Tous unis contre la lingophilie !

À l’occasion du débat de l’Assemblée nationale de la République française sur la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires, dont le vote par scrutin public aura lieu demain mardi 28 janvier vers 17 h, je tiens à te mettre en garde, amie lectrice qui es encore saine d’esprit, contre une maladie qui sévit en Europe : la lingophilie.

Il s’agit une maladie contagieuse qui handicape de plus en plus de gens. Toutefois, plus elle est traitée tôt, moins elle risque de s’aggraver. Apprenons donc à la détecter.

Qu’est-ce que la lingophilie ?

Les personnes normales reconnaissent naturellement l’infériorité des autres langues. Cette capacité est due à la présence constante dans notre cerveau de la protéine MT1 (pour « mother tongue 1 » en anglais), produite par la glande supralinguale.

Chez les personnes lingophiles, en revanche, cette protéine est déficiente, car la glande supralinguale est attaquée par un virus de nature étrangère.

Confrontées à une autre langue, ces personnes éprouvent un irrésistible besoin de l’apprendre et de communiquer avec les gens qui la parlent, ce qui peut les amener à suivre des cours et parfois même à voyager.

Pire, ce besoin n’est jamais rassasié et les personnes non traitées veulent apprendre toujours plus de langues.

Quels sont les symptômes ?

  • Écoutes-tu des chansons « folkloriques » et des musiques « du monde » ?
  • Tentes-tu de déchiffrer l’étiquetage des produits alimentaires ?
  • Es-tu capable de dire « bonjour » et « merci » en hongrois ? En romani ? Et en champenois ?
  • T’es tu déjà surprise à prononcer tout haut des phrases que tu ne comprenais pas ?
  • As-tu déjà regardé des films américains en VO ? Des films suédois ? Et des films bretons ?
  • Achètes-tu des pâtisseries tunisiennes juste pour le plaisir d’entendre parler arabe ?
  • As-tu des antécédents familiaux te prédisposant à parler des langues ?
  • Prends-tu du plaisir à imiter les accents, les dialectes et d’autres formes de variations linguistiques ?
  • Acceptes-tu l’évolution de la langue comme un processus naturel ?

Si tu as répondu oui à l’une des questions ci-dessus, tu es peut-être déjà contaminée par le virus de la lingophilie. Consulte un spécialiste du monolinguisme au plus vite.

Attention ! Les formes aiguës de lingophilie peuvent t’amener à rêver, à penser, voire à utiliser ton imagination dans d’autres langues. Tu risquerais de perdre ton identité et de ne plus être toi-même !

Aide-nous à combattre cette maladie grave : rejoins la Ligue pour l’uniformisation de la pensée.

Un commentaire

  1. […] a un nom spécifique, en fonction de sa forme, de sa grosseur, et de qui la porte. Eimatge tirat d’aqueu cibercaier (>fr) Fau ‘nar legir lu bilhet « Tous unis contre la lingophilie ! » (>fr) coma […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 750 followers

%d bloggers like this: