ÉDITION: CA
 

Pierre Curzi réfléchit à son avenir

Pierre Curzi Avenir Reflexion

Huffington Post Québec   Première Publication: 10/02/2012 21:11 Mis à jour: 10/02/2012 21:51

Les Québécois pourraient bien perdre un de leurs politiciens favoris. En effet, alors que les rumeurs d'élections planent dans la belle province, Pierre Curzi n'est pas prêt à confirmer qu'il se représentera au prochain scrutin. Alors qu'il se confiait au micro de la journaliste de Dumont le midi, il admet être dans une « grande discussion avec lui-même actuellement ».

Celui qui se retrouve régulièrement au sommet des politiciens les plus populaires au Québec selon Léger Marketing dit « réfléchir à beaucoup de scénarios possibles ».Pierre Curzi devra sans doute prendre sa décision rapidement si les scénarios de scrutins printaniers se confirment. L'homme reconnu pour ses discours flamboyants se questionne sur la passion qui l'anime à poursuivre sa carrière de politicien. « La flamme politique brûle toujours. Est-ce qu'elle a une intensité suffisante? Je ne le sais pas... », a-t-il lancé, songeur.

Le député de Borduas ne cache pas sa déception face au paysage politique actuel et il comprend que les chances seront minces pour un député indépendant comme lui de se faire élire dans un tel contexte. Il regrette que les pourparlers du Parti québécois avec les autres partis souverainistes semblent se diriger vers un cul-de-sac. « Ce qui était le plus intéressant pour moi, c'était une alliance », a conclu celui qui fête ses 66 ans ce samedi.

Pierre Curzi a été élu pour la première fois en 2007, malgré la vague adéquiste qui a emporté plusieurs de ses collègues. Il a été réélu en 2008, à nouveau sous la bannière du péquiste, avant de claquer la porte du Parti québécois le 6 juin 2011. Il a depuis refusé un retour dans les rangs du PQ si les choses ne changeaient pas. « Il faudrait que Pauline Marois quitte, sinon, je ne vois pas pourquoi ou comment j'y retournerais ».

SUIVRE quebec CANADA QUEBEC

Les Québécois pourraient bien perdre un de leurs politiciens favoris. En effet, alors que les rumeurs d'élections planent dans la belle province, Pierre Curzi n'est pas prêt à confirmer qu'il se ...
Les Québécois pourraient bien perdre un de leurs politiciens favoris. En effet, alors que les rumeurs d'élections planent dans la belle province, Pierre Curzi n'est pas prêt à confirmer qu'il se ...
 
Publier Aperçu
Comment répondre à un commentaire: Cliquez sur le bouton « Répondre » qui se trouve sous le commentaire. Une fois approuvé, votre commentaire s'affichera directement en dessous de celui auquel vous avez répondu..
Afficher tout
Favoris
Date de publication  | 
Popularité
il y a 2 heures (21:51)
Yawn .... who cares?
il y a 4 heures (19:45)
Je n'en reviens pas de la mesqueneri­e et la méchanceté de certains commentair­es. Je ne suis pas un fan de M. Curzi mais je crois qu'il mérite un minimum de respect.
il y a 7 heures (16:40)
Voyez donc ça : tout le monde chiâle tout le temps contre les «politicie­ns hypocrites­, menteurs, cr*sseurs, etc,» et en voici un honnête avec lui-même et ses électeurs, et nos éternels critiqueux gérants d'estrade continuent à lui tomber dessus. Quel peuple d'adolesce­nts immatures et inconséque­nts.
il y a 10 heures (13:34)
Comment ça un de mes politicien­s favoris? Ils ont juste demandé aux mondes qui ils connaissai­ent parmis une liste de nom et puisqu'il a été comédien son nom est ressorti..­. Pierre Curzi inspire pas grand monde, pis je connais personne dans mon entourage qui se disait "Ouais! Vasy Pierre débarque Marois et deviens Premier Ministre du Quebec!! Seul toi peux defaire Charest!!!­" .. Si lui même avait cru ça en regardant le sondage... oh mon dieu..! La réalité c'est que quand François Legault a lancé son parti ma mère me disait "ah oui lui! Il jouait dans des téléromans­!!!" ....... en pensant probableme­nt à Claude Legault ...
20:43 sur 11/02/2012
La radio-télé­vision, pourquoi pas?
14:52 sur 11/02/2012
Pierre Curzi est un idéologue frustré dans l'âme, déconnecté souvent de la réalitée. qui ne peut fonctionne­r politiquem­ent avec personne.
Il peut émettre des élucubrati­ons mais de là à en faire des politiques appliquabl­es; non.
Retourne au théâtre, tu y fait moins simpliste.
14:21 sur 11/02/2012
Continuez de réfléchir monsieur Curzi, vous étiez meilleur comédien que politicien .

Un peu trop exalté pour ce métier , à mon humble avis.
11:58 sur 11/02/2012
Ce politique n'a aucune cohérence ni aucune crédibilit­é.
11:52 sur 11/02/2012
je suis content que M.Curzi est politiquem­ent déchu. Il etait intolérant vers les "autres" et a une vision limité des complexité de notre société.

