Archives de la catégorie Littéral

braveheart

Logotechnique III — Notre langue et leurs borborygmes

Les mecs qui sont bilingues… enfin ceux qui parlent relativement bien anglais… En général, ils se la racontent pas trop. FAUX ! (Merci Norman). Je ne sais pas si ça t’est déjà arrivé, visiteuse chérie de ce blog, mais quand je discute de langues avec des bilingues, y‘a en toujours un qui va chercher à me […]

4-Oedipus-Sphinx

Logotechnique II — La tradition orale

Le mot « littérature » est emprunté au latin litteratura, sur la racine litterae qui se réfère à la chose écrite. Pour les Romains, la littérature était donc nécessairement écrite. Leur langue ayant servi de véhicule prétendument universel, leur manière de concevoir le monde s’est imposée, par voie de conséquence voie linguistique (c’est-à-dire par la voix), aux […]

La haine

La nuance est de taille

Madame Darrieussecq, Toutes mes félicitations pour l’exemple que vous montrez en dédiant votre prix Médicis à Christiane Taubira. J’admire votre démarche. Toutefois, un adjectif mal placé peut enclencher l’affreuse mécanique du cliché. Dans une tribune du Monde, vous parlez des racistes en ces termes : « Leurs années de domination sur les populations locales donnaient à ces petits fonctionnaires […]

braveheart

Logotechnique – la meilleure littérature de tous les temps

L’Histoire occidentale a peut-être commencé avec l’écriture, mais la Littérature, elle, ne l’a pas attendu. T’es tu déjà demandé pourquoi la littérature tigrigna était absente de notre e-mmédiateté ? Non, ce n’est pas parce que de plus en plus de libraires sont forcés de mettre la clef sous la porte – même quand Papy Bouquin était […]

9782070403684

Le degré zéro de la perception

(ou le droit de traduire littéralement nem au beurre two). Beuse de l’été ou pure synchronicité, la littéralité était au cœur de mes lectures estivales : sur une page ouèbe gratuite du Guardian du 13 août, Martha Gill notait que « literally » avait officiellement acquis un sens figuré tandis que sur Touitteur, Tatie Les Piles exhumait un article […]

les mots pour le dire...

Le meilleur ami du traducteur

Si tu ne devais traduire qu’à l’aide d’un seul outil, lequel choisirais-tu ? Question déchirante stupide, n’est-ce pas ? Ils sont nombreux à se disputer la première place : les dictionnaires de français, les dictionnaires bilingues, le Grevisse, le Meertens, le Besherelle, les dictionnaires techniques… La liste est interminable. Après mûre réflexion, et avec le couteau sous la […]

bescherellegram

Le concepteur de lumière

À M. Herbert Cybulska, Président de la Professional Lighting Designers’ Association Monsieur Cybulska, Je constate que votre institution cherche à établir l’activité des spécialistes de l’éclairage en tant que profession. De ce point de vue, la traduction française de votre Déclaration du statut officiel de la profession de concepteur lumière est un outil important pour tous […]

9782070403684

Les droits imprescriptibles du traducteur (3) – Le droit de traduire littéralement

Le droit de traduire littéralement, c’est le droit pour un traducteur de rester proche du texte original en limitant ses responsabilités vis-à-vis de l’interprétation qu’il en fait. « Littéralement » signifie « à la lettre ». La lettre en question ne se réfère pas à ce moyen de communication que l’antiquité désignait sous le petit nom familier de pets tétés, […]

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 747 followers