Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Historique

Le 4 août 1941, la Direction générale de la sécurité industrielle fut créée au sein du ministère des Munitions et des Approvisionnements, un des prédécesseurs de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC). Le directeur général de l'époque était M. E.J. Johnson. À cette époque, le gouvernement s'efforçait depuis quelques années déjà de veiller à ce que les entrepreneurs des usines canadiennes participant au ravitaillement en temps de guerre respectent les exigences de leur contrat en matière de sécurité pour la protection de leur usine contre l'espionnage et le sabotage. Étant donné qu'aucune direction générale ne disposait des ressources nécessaires pour s'acquitter de ces tâches, la Direction des services juridiques assuma temporairement ce rôle, aidée de M. R.L. Anderson, qui fut nommé agent principal de la sécurité le 1er novembre 1940. Cette direction travaillait alors en étroite collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada et le ministère de la Défense nationale. Vers le milieu de l'année 1941, la croissance du volume de travail entraîna la création d'une direction générale distincte : la Direction générale de la sécurité industrielle.

La majorité des travaux qu'entreprenait la Direction générale de la sécurité industrielle consistait à mettre en œuvre et à surveiller les mesures de protection en vue d'assurer la meilleure sécurité possible aux 500 usines de guerre. Les principales exigences de sécurité étaient les suivantes : nomination d'un agent de sécurité travaillant à temps plein; sécurité matérielle appropriée; système de ronde de gardiens; système de lutte contre les incendies adéquat; prise d'empreintes digitales et de photographies des employés; système d'identification des employés. Il est intéressant de constater que certaines caractéristiques communes existent, si on regarde la liste ci-dessus, entre les exigences de sécurité que devaient respecter les usines de guerre et les normes actuelles de sécurité du Programme de sécurité industrielle. Cependant, aujourd'hui, plus de 8,700 entreprises sont inscrites au Programme.

Au fil des années, le mandat de la Direction générale de la sécurité industrielle s'est élargi. En effet, la gamme de services offerts n'a cessé de croître et, aujourd'hui, la Direction générale continue de jouer un rôle essentiel dans la protection de la sécurité du Canada et de ses alliés. À l'heure actuelle, le Programme de sécurité industrielle protège des renseignements, des biens et des marchandises sensibles et contrôlés dans près de 8 000 organisations du secteur privé, lesquelles comptent quelque 340 000 employés ayant fait l'objet d'une enquête de sécurité. Toutes ces organisations appuient le cadre de la Politique de sécurité nationale du Canada. La Direction générale compte les quatre directions suivantes :

  1. La Direction de la sécurité industrielle canadienne (DSIC) a toujours existé, mais a porté différents noms. Elle comporte quatre divisions qui s'occupent des enquêtes de sécurité sur le personnel, des enquêtes de sécurité sur des organisations, de la sécurité des contrats et des inspections et des enquêtes connexes.
  2. La Direction de la sécurité industrielle internationale (DSII) est née de la division de la Direction de la sécurité industrielle canadienne et internationale. En 2007, la Direction a été scindée en deux pour mettre davantage l'accent sur la scène internationale. La DSII se charge de négocier, au nom du gouvernement du Canada, des protocoles d'entente en matière de sécurité industrielle avec d'autres pays et de gérer les mesures de protection visant tous les contrats conclus avec d'autres pays, y compris l'échange de renseignements classifiés et l'évaluation des demandes de permis de visite.
  3. La Direction des marchandises contrôlées (DMC) a été créée en 2001. Son objectif est de protéger les marchandises contrôlées et la technologie contrôlée au Canada et d'empêcher que des personnes non autorisées aient accès à des marchandises contrôlées ou à de la technologie contrôlée.
  4. La Direction de l'harmonisation des programmes et services (DHPS) a été créée en 2004 en vue d'offrir des conseils stratégiques à tous les niveaux de gestion du Secteur. La DHPS dirige l'élaboration, la mise en ouvre et la gestion du cadre, des politiques, des directives et des processus nécessaires dans les domaines suivants : planification des activités, politiques, services de gestion des renseignements, gestion financière, formation, mesure du rendement, gestion de la qualité, technologie de l'information, services administratifs et services aux ressources humaines.

En 2006, le Programme de sécurité industrielle a célébré ses 65 ans.