Aller au contenu principal

Nous n’avons pas les mêmes valeurs: la semaine d'André Bercoff

Par
Auteur
/ Mercredi 28 octobre 2015 à 09:00
11 1
Natacha Bouchart, maire Les Républicains de Calais. Photo © AFP
Natacha Bouchart, maire Les Républicains de Calais. Photo © AFP

Décodage d’une actualité en demi-teinte ou en plein délire, qui navigue entre deux eaux ou patauge dans le deux poids, deux mesures.

Jean-Yves Le Drian a pris la bonne décision de combattre “Dae’ch” en Bretagne, au sein de laquelle chacun connaît la forte concentration de djihadistes radicaux

Donc, le ministre de la Défense estime qu’il peut à la fois faire campagne pour les régionales à l’Ouest, et la guerre à l’islamisme au Sud. Certains s’en étonnent et s’en indignent. Ceux-ci ne connaissent pas la beauté de faire plusieurs choses à la fois : contrairement au proverbe, qui trop embrasse bien étreint.

La maire LR de Calais, Natacha Bouchart, avait interdit une manifestation antimigrants sous le prétexte qu’elle était contre tous les extrémismes

Elle réclame à présent l’aide de l’armée pour surveiller sa bonne ville. Volte-face, opportunisme ? Non : après le déni, les terrifiants pépins de la réalité.

Il est bon, il est sain, il est roboratif que la semaine commence par une intervention argumentée et musclée du chef de l’État

Il nous a dit que l’Europe allait mieux, et la France aussi. Cette évidence, chaque Français la ressent dans sa vie quotidienne, ses relations sociales et ses perspectives d’avenir. Autre propos du président : « Le conflit à Air France ne résume pas l’état de la France. » Là aussi, François Hollande a raison de combattre les simplifications abusives. Dans l’Hexagone, comme chacun sait, le dialogue social fonctionne à merveille, la violence et l’incivilité n’arrivent jamais au stade chemise déchirée et bousculade appuyée : tout juste, par-ci, par-là, dans les cités, quelques bourrades amicales, quelques insultes joviales, mais jamais de vol, ni de braquage, ni de viol, ni de règlement de comptes. Entre un face-à-face avec l’iceberg et des félicitations méritées aux récupérateurs de sept tonnes de cannabis, Hollande est décidément une force qui va, et fi de ces ingrats qui le scotchent à 20 % dans les sondages.

L’essayiste Alain Minc réclame la suspension pour cinq ans de la loi de 1905 instaurant la laïcité

Et ce, afin de bâtir des mosquées et d’instruire des imams made in France. À l’heure où...Lire la suite...

à voir aussi

Contenu

Nos partenaires

Contenu

À lire aussi

Vos réactions sur cet article

Vous devez être connecté pour réagir. Connexion Inscription

Lectrice fidèle (non vérifié) - 01/11/2015 - 23:11 Permalien

Je raffole de cette rubrique, c'est un vrai petit régal : quelle excellente idée vous avez eue là !!!