Accueil » BMX » Alex Jumelin
Alex Jumelin

Alex Jumelin

BMX
Soul mag n'ayant pu diffuser (faute de place) que la moitié de cet entretien que j'avais eu avec la légende du flat français, je vous propose donc aujourd'hui de la découvrir dans son intégralité.


Est-il vraiment utile de présenter Mr Jumelin ? Je ne pense pas mais pour ceux qui débuteraient récemment le flat où qui ne connaissent pas vraiment cette discipline, et bien sachez que ce jeune homme de 30 ans est ce qu'on pourrait appeler un pilier du flat, un véritable mur porteur de ce sport car il fait autant partie des fondations qu'il est aujourd'hui encore une pièce maitresse dans l'industrie du bmx par ses différentes activités et son prestigieux palmarès.
Apres 10 ans de règne incontesté en France, notre champion s'est vu contraint de laisser sa place et son trône à un petit jeune surdoué appelé Matthias. Nous allons beaucoup parler de ça mais il y a beaucoup d'autres sujets à aborder aussi, allez c'est parti :

Koweït

C'était génial, c'était vraiment un super bon voyage, très enrichissent point de vu personnel et sur un point de vu du bmx c'est énorme, les mecs là bas ont le même enthousiasme qu'en France il y a 15 piges, sauf que y'a 15 piges on était nuls. On faisait des trucs trop faciles donc les gens hallucinaient sur ces tricks là et là on arrive on fait des trucs de ouf mais les gens hallucinent comme y a 15 ans. Donc du coup ils prennent une claque incroyable et même quelqu'un dans la rue qui passe qui n'en a rien à foutre, il est interpellé et ils hallucinent tous. Il y a très peu de riders là bas, juste deux flatlanders qui sont complètement accros, accros de chez accros genre ils pensent, mangent et font tout bmx. Ce qui était surtout dingue c'est qu'en partant les mecs se sont mis à pleurer, j'avais jamais vu un quelqu'un pleurer parce que je partais à part ma petite femme... c'était assez incroyable rien que le pays en lui-même il est fou parce que on a une image d'eux qui est mitigé, on ne sait pas s'ils sont bons ou pas alors que le Koweït c'est comme Dubaï ou Abou d'Albi c'est des endroits où il y a beaucoup d'argent mais y'a pas grand-chose à faire parce qu'ils on beaucoup de restrictions. Interdiction de fumer, de boire, de faire vraiment plein de trucs mais ils ont une soif de vie, une soif de faire du sport, de faire tout mais ils peuvent pas faire grand-chose alors qu'ils en auraient les moyens.
L'autre problème des riders bmx au Koweït c'est qu'ils ne peuvent pas importer des pièces, pour eux c'est une tannée d'acheter des pièces en France, ils peuvent pas, ils sont obligés de passer par certains sites. Certains peuvent commander au Etats-Unis mais pas tous, enfin le milieu internet est fermé, un peu comme en chine. Y a pas de distributeurs, y a deux shop, enfin y en a un shop c'est une association qu'y nous a invité là-bas qui s'appelle Q8 extrem. C'est le début peut être d'un truc énorme comme dans tout le Moyen-Orient mais c'est vraiment que le début et je suis super content d'y avoir été en plus on été avec une super équipe, Matthias, Raph forcément, on était avec tous les dirteurs du sud que j'adore, c'était vraiment génial on s'est vraiment amusé, mais alors voilà y'a un truc au Koweït, si t'aime pas les voitures ça sert à rien d'y aller et si t'aime pas les voitures et que t'aime pas la chicha alors là c'est la fin du monde, donc j'était avec des mec qui adoraient la chicha moi je suis un ouf de voitures donc toute la journée on kiffait les voitures et la chicha.
Au niveau voiture, on s'est fait plaisir. Il y a des mecs qui se sont dit : ils nous font kiffer ils viennent faire du bmx nous on va les faires kiffer on va les rendre oufs en voiture, donc on a fait du Hummer dans le désert, on a fait des tests de porche à 300km/h sur l'autoroute. Parce que les mecs qui nous ont invités là bas c'est des mecs qui ont un peu d'argent pour le Koweït et un petit peu d'argent pour le Koweït ça veut dire qu'ils ont tous 5 ou 6 voitures chacun c'est pas le même monde. Le niveau de vie c'est pas le même forcément ils sont pas beaucoup alors qu'il ya énormément d'argent dans le pétrole

