalgames, les dénonciations hâtives, les procès en sorcellerie expéditifs et surtout les injonctions de faire ou de ne pas faire. Eh bien nous en avons marre du silence assourdissant lorsqu’il s’agit de morts musulmans que l’on évoque comme une masse indifférenciée qui mérite ce qui lui est arrivé et les autres, pour lesquels tous les musulmans doivent se fustiger sous prétexte comme dit un internaute assez légèrement que les auteurs de ces tueries sont tous musulmans oubliant le terrorisme d’état d’Israël et le rouleau compresseur de l’Otan regroupant principalement, non pas des groupes au nombre et aux moyens limités, mais des ARMEES puissantes de chrétiens. Puisqu’il faut dénoncer et signer des pétitions Il faut le faire pour TOUS les massacres et non pas être indifférents pour certains, les plus importants en termes de quantité et ne se lamenter que pour certains privilégiés. Toute manifestation qui ne viserait pas chaque être humain est inutile car l’adhésion de tout un chacun n’est acquise que si elle répond à une exigence de justice. Tant que le deux poids deux mesure subsistera , la compassion restera confinée dans chaque groupe qui se sentira attaqué.C’est ce qui oblige à tout dire et tout dénoncer, en même temps avec la même force et la même mobilisation même si certains nous disent hypocritement qu’il ne faut pas tout mélanger.
30 janvier 2011
Farouk a dit :
L’appel de Respect Mag est en effet une injonction. Les musulmans sont indépendants et refusent qu’on leur demande de condamner des attentats commis par des radicaux avec qui les musulmans n’ont rien à voir.
30 janvier 2011
Kamel a dit :
Marc Cheb Sun a dirigé pendant longtemps le journal Pote à Pote qui n’est rien d’autre que le journal de SOS RACISME. Sans commentaire !
30 janvier 2011
gia a dit :

Peu importe que l’AQMI et avant elle le GIA aient été ou soient manipulés par les services secrets algériens, ce qui unit les actes terroristes, les attentats contre les chiites et les chrétiens en Irak, contre les coptes en Egypte, les enlèvements d’occidentaux au Sahel ou ailleurs c’est qu’ils sont tous perpétrés par des musulmans et cela personne ne peut le contester. En général, tous ces mouvements terroristes, manipulés ou non par des Etats, sont liés de près ou de loin, directement ou indirectement à El Qaida, ou se réclament de cette organisation. L’appel de Respect mag n’a pas d’autre prétention que de dénoncer ceux qui se servent de l’islam pour perpétrer des actes terroristes, quels qu’ils soient. Il faut donc saluer cette initiative, car il est rare que les musulmans fustigent de tels actes et la pression sociale est forte pour que de telles dénonciations aient lieu.

Météorite

30 janvier 2011
Isabelle (Aicha) a dit :
Quel dommage de salir une si belle initiative dont le but était de faire reculer l’islamophobie en soutenant nos frères et soeurs dans l’humanité, qu’ils soient chrétiens ou athés. Le mieux eu été d’écrire deux articles séparé, l’un saluant cette initiative, l’autre pour s’intérroger sur l’auteur des crimes contre ces coptes ; écrire deux articles ou se taire, voila ce qui eu été mieux !

Réagissez !

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 

La révolte Tunisienne

 

Oumma Television Institut Français de la finance Islamique

 





 

» Mentions légales » Qui sommes-nous ? » Plan du site » Agenda
» Nous contacter » Revue de presse » Horaires des prières » Coran