English
 
 
 
 


Préc. Instruments normatifs 2 de 2
La Déclaration universelle sur le génome humain et les droits
La Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l'homme a été adoptée par la Conférence générale de l'UNESCO à sa vingt-neuvième session, le 11 novembre 1997. Elle constitue le premier instrument universel dans le domaine de la biologie.

Le mérite incontesté de ce texte réside dans l’équilibre qu’elle réalise entre la garantie du respect des droits et des libertés fondamentales et la nécessité d’assurer la liberté de la recherche.

La Conférence générale de l’UNESCO a assorti cette Déclaration d’une résolution de mise en œuvre, qui engage les Etats à prendre les mesures appropriées pour promouvoir les principes qui y sont énoncés et favoriser leur mise en œuvre.

L’engagement moral auquel les Etats ont souscrit en adoptant la Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’homme est un point de départ : il amorce une prise de conscience mondiale de la nécessité d’une réflexion éthique sur les sciences et les technologies. C’est à présent aux Etats, par les mesures qu’ils décideront de prendre, de faire vivre la Déclaration et de lui assurer ainsi une pérennité.

Federico Mayor
3 décembre 1997


Voir le texte officiel complet de la Déclaration dans les six langues de l'Organisation:

Text officiel (URL)

Année d'approbation 1997
Organisation dépositaire UNESCO




 
  Recherche
  Ressources
Documents du CIB
Documents du CIGB
Autres documents
Base de données d'institutions en bioéthique