ENS LSH - Colloque - Pour une histoire critique et citoyenne, le cas de l’histoire franco-algérienne

Pour une histoire critique et citoyenne
Le cas de l’histoire franco-algérienne

20, 21, 22 juin 2006


Intervenants


-  AGERON Charles-Robert, professeur émérite à l’université de Paris XII-Créteil : présidence d’honneur

-  AÏT EL DJOUDI Dalila, docteur en histoire (Montpellier) : L’ALN face à l’armée française

-  AÏT SAADI Lydia, doctorante en histoire avec Benjamin Stora, Institut national de langues et civilisations orientales (INALCO), Paris : Le passé franco-algérien dans les manuels algériens d’histoire

-  ALI BEN ALI Zineb, maître de conférences à l’université de Paris VIII : Les femmes et leurs corps dans la guerre. Refus de mémoire et « traces » littéraires

-  AYOUN Richard, professeur à l’INALCO, Paris : Le Judaïsme d’Algérie de 1830 à 1962, au-delà des pressions officielles et des lobbies de mémoire

-  BADER Raëd, docteur en histoire (Aix-en-Provence) : Noirs en Algérie, XIXe-XXe siècles

-  BONIN Hubert, professeur à l’Institut d’études politiques de Bordeaux : Les banques et l’Algérie : mise en valeur impériale ou exploitation impérialiste ?

-  BONN Charles, professeur à l’université de Lyon-II : Quelle prise en compte de l’histoire par la théorie postcoloniale, dans son approche des textes littéraires algériens francophones ?

-  BOUGHERARA Nassima, maître de conférences à l’université de Grenoble-III : Les rapports franco-allemands à l’épreuve de la question algérienne, 1955-1963

-  BOULEBIER Djamel, chargé de cours au département de sociologie de Constantine (Algérie), chercheur associé au CRASC : Constantine, sportsmen musulmans et nouvelles figures sociales de l’émancipation à la veille de la première guerre mondiale

-  BOYER Gilles professeur agrégé, Iufm de Lyon et STACCHETTI Véronique, professeure agrégée lycée Brossolette, Villeurbanne et INRP : Enseigner la guerre d’Algérie à l’École : dépasser les enjeux de mémoires ?

-  BOZZO Anna, professeur, Università di Roma 3 (Italie) : Villes coloniales d’Algérie, entre histoire urbaine et histoire sociale : le cas de Constantine

-  BRANCHE Raphaëlle, maître de conférences à l’université de Paris-I-Sorbonne : Les nouveaux colons ? L’installation des militaires français démobilisés en Algérie, 1956-1962

-  CARLIER Omar, professeur à l’université de Paris-VII-Jussieu : L’émergence de la culture moderne de l’image dans l’Algérie musulmane contemporaine

-  COLONNA Fanny, directeur de recherche à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Paris, Alger, et TARAUD Christelle, Paris : La minorité européenne d’Algérie (1830-1962) : inégalités entre « nationalités », résistances à la francisation et conséquences sur les relations avec la « majorité musulmane »

-  COMOR André-Paul, maître de conférences à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence : Le haut commandement, la direction et la conduite de la guerre d’Algérie : Paris ou Alger ?

-  CORNATON Michel, professeur émérite à l’université de Lyon-II : Bilan sur les camps de regroupement de la guerre de 1954-1962

-  DESCHAMPS Bernard, historien, ancien député du Gard : Un cas : militants anticolonialistes dans le Gard, 1954-1962

-  DIRECHE-SLIMANI Karima : Quand les missionnaires rencontrent l’islam berbère. Cécité coloniale et malentendus dans l’Algérie de la fin du XIXe siècle)

-  DJERBAL Daho, professeur à l’université d’Alger : La Wilaya 2 : organisation, orientations politiques et conflits internes. Approche d’une région en guerre de libération

-  ELSENHANS Hartmut, professeur à l’Institut d’études politiques, université de Leipzig (Allemagne) : Une politique économique de moyen terme entre intégration et indépendance (1958-1962)

-  ESCLANGON-MORIN Valérie, doctorante avec Claude LIAUZU (Paris) : Qui furent les Européens d’Algérie ?

