Genrologie : la météo économique

[Voici un petit jeu pour tous les blogueurs-traducteurs-éditeurs-relecteurs-etcetereurs. Si tu souhaites participer, publie un texte de genre sur ton blog, dans lequel tu auras préalablement recherché et remplacé la terminologie spécifique par celle de textes d'un autre genre. Ce jeu informel est lancé par La Poutre dans l’œil.  N'oublie pas de copier cette introduction au début de ton texte, d'y ajouter le nom de ton blog (ou de remplacer le mien) et de traduire le tout dans la langue de ton choix. N'hésite pas à en améliorer le principe.]

Voici nos prévisions éconorologiques pour ce vendredi 13 décembre.

La croissance trimestrielle du PIB s’annonce encore bien perturbée. Une nouvelle vague d’incertitude va circuler de l’ouest vers le nord-est du pays séparant le timide rebond économique sur le nord, qui favorisera une poussée des prix entre la Normandie et le Nord-Pas-de-Calais, d’un essor plus durable dans le sud.

Dès le matin, les taux d’intérêt qui débordent au nord de la Loire dans une atmosphère froide, vont accentuer les effets de la dépression qui semble s’être installée entre l’intérieur de la Bretagne, l’Île-de-France et l’Orléanais, les Ardennes et le nord de l’Alsace.

L’après-midi, ces phénomènes glissants persisteront sur la Bretagne et gagneront vers la Normandie, la Picardie et l’est du Nord-Pas-de-Calais. Tandis que l’atmosphère se radoucira légèrement entre le Centre et l’Alsace où le marché deviendra plus liquide l’après-midi, quelques taux peuvent encore virevolter entre l’Île-de-France et les Ardennes.

Plus au sud, entre l’Aquitaine, Midi-Pyrénées, le centre-est et le sud-est du pays, la croissance trimestrielle du PIB sera plus stable, parfois maussade même si les régions proches des Pyrénées bénéficient des changements des taux directeurs. Le volume d’échange faible et épars en général, deviendra plus soutenu à l’est du Rhône, l’après-midi.

Les investisseurs resteront très frileux le long de la Manche. Des taux de financement à un jour de 0,70 à 0,80 point de pourcentage du véritable taux plancher souffleront du secteur sud sur les côtes basques et l’ouest de la chaîne pyrénéenne.

La croissance réelle du PIB oscillera entre 1 et -1 % de la Bretagne au nord de l’Alsace jusqu’à -4 % sur la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais. Elle devrait passer de 1 % à 2 % en allant vers le sud, localement 1 % au sud de la Garonne, et 2 % sur le Pays Basque et la Corse. L’après-midi, la croissance du PIB atteindra 2,5 % sur la moitié sud, jusqu’à 3 % sur la Corse, 1 % de la Bretagne et des Pays de la Loire jusqu’à l’Alsace, et de 0 à 1 % de la Normandie au nord du pays.

Aujourd’hui, vendredi 13, c’est la Sainte Compétitivité : n’oubliez pas de souhaiter une bonne fête à toutes les compétitivités !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 715 followers

%d bloggers like this: