VIDEOS. Pétain, immigration, homosexualité... 5 contre-vérités d'Eric Zemmour

POLEMIQUE Le polémiste passe au détecteur de mensonges de «20 Minutes», qui vous a préparé un petit fact-checking de cinq sorties zemmouriennes…

Anissa Boumediene
— 
Eric Zemmour, le 30 mars 2014, sur le plateau d'iTélé.
Eric Zemmour, le 30 mars 2014, sur le plateau d'iTélé. — Daniel Bardou

Eric Zemmour est partout, à la radio, sur les plateaux télé et même en tête des ventes avec son livre Le suicide français. Pas moyen d’échapper à ses envolées sur la théorie du genre,  les dangers de l’immigration, la féminisation de la société ou dernièrement la réhabilitation de Pétain. Condamné pour provocation à la haine raciale, il est copieusement taxé d’homophobe, d’islamophobe, de raciste et de réactionnaire à tendance révisionniste par ses détracteurs. Pour vérifier la véracité de ses propos, 20 Minutes a soumis cinq sorties d’Eric Zemmour à un petit fact-checking.

#1. «En octobre (2012), l’Insee a relevé qu’il y avait 5 millions d’étrangers en France et que leurs enfants de moins de 4 ans représentent 7 millions. Soit 12 millions au total »

 

Ce qu’il dit : Alors qu’Aymeric Caron confronte Eric Zemmour aux chiffres qu’il avançait le 30 novembre 2012 dans sa chronique RTL, le polémiste, invité d’«On n’est pas couché » ONPC, explique qu’«un immigré, c’est un étranger». En quelques mots seulement, Eric Zemmour arrive à cumuler de nombreuses erreurs factuelles que son argumentaire hasardeux ne parvient pas à sauver, bien au contraire.

Les faits : Eric Zemmour se réfère à une étude de l’Insee d’octobre 2012, qui dénombre 5,34 millions d’immigrés en France (les personnes nées à l’étranger mais qui vivent sur le sol français). Cela ne signifie en aucun cas qu’il y a 5 millions d’étrangers en France, comme il l’affirme, car plus de 2 millions de ces immigrés ont pris la nationalité française, ce qui fait d’eux des Français et non plus  des étrangers. Il reste donc 3.170.000 immigrés de nationalité étrangère, auxquels s’ajoutent 550.000 étrangers nés en France n’ayant pas (encore) opté pour la nationalité française. Soit un total de 3 720.000 étrangers en France.

Par ailleurs, Zemmour avance un chiffre de 7 millions d’enfants étrangers de moins de quatre ans, des données erronées. Certes, cette même étude de l’Insee recense 6,7 millions de descendants directs d’immigrés (et pas 7 millions). Là où le polémiste fait (encore) erreur, c’est qu’il ne s’agit pas d’étrangers, mais de personnes nées en France d’au moins un parent immigré. Et même ceux dont les deux parents sont étrangers peuvent acquérir la nationalité française s’ils en font la demande.

Enfin, au 1er janvier 2013, la France ne comptait que 4 millions d’enfants de moins de quatre ans. Il est donc tout bonnement impossible qu’il y ait 7 millions d’étrangers de cette tranche d’âge.

#2. « A partir du moment où vous avez des couples de même sexe mariés, vous avez la PMA et la GPA parce que c’est écrit dans la Cour européenne de justice »

 

Ce qu’il dit : Selon Eric Zemmour, la Cour européenne de justice reconnaîtrait aux couples homosexuels le droit de recourir à la PMA (procréation médicalement assistée) et à la GPA (gestation pour autrui). C’est vrai, la PMA est légalement accessible en France aux personnes ayant des difficultés à concevoir un enfant et, le 26 juin 2014, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la France à reconnaître l’identité d’enfants nés de mères porteuses.