-  EVANS Martin, Reader in contemporary history, University of Portsmouth (Royaume-Uni) : La Résistance française à la guerre d’Algérie : motivations, sociologie et mémoire

-  FALAIZE Benoît, chargé d’études à l’Institut National de Recherche Pédagogique (INRP) de Lyon : Le Journal des instituteurs pour l’Afrique du Nord (1949-1963)

-  FERJANI Cherif, professeur à l’université Lyon-II, président du laboratoire GREMMO : Le poids du religieux dans la société algérienne contemporaine

-  FRÉMEAUX Jacques, professeur à l’université de Paris-IV-Sorbonne : L’Algérie coloniale : la constante militaire dans le pouvoir français

-  FROMAGE Julien (Lyon), doctorant, inscrit avec Omar Carlier, Paris-VII : La Fédération des élus des musulmans du département de Constantine. À l’est se lève la notabilité ? (1930-1943)

-  GALLISSOT René, professeur émérite à l’université de Paris-VIII : Les mouvements ouvriers au Maghreb. Étude comparée

-  GRANDGUILLAUME Gilbert, directeur de recherche émérite à l’EHESS, Paris : L’arabisation en Algérie des ‘ulamâ’ à nos jours

-  GUECHI Fatima Zohra, professeur à l’université Mentouri, Constantine (Algérie) : Constantine au XIXe siècle : du beylik au pouvoir français

-  GUIGNARD Didier, doctorant (Aix-en-Provence) : La mise en place de l’administration coloniale en Algérie, fin XIXe début XXe siècle

-  HADDAD Mostefa, professeur à l’université Mentouri, Constantine (Algérie) : La culture berbère orale de l’Aurès, XIXe-XXe siècles

-  HAMMOUCHE Abdelhafid, maître de conférences à l’université de Lyon-II : La torture durant la guerre d’Algérie dans l’actualité (2000-2005) : une « régénération » de l’espace public

-  HARBI Mohammed, professeur émérite à l’université de Paris-VIII : ouverture du colloque, et communication sur L’affaire Mourad

-  HAUTREUX François-Xavier, doctorant, université Paris-VII : Au-delà de la victimisation et de l’opprobre : les harkis

-  HENNI Ahmed, professeur à l’université d’Artois (Maubeuge/Arras) : Le système fiscal colonial et la dynamique d’identification communautariste en Algérie (1830 - 1918)

-  HOUSE Jim et MAC MASTER Neil, Senior lecturer, University of Leeds (Royaume Uni) : Bilan du 17 octobre 1961 à Paris

-  JACKSON Julian, professeur à l’université de Londres : De Gaulle et l’Algérie : grand dessein ou adaptation empirique ?

-  JAUFFRET Jean-Charles, professeur à l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence et à l’université Paul-Valéry (Montpellier-III) : Le nationalisme algérien vu par les services de renseignement français, du statut de l’Algérie à la veille de la guerre de libération, 1947-1954 »

-  KADRI Aïssa, professeur à l’université de Tours : Histoire du système d’enseignement colonial en Algérie

-  KHALFOUNE Tahar, chargé de cours à l’université de Lyon-III : La domanialité publique, de l’Algérie coloniale à l’Algérie indépendante

-  KATAN Yvette, (Paris) : La déportation en Algérie des ouvriers des ateliers nationaux de 1848 : mythe ou réalité ?

-  LABANCA Nicola, professeur à l’université de Florence (Italie) : Un « colonialismo diverso » ? Les historiens italiens et le poids de l’idéologie coloniale

-  LANTHEAUME Françoise, chargée de recherche à l’INRP (UMR Education Politiques, INRP-Lyon-II) : Les difficultés de la transmission scolaire : le lien Algérie-France dans les programmes d’histoire, les manuels et l’enseignement en France

-  LE BARS Thierry, professeur à l’université de Caen : Histoire officielle et pressions officielles françaises dans les textes : questions de droit

-  LIAUZU Claude, professeur émérite à l’université de Paris-VII-Jussieu : France : L’« histoire » idéologique entre révisionnisme nostalgérique et schématismes culpabilisants

-  LUSTE BOULBINA Seloua, Agrégée de philosophie, docteur d’Etat en sciences politiques, UGTMS/CNRS/EHESS : L’Algérie en France : Histoire, mémoire et transmission

-  MASSARD-GUILBAUD Geneviève, directrice d’études à l’EHESS : La mémoire courte de l’État français. Retour sur la politique suivie à l’égard de l’immigration algérienne

-  MAC MASTER Neil et HOUSE Jim , University of Leeds (Royaume Uni) : Bilan du 17 octobre 1961 à Paris

-  MAUSS-COPEAUX Claire, chargée de recherches au CNRS, Lyon : La répression de « l’insurrection » du 20 août 1955 dans le Constantinois, un problème d’archives ?