Famille

Le petit dernier s'appelle Gabin, j'ai tout supervisé de A à Z à l'accouchement, c'était génial ! Et il va super bien il est trop mignon ils sont tous les deux super adorables. Ils commencent à se battre entre eux. Il m'a vu faire du vélo pour la première fois à la jam de Koxx, c'était nickel. C'est parfait, c'est le point qui rattache tous les autres. Je pense qu'à avoir des enfants en bas âge à 30 ans et c'est quelque chose qui vous fait grandir d'un coup qui rend tout le reste un peu moins solennel mais en même temps on attache plus d'importance à des détails qu'on avait zappé avant, genre le futur, faire attention comment gérer ses sous, essayer de les investir dans des choses qui sont un peu plus propices. Moi qui suis très dépensier, j'aime vivre ma vie et pas me priver quitte à avoir des problèmes d'argent. Je suis pas quelqu'un qui fait des petites économies du coup d'avoir des enfants, ça m'a fait un peu réaliser que dans la vie il faut maitriser ses dépenses et surtout faire de bons investissement, ce qui va à l'encontre du bmx lifestyle, ça va pas du tout avec le money lifestyle !

Avec ton emploi du temps tu arrive à consacrer un peu de temps à ta famille ?
Oui, on va dire que ma famille s'est adaptée à mon rythme de vie, du coup ils sont moins exigeants qu'une famille normale mais oui, on va dire que l'avantage comme je suis pas souvent là et que je voyage, quand je suis là c'est intense on en profite vraiment.
Je viens de me marier, donc d'un coup ça devient plus officiel et on a changé de maison parce qu'il nous fallait une maison qui ressemble plus à une maison de famille donc c'est cool. Visuellement ça ressemble déjà à quelque chose de plus établi donc forcément ça prend de la place dans ma tête j'ai toujours vécu dans Paris dans des petits apparts où c'est ma famille qui faisait des concessions pour vivre à ma façon, maintenant c'est moi qui ai fait des concessions pour vivre à la façon d'une famille donc forcément ça a pris de la place et ça change un peu mon mode de vie.

Transformation à la naissance de Nathan

On peut sans contexte dire qu'il y a un avant et un après la naissance de ton 1er enfant ni veau riding. Une nette transformation et je suis pas le seul à le dire, même ceux qui avaient des préjugés sur toi étaient obligés de l'admettre. Tu t'es littéralement transformé et ton niveau a progressé jusqu'à devenir énorme, eu même rang que les meilleurs mondiaux.
Je sais pas. Ça a été en même temps une période où j'ai eu des vrais problèmes d'argent et où je me suis refugié dans le riding, je faisais que tu vélo donc y'a ça qui me donnait la rage d'aller rouler et aussi d'avoir un enfant tu passes cette barrière d'avoir parfois peur, peur de tomber peur d'essayer. Du coup j'en avais rien à foutre de me faire mal même moralement, de m'épuiser parce que depuis j'ai toujours cette énergie pour ne jamais m'arrêter. En plus j'ai commencé à rouler pour KGB et ça m'a donné une vraie pêche parce que j'ai eu le respect des gens de qui je suis fan, à savoir Martti qui m'a tellement montré de preuves de respect en me prenant chez KGB avec tout ce qui m'a dit tout ce qui a été autour que je me suis dit, putain y'a des mecs qui me considèrent vraiment comme l'un des meilleurs et les mecs qui me considèrent comme ça pour moi ce sont les meilleurs. Du coup j'ai réalisé que j'avais le potentiel pour devenir encore meilleur que je l'étais.
Et il y a aussi qu'a la même période je me suis mis à faire des figures entre guillemets que je trouve plus dur aujourd'hui (whiplash, crossfoot whiplash) donc je me suis entrainé à des trucs qu'étaient vraiment durs pour tout le monde et pour moi et je me suis surtout rendu compte qu'elles étaient possibles pour moi. Mais je suis content de te l'entendre dire, je m'en suis pas rendu compte autant que ça. Tant mieux.