Les faits : Si elle est autorisée en France, la PMA s’adresse strictement aux couples mariés hétérosexuels, excluant de facto les mères célibataires ou lesbiennes en couple, même mariées. La GPA, elle, est strictement interdite par le Code civil français. Quand Eric Zemmour explique que la jurisprudence européenne reconnaît aux couples de même sexe mariés le droit de recourir à la PMA ou à la GPA, c’est entièrement faux. Si la CEDH a effectivement contraint la France à donner un état civil à des enfants nés de mères porteuses, ces enfants ont été conçus par des couples mariés hétérosexuels et la cour n’a pas reconnu ce droit aux couples homosexuels.

#3. « On demande aux enfants de 11 ans de remplir un tableau pour répondre à des questions sur leur orientation sexuelle et sur leurs pratiques sexuelles »

 

Ce qu’il dit : Chroniqueur polémiste de Ça se dispute, sur i>Télé, Eric Zemmour affirme avoir des « preuves » que la théorie du genre est enseignée à l’école, avec en ligne de mire, le dispositif Ligne azur, un site internet et une ligne téléphonique à destination des adolescents qui s’interrogent sur leur orientation sexuelle. Selon Zemmour, l’Education nationale enverrait «des enfants de 11 ans» (il insiste sur ce point à plusieurs reprises) remplir un tableau sur leurs pratiques sexuelles.

Les faits : Si le dispositif Ligne azur existe bien, ce service, créé en 1997, n’intervient pas dans les écoles et permet aux jeunes souffrant de leur orientation sexuelle de bénéficier d’une écoute. Les enfants ne sont pas «envoyés» sur le site, ils sont informés de son existence par la voie d’une campagne d’affichage. Quant au tableau auquel Eric Zemmour fait référence, il ne s’agit en aucun cas de sonder les enfants de 11 ans sur leur vie sexuelle, mais d’aider ceux qui s’interrogent à comprendre la diversité des identités sexuelles.

#4. « Il y a 90.000 mariages avec des étrangers sur un nombre total de 270.000, donc un tiers des mariages français »

 

Ce qu’il dit : Pour le polémiste, «90.000 mariages avec des étrangers» ont été célébrés sur un total de 270.000 unions enregistrées en France, soit une proportion d’un tiers de mariages mixtes. Selon ses dires, 90.000 étrangers auraient donc accès à la nationalité française par le mariage.

Les faits : De tous les chiffres énoncés par Eric Zemmour, aucun n’est exact. En 2013, il y a eu 231.000 mariages en France, pas 270.000. En 2013 toujours, 17.513 époux(ses) ont acquis la nationalité française par mariage, ce qui concerne 7,58 % des unions. Et selon les chiffres de l’Insee, en 2010, seuls 12% des mariages contractés en France ont uni un Français à un étranger. Des chiffres confirmés par l'institut national d'études démographiques (Ined), selon qui un mariage célébré en France sur huit est mixte.

#5. « Le maréchal Pétain a sauvé les juifs de France »

 

Ce qu’il dit : Dans un chapitre de son ouvrage baptisé «Robert Paxton, notre bon maître», en référence à Robert Paxton, un historien américain, Eric Zemmour se lance, dans une réhabilitation de Pétain, qu’il poursuit sur le plateau d’ONPC. Il aurait selon lui «sauvé presque 100% des juifs français», grâce à sa stratégie «de sacrifier les juifs étrangers pour sauver les juifs français». Une thèse qui s’appuie sur les écrits d’Alain Michel, un rabbin israélien qui nie l’ouvrage de Paxton.

Les faits : Reconnu dans le monde entier, l’ouvrage de Robert PaxtonLa France de Vichy, pointe la responsabilité du régime de Vichy dans la persécution et la déportation des juifs. Interrogé par Rue89, l’historien qualifie les propos révisionnistes de Zemmour de «ridicules». «Il suffit de lire les lois (antisémites) promulguées par Vichy entre 1940 et 1942, qui imposent des exclusions sur tous les juifs, y compris les juifs de nationalité française», explique-t-il. D’autant que lorsque les déportations ont commencé, des juifs français ont été arrêtés. Et si Pétain a tenté de «persuader les Allemands de prendre d'abord les étrangers et les apatrides», c'était, selon l’historien, plus pour des questions de « souveraineté » que de morale. Les Allemands ayant d’ailleurs précisé qu'ils viendraient «prendre les Français plus tard».