English


La Commission Mondiale d’Ethique des Connaissances Scientifiques et des Technologies de l'UNESCO se reunit à Rio de Janeiro
La troisième réunion de la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies de l’UNESCO (COMEST) est organisée du 1er au 4 décembre à Rio de Janeiro (Brésil) par l’UNESCO et le ministère brésilien de la Science et de la Technologie. C’est la première fois qu’une session formelle de la COMEST se tient hors du continent européen.
 
Les avancées scientifiques et technologiques remodèlent de plus en plus - et de plus en plus vite - nos sociétés. Face aux effets sociaux et culturels de ces changements, la COMEST, créée en 1997 par l’UNESCO, a pour mission de formuler et recommander des principes éthiques qui puissent fournir aux décideurs, dans des domaines sensibles, des critères moraux d’appréciation. Elle est composée de 18 membres, nommés pour quatre ans à titre personnel par le Directeur général de l’UNESCO, issus des milieux scientifiques et technologiques mais aussi des sphères juridique, philosophique, culturel, religieux et politique.

La séance d’ouverture de la réunion (1er décembre, 18h) devrait notamment compter avec les interventions du Président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva, du ministre de la Science et de la technologie, Roberto Amaral, du Directeur général adjoint de l’UNESCO, Marcio Barbosa, et du Président de la COMEST, le Norvégien Jens Erik Fenstad. L’ancien Président de la Conférence générale de l’UNESCO et Président de l’Organisation pour le développement de la science et de la culture (ORDECC, Colégio do Brasil), Eduardo Portella, prendra la parole sur le thème : Ethique, coopération internationale et développement – le rôle de la science et de la technologie au XXIe siècle.

Une première session (2 décembre, 9h) sera consacrée à l’éducation à l’éthique, une nécessité de plus en plus pressante en cette période de changements scientifiques rapides et d’affaiblissement de certaines sources "traditionnelles" de l'éducation de l’éthique. Présidée par José Sarukhan Kermez, biologiste mexicain membre de la COMEST, cette session comptera avec la participation de l’ancien Président de l’Académie norvégienne des sciences et Professeur de philosophie, Dagfinn Føllesdal, du généticien mexicain José María Cantú, Président du Réseau latino-americain du génome humain, et du Président de la Société brésilienne de bioéthique, Volnei Garrafa.

Une autre session (11h) se penchera sur l’éthique de l’eau douce, un domaine qui ne laisse personne indifférent : nous avons tous besoin d’eau et ce bien commun de l’humanité est valorisé et respecté dans toutes les cultures et religions. Présidée par le Vice-Président du Conseil mondial de l’eau et Directeur de l’Agence nationale brésilienne des eaux, Benedito Braga, cette session comptera notamment avec la participation de Lord Selborne, ancien Président de la Royal Geographical Society et rapporteur de la sous-commission de la COMEST sur l’éthique de l’eau douce.

Trois sessions se tiendront pendant l’après-midi du 2 décembre. La première (14h) portera sur l’éthique de l’espace extra-atmosphérique et sera présidée par le Directeur général adjoint de l’UNESCO et président de la Fédération Internationale d'Austronautique, Marcio Barbosa. Le professeur de médecine français, Alain Pompidou, le Directeur de l’Agence spatiale brésilienne (AEB), Ambassadeur Carlos Campelo, et le Président de la Commission nationale argentine des activités spatiales (CONAE),Conrado Varotto, interviendront. Une autre session (15h), présidée par Jens Erik Fenstad, Président de la COMEST, sera consacrée à une réflexion sur un code de conduite pour les scientifiques. La troisième session (16h30) se penchera sur l’éthique et les nanotechnologies et donnera la parole à des spécialistes hollandais, brésilien et argentin.

La matinée du 3 décembre sera consacrée à deux tables rondes (respectivement 9h et 11h). Elles porteront sur : Implications éthiques de la recherche sur des êtres humains dans les pays en développement et Développement de la science et des technologies et durabilité. Un Forum des jeunes - sur Ethique du développement durable et Jeunes scientifiques, éthique et nouvelles technologies – se tiendra l’après-midi.

Le 4 décembre se tiendra une réunion des Ministres latino-américains de la Science, présidée par le Ministre brésilien de la Science et de la technologie, qui devrait se conclure par l’adoption d’une déclaration sur l’éthique des sciences et des technologies. Des ministres des pays africains lusophones aussi s’y joindront. Continuer
 

Date de publication 18-11-2003





 
  Recherche