Sponsors

J'ai eu des changements de sponsors de vélo, pour des raisons principalement financières et aussi d'entente avec les gens qui sont à la tête des marques mais c'est plutôt super chiant de changer de sponsors sincèrement.
Après s'il n'y avait pas eu ces histoires avec Koxx je serais pas parti de KHE parce que Thomas (Goring) est cool et que j'aime bien le matos KHE, mais l'histoire avec Koxx a été tellement incroyable ! Je pense que c'est arrivé au bon moment parce que l'histoire de KHE c'était un team qui était un peu trop gros et j'avais besoin de me sentir un peu à part de tous ces mecs qui étaient dans le team KHE. C'est aussi arrivé au bon moment car y'a les autres (Raph et Matthias) qui se sont mis dedans avec moi et ça a crée un team autour d'une famille c'est ça qui est génial.
Mais j'aime pas changer de sponsor tout le temps surtout de vélo, je pars du principe qu'on s'habitue à un vélo même à la position de la selle ou du guidon, on croit que ça prend 5 minutes, la figure avec n'importe quel autre vélo tu la réalises en 1 minutes mais t'habituer c'est-à-dire pouvoir faire du vélo fatigué, rouler énervé, les yeux bandés faire la même figure et la maitriser parfaitement il faut connaitre au millimètre les emplacements de ton cadre de tes pegs de ta fourche et ça prend super longtemps, alors changer de cadre on croit que ça prend 5 minutes mais c'est une tannée, ça prend super longtemps à s'habituer.
Donc là j'ai changé de cadre il y a une semaine et là j'en chie, j'ai le proto final qui est très bien mais du coup je me réhabitue encore à une autre géométrie et ça me soule et en plus j'ai changé de chaussures et SURTOUT je ne roule plus avec mes pneus comètes à l'avant ENFIN ! J'ai enlevés mes pneus tracteur, du coup je n'ai plus de gros pneu lisse devant, j'ai des pneus petits à crampons, ce qui ne correspond pas à l'idéal surtout par rapport à l'endroit où je roule mais ça fait du bien de changer un peu. Ça fait 4 ans que je roulais avec des pneus lisses à l'avant et larges ça me fait des vrais changements. Encore une fois ça me motive ça me fait faire d'autre figures. Il manque plus de virer ma grosse selle Odyssée, on attend des protos.
Koxx ça a commencé parce que Cream cherchait à contacter Koxx en tant qu'annonceur. De là, Alain et David lombard lui on proposé de faire un projet sur le long terme. Le patron de Koxx Dominique leur a dit pourquoi pas, il faut voir, il a une sale expérience dans le sponsoring du bmx flat avec Mukiflat d'un point de vu commercial car il lui reste plein de cadres qu'il écoule petit à petit. C'est quand même compliqué après une histoire pareille de vouloir reprendre quelque chose dans le bmx et notamment dans le flat du coup après quelques rendez, vous on a senti qu'il y avait un vrai potentiel et surtout on est partit tout de suite sur le concept de faire un team très proche : Mathias, Raph et moi.



Et s'il n'y avait pas eu Koxx ?
Sur un point de vu perso, j'avais d'autres choses qui m'intéressaient aussi, notamment j'aurais bien voulu rouler pour St Martin. D'ailleurs c'était prévu, après sur un point de vu de team et d'énergie pour lancer un concept, ça aurait été compliqué de trouver un truc aussi bien que ça. Là c'est vraiment bien. On a la possibilité de s'exprimer à travers le magazine parce qu'Alain est team manager. On a la possibilité de s'exprimer à travers un lieu car ils ont un magasin à Paris qui est grand donc on peut organiser des petits événements qui vont grossir, et en plus on voyage ensemble donc parfait pour l'image, parfait pour nous en tant que potes mais sans ça c'est encore une fois un bon coup du destin cette histoire. Surtout qu'on a affaire à des gens qui sont ouverts et qui sont ouverts dans le sens où ils ont pas les oreilles fermées par rapport à certains projets. Ils sont un peu novices dans le milieu, ils écoutent, ils prennent note de tout ce qu'on leur dit après ils mettent ça à leur sauce. Ils font un peu de tout ce qui touche aux deux roues voir à une roue aussi, ça m'aurait vachement bloqué dans mon époque rebelle d'il y a quelques années après maintenant je sais pas si c'est parce que je suis plus mature ou si c'est parce que je suis plus ouvert mais aujourd'hui ça m'a pas vraiment bloqué parce que j'ai un mode de vie au quotidien qui tend à s'ouvrir sur toutes les autres choses que ce que je fais.