C'etait un Republican
07:40 sur 11/02/2012
M. Curzi est un homme dévoué, présent et intègre. Le Québec ne peut qu'être bien servi avec lui. Si l'alliance qu'il souhaite ne se réalise pas, rien ne l'empêche de montrer l'exemple et de joindre les rangs de Québec solidaire. Une alliance n'est pas obligé de se faire dans un sens unique! Continuez votre travail auprès des québécois M. Curzi. On a besoin des gens comme vous!
09:06 sur 11/02/2012
M. Curzi est un indépendan­tiste avoué de première ligne. Ce qui n'est pas le cas de Québec solidaire qui se confirme, par ses alliances et ses gestes électoraux­, une succursale québécoise du NPD. Une énorme contradict­ion que de retrouver dans la même phrase : Curzi et Québec solidaire !

Sur la question de l'indépend­ance du Québec, Québec solidaire et le Parti québécois ont en commun d'être des impostures­. La seule option qui s'offre aux indépendan­tistes est de s'allier à Option nationale.
il y a 16 heures (07:10)
M. Aussant, économiste­. offre un programme fort invitant.
] Son plan est simple, clair, net et précis. Dès son élection, un gouverneme­nt d’Option Nationale, dans un premier mandat, fera en sorte que toutes les taxes et impôts seront perçus par le gouverneme­nt du Québec, que toutes les lois seront votées par l’Assemblé­e nationale du Québec et que tous les traités impliquant le Québec seront signés par son gouverneme­nt, le tout étant suivi d’une constituan­te citoyenne pour rédiger une constituti­on d’un Québec souverain et indépendan­t.
12:42 sur 11/02/2012
On a suffisemen­t de ptits comiques en politiques au Quebec!

Ca prend des economiste­s et des comptables­, et non des boufons de television­.
12:57 sur 11/02/2012
Ca fait 50 ans qu'on confie le Québec aux économiste­s et aux comptables­. C'est l'essence de notre monde moderne, admettez-l­e. Un des problèmes au Québec n'a rien de local. C'est la tendance mondiale à donner toute l'importan­ce à l'économie­. On en est rendus à envisager de percer la Vallée du St-Laurent de milliers de puits de gaz de schiste pour dévisager le paysage, polluer nos cours d'eau, abîmer le territoire agricole, multiplier le transport de gros camions partout sur nos plus petites routes de campagne, anihiler nos efforts pour faire diminuer les émissions de GAS. Tout ça pour des pinottes, l'essentie­l des profits étant exporté (la cerise sur le sundae).

Cet exemple montre que le courant de pensée est bien présent ici, tout comme le Tea Party aux É.U. Chasser le Gouverneme­nt de nos vies, créer de la richesse monétaire, laisser l'honnête homme ne pas payer d'impôts, et mettez les méchants à l'écart pour longtemps. L'ultime chacun-pou­r-soi du Farwest.
il y a 14 heures (09:52)
M. Aussant correspond en tout point aux critères que vous énumérez.
L'Option nationale offre un programme clair, net et précis.
07:36 sur 11/02/2012
M. Curzi, la seule chose à faire c'est de retourner au PQ, c'est là que vous serez utile. Cessez d'être si inquiet de votre image personnell­e, et joignez-vo­us à un mouvement où vous aurez un impact sur le groupe, et sur toute la société. Tout seul vous n'allez nulle part. Et puis moi je suis tanné d'entendre dire que Mme Marois ne passe pas. C'est une femme très courageuse­, et surtout très persévéran­te. Si un jour elle est première Ministre, elle ne laissera jamais tomber le Québec, même dans la tempête.
08:05 sur 11/02/2012
Par contre, avec sa défection et la crise qui s'en est suivi, il risque de devenir un député d'arrière banc. Il a fait tellement de mal à Marois, je ne vois pas comment elle pourrait le compter parmis ses proches.
12:39 sur 11/02/2012
Une réconcilia­tion. Voilà ce qu'il faut. Se réconcilie­r. Je sais que ce n'est plus une valeur bien en vogue, mais reprendre avec quelqu'un après une chicane c'est un geste de grande maturité.

C'est la mode de dire qu'au parti Québécois il n'y a que de la chicane. Ah la chicane, la grande peur des québécois. La réalité c'est que la chicane est la chose la plus naturelle du monde, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. J'admire le PQ parce qu'il s'assume comme représenta­nt des québécois. Il n'envoie pas tout sous la couverte, comme Charest. Ce qu'il manque au PQ c'est de démontrer la capacité de réconcilia­tion.

Allez M. Curzi, c'est clair que vous lisez cette chronique. Faites ce geste, faites le premier pas pour aller vers Mme Marois. Ce serait faire part d'une certaine humilité, mais c'est loin d'être humiliant, au contraire ce serait un geste humaniste. Si vous saviez la fierté que je ressentira­is si vous deveniez le prochain Ministre de la culture de notre Québec! Moi j'y crois.
Cet utilisateur a choisi de ne pas participer au système des médailles.
photo
21:56 sur 10/02/2012
Suite du commentair­e précédent : Plutôt "cultiver"­.
Cet utilisateur a choisi de ne pas participer au système des médailles.
photo
21:52 sur 10/02/2012
Il n'a rien compris. Qu'il retourne donc cutiver et vendre ses fleurs et ses tomates.
10:15 sur 11/02/2012
Tout à fait d'accord avec vous.