dyn_img/b3.jpg

Prochaines conférences publiques



30 septembre, 18 H

Grand salon de l’Hôtel de ville

Mairie de Versailles

30 septembre, 18 H

SEANCE SOLENNELLE DE RENTREE

Jean-Yves EMPEREUR

Archéologue, directeur de recherche au CNRS, directeur du Centre d’Études alexandrines

« Alexandrie, une cité d’ingénieurs »

Ancien membre de l’École française d’Athènes, dont il a été le secrétaire général, il a dirigé des chantiers de fouilles (notamment sous-marines) en Grèce, à Chypre et en Turquie.

Directeur de recherche au CNRS, directeur du Centre d’études Alexandrines qu’il a fondé en 1990, il dirige depuis des fouilles archéologiques dans la ville d’Alexandrie, sur terre et sous les mers.

En mai 1998, il est le commissaire général de l’exposition La gloire d’Alexandrie, au Petit-Palais à Paris, exposition présentant le résultat de ses travaux et de nombreuses pièces remontées des eaux. Le 14 décembre 2002, il reçoit le grand prix Explorations et voyages de découvertes de la Société de Géographie.
Il a publié entre autre récemment : Alexandrie Hier et demain, Gallimard, 2001, et Le Phare d’Alexandrie, la Merveille retrouvée, Gallimard, Paris, 2e édition, 2004), et en 2005 avec Jean-Piere Corteggiani et Robert Solé : Fous d’Egypte, entretiens avec Florence Quentin (Bayard éd.)

Entrée libre dans la limite des places disponibles


21 octobre, 18 H

Salle Montgolfier

Mairie de Versailles

21 octobre, 18 H

Philippe BELAVAL

Conseiller d’Etat, président du conseil d’administration de l’Institut national du Patrimoine

« Les grands projets » culturels : vingt ans après»

« Pyramide du Louvre, Opéra-Bastille, Très Grande Bibliothèque : leur construction, au début des années quatre-vingt, a provoqué de longues controverses. Du Musée d’Orsay au Musée du Quai Branly, ces « grands projets » répondaient-ils à un besoin ? Combien ont-ils coûté ? Qui les fréquente ? D’autres choix étaient-ils possibles ? Après vingt ans de fonctionnement, au-delà des controverses architecturales, un premier bilan peut être dressé : comme Louis XIV avec Versailles, les présidents de la Ve République ont-ils contribué à la grandeur de la France ? 

Membre du Conseil d’État, Philippe Bélaval, chef de la Mission permanente d’inspection des juridictions administratives après avoir été président de la cour administrative d’appel de Bordeaux puis de celle de Versailles, est également président du conseil d’administration de l’Institut national du Patrimoine. Ancien directeur général du théâtre national de l’Opéra de Paris puis de la Bibliothèque nationale de France, directeur des Archives de France de 1998 à 2000, il a exercé et exerce de nombreuses responsabilités de haut niveau dans le monde culturel : ancien président du comité technique radiophonique de Bordeaux, il est administrateur de l’Orchestre de Paris. Philippe Bélaval est membre associé de l’Académie de Versailles.


18 novembre, 18 H

Salons de l’Hôtel de ville

Mairie de Versailles

18 novembre, 18 H

Jean SEVILLIA

« Le dernier empereur : Charles d’Autriche »

« Charles de Habsbourg, le dernier empereur d’Autriche et roi de Hongrie, règne de 1916 à 1918. Quand il accède au trône, il a 29 ans et un programme : la paix, les réformes. Deux objectifs que les circonstances ne lui permettront pas d’atteindre.  En 1918, L’Autriche-Hongrie se disloque. Contraint de renoncer au pouvoir, après deux tentatives de restaurations malheureuses, le jeune souverain et sa famille sont contraints à l’exil. Charles meurt à l’âge de 34 ans, laissant sa femme l’impératrice Zita veuve et enceinte de son huitième enfant. Charles  a eu une destinée tragique ; il est aussi une figure spirituelle. En 2004, il a été béatifié par le pape Jean-Paul II.

Jean Sévillia est rédacteur en chef-adjoint au Figaro Magazine et auteur d’essais remarqués (Le terrorisme intellectuel, Historiquement correct). Il revient à la biographie et publie Le dernier empereur : Charles de Habsbourg, Perrin, octobre 2009. En 1997, il avait publié une biographie de l’Impératrice Zita, couronnée de nombreux prix.


2 décembre, 18 H

Salle Montgolfier

Mairie de Versailles

2 décembre, 18 H

Eric ROUSSEL

Ecrivain et journaliste, président de l’Institut Pierre-Mendès-France
             
« Le 16 juin 1940, une journée qui a fait la France »


Dans la mémoire collective, le 16 juin 40 se confond avec la chute du gouvernement de Paul Raynaud, l’arrivée au pouvoir du maréchal Pétain et l’avancée irrésistible des troupes allemandes, prélude à l’armistice. Mais ce jour-là a aussi contribué à « faire la France » car il fut l’école de deux hommes d’exception : le général de Gaulle et Jean Monnet.


Eric Roussel, écrivain et journaliste, président de l’Institut Pierre Mendès-France est l’auteur de nombreux ouvrages dont De Gaulle, un des ouvrages de référence sur le sujet, Jean Monnet,  prix de l’essai de l’Académie française, et Pierre Mendès-France, prix de la biographie historique. L’ensemble de son œuvre a été couronnée en 2007 par l’Académie des Sciences morales et politiques (Prix Charles Aubert-histoire).


15 décembre, 18 H

Salle Montgolfier

Mairie de Versailles

15 décembre, 18 H

Chantal GRELL

Professeur d’histoire moderne à l’Université de Versailles Saint-Quentin
                 
« Le cardinal de Fleury historien et l’éducation de Louis XV. »


Les cinq volumes de l’Abrégé de l’histoire de France écrit pour le jeune Louis XV est un fleuron des Archives des Yvelines. Identifié récemment par Françoise Jenn, il a été publié par Chantal Grell, précédé par une importante étude sur l’éducation de l’enfant-roi. L’histoire joue traditionnellement un rôle important dans l’éducation des princes, notamment chez les Bourbons. Fleury, principal ministre entre 1726 et 1743, eut l’occasion d’appliquer les principes qu’il étudia ainsi.


Titulaire de la chaire d’histoire moderne à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Chantal Grell est spécialiste de la connaissance historique à l’époque moderne. Elle a consacré sa thèse de doctorat (l’Histoire entre érudition et philosophie, 1993) son doctorat ès lettres (Le XVIII° siècle et l’Antiquité en France, 1995), ainsi que de nombreux articles et un essai, l’Etat des princes ou Alexandre disgracié, en collaboration avec Chr. Michel, 1988). Elle achève un ouvrage sur Les Enjeux de l’histoire en Europe d’Hérodote à la Révolution française.

Actualités

Mentions légales    Contact