-  MEKHALED Boucif, professeur à l’université d’Oran (Algérie) : La répression de mai 1945 dans le Constantinois : synthèse historique

-  MÉDARD Frédéric, docteur en histoire, Montpellier : Le Sahara 1957-1962 : mutation administrative, économique et sociologique

-  MEROUCHE Lemnouar, professeur émérite à l’université d’Alger : Difficultés d’une histoire critique de la période ottomane

-  MEYNIER Gilbert, professeur émérite à l’université de Nancy-II : Pourquoi le 1er novembre 1954 ?

-  MOHAND AMER Amar, doctorant avec Daniel Rivet, université Paris-I : Le FLN à l’été 1962 : le pourquoi d’une crise

-  NAGY Laszlo, professeur à l’université de Szeged (Hongrie) : La guerre de libération algérienne et les pays de l’Est : le cas de la Hongrie

-  NOIRIEL Gérard, directeur de recherches à l’EHESS, Paris : Immigration italienne, immigration algérienne (XIXe-XXe siècle) : étude comparée

-  NOUSCHI André, professeur émérite à l’université de Nice : La crise de 1865/1870 en Algérie

-  PEYROULOU Jean-Pierre : Un couple de notables guelmois : M. Lavie, S. Lakhdari

-  PERVILLÉ Guy, professeur à l’université de Toulouse : France-Algérie : groupes de pression et histoire (1990-2005)

-  PITTI Laure, docteur en histoire, chercheuse associée à l’IHTP-CNRS, chargée de mission à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration : Travailleurs algériens en France au XXe siècle

-  RECHAM Belkacem, université Marc-Bloch, Strasbourg : Les militaires nord-africains dans l’armée française pendant la Deuxième Guerre mondiale

-  RENARD Michel, doctorant en histoire inscrit avec Daniel Lefeuvre, université de Paris-VIII : La religion musulmane en France, XIXe-XXe siècle

-  RENKEN Frank, maître de conférences à l’université de Heidelberg (Allemagne) : Guerre d’Algérie et vie politique française, 1954-2005

-  REY-GOLDZEIGUER Annie, professeur émérite à l’université de Reims : Histoire et historiens du Maghreb

-  RIVET Daniel, professeur à l’université de Paris-I-Sorbonne : Algérie/Maroc : une mise en parallèle à l’époque coloniale

-  ROUINA Miloud Karim, professeur à l’université d’Oran (Algérie) : Radioscopie du FLN à Oran durant la guerre de libération

-  RUF Werner, professeur émérite à l’université de Kassel (Allemagne) : Justice et mémoire : continuités de l’antagonisme entre État et peuple en Algérie

-  RUSCIO Alain : Politiques, militaires, intellectuels français : de la guerre d’Indochine à la guerre d’Algérie : continuités et ruptures

-  SAMBRON Diane, docteur en histoire, Paris : Les femmes algériennes comme enjeu politique (XIXème-XXème siècle)

-  SCIOLDO-ZURCHER Yann, docteur en histoire, Paris : Existe-t-il une vision « pied-noir » de l’histoire franco-algérienne ?

-  SEFERDJELI Ryme, Reader, université d’Ottawa (Canada) : Les femmes dans l’ALN (Armée de Libération Nationale)

-  SEKFALI Abderrahim, professeur à l’université Mentouri, Constantine (Algérie) : Instituteurs et médersiens en Algérie coloniale

-  SIARI-TENGOUR Ouanassa, professeur à l’université Mentouri, Constantine (Algérie) : Les dirigeants de l’Aurès-Nemencha, 1954-1957

-  SORLIN Pierre, professeur émérite à l’université de Paris-III-Sorbonne nouvelle : Bilan du colloque

-  STACCHETTI Véronique, professeure agrégée lycée Brossolette, Villeurbanne et INRP, et BOYER Gilles professeur agrégé, Iufm de Lyon : Enseigner la guerre d’Algérie à l’École : dépasser les enjeux de mémoires ?

-  STORA Benjamin, professeur à l’INALCO, Paris) : Messali Hadj : de la sanctification militante à l’exclusion officielle

-  SOUFI Fouad, archiviste, Archives Nationales d’Algérie, Birkadem (Algérie) : L’historien et l’histoire officielle algérienne

-  TALEB-IBRAHIMI Khaoula, professeur à l’université d’Alger : Les Algériens et leur(s) langue(s) de la période coloniale à nos jours

-  VIDAL-NAQUET Pierre, Directeur de Recherches émérite à l’EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris) : L’affaire Audin