Tu veux dire que rouler pour une marque qui fait du trial ou de la race ne te gêne pas ? Il y a quelques années pourtant c'était bien différent.
Ça ne m'a pas bloqué du tout car je me suis dit qu'on va peut être se servir du potentiel du vtt qui est un sport dans lequel techniquement ils sont en avance par rapport à nous. Je suis tous les jours en train de réparer mon vélo, je casse tout, je tords tout, bon peut être parce que j'ai qu'une pince et un marteau dans mon sac mais je pense qu'on a mis dix ans à avoir des vrais jeux de direction intégré alors que dans le vtt ça existait largement avant. On dit vtt parce que c'est là où il y a le plus d'argent et que c'est un plus gros bizness, les mecs se prennent la tête à trouver des idées mais je pense qu'on a comprit depuis quelques années qu' ils avaient sur le développement de l'avance par rapport à nous donc ça m'a pas choqué je me suis dis tant mieux, on va se servir de ça et en plus c'est une grosse marque qui a des moyens mais qui a des moyens de gratter quelque chose et ce quelque chose c'est le monocycle et le trial, donc on va pas cracher dans la soupe et tant mieux essayons de faire un truc ensemble.
Après je dis pas que c'est mon délire de faire du monocycle ou faire des démos avec des gars qui font du monocycle sous prétexte que je suis dans le team Koxx mais pourquoi pas ouvrir un peu son esprit et rencontrer des gens différents, se rendre compte que dans chacune des disciplines du bmx ou du 2 roues y'a aussi des mecs forts et des mecs qui on poussé le délire loin comme nous on le fait en flat.



Mais toi t'es ouvert, mais dans le team y'a peut être des mecs un peu plus sectaires ?
Je pense qu'il y a des mecs un peu plus sectaires et au delà de ça je pense qu'il y a pleins de gens en France qui sont encore vachement choqués parce qu'on roule pour une marque qui fait du trial et qui même dans dix ans si Koxx est n°1 du flat ils continueront à dire c'est une marque de vtt parce qu'il y a des gens qui dans leur tête n'évoluent pas et passent les ¾ de leur temps à essayer de critiquer les évolutions de chacun des sports. Après je pense que Mathias et Raph ont un esprit assez ouvert, ton frère (Alain) un peu moins mais je pense qu'il s'est ouvert aussi à ça, pas trop c'est vrai, que c'est vraiment pas son délire.
Dans le flat on a un problème qui j'espère est un train un peu de se calmer c'est qu'on essaye de faire du pointu dans du déjà super pointu. Le flat c'est la niche du bmx, c'est là où il y a le moins d'argent où y'a le moins de riders et là dedans on fabrique encore plus de niche de pointu de tout ce que tu veux. Je pense qu'il faut arrêter un petit peu de s'enfermer dans les délires de flateux premièrement parce qu'on a rien à y gagner enfin pour les gens de l'extérieur, que ce soit les gens comme Koxx ou les riders d'autres disciplines doivent se dire que putain ces mecs là sont vraiment fermés.
Je pense qu'il faut vraiment s'ouvrir donc du coup je pense que c'était une bonne idée de rouler pour koxx par rapport au fait que c'est pas une marque qui fait que du bmx.

Et tu fais quoi chez eux ?
Je suis ambassadeur de Koxx à travers le monde, j'essaie de véhiculer une bonne image de la marque sur les événements où je me déplace et je donne aussi mon accord pour le matos à Raph et Matthias avant la sortie des pièces.



Tu donnes ton avis sur les pièces ?
Oui mais Matthias et Raph son tellement dans leur délire "internet jeunes riders à fond à la pointe de tout ce qu'il ce fait" que faut que j'enlève des gros pneus parce que la fourche n'est pas assez large pour mettre mes pneus ! C'est un problème donc avec Alexis on est un peu à l'écart de ce que veulent faire Matthias et Raph, on est moins sur le design du matos.
Après y'a des trucs qui sont plus des idées à moi comme par exemple la selle. Moi je suis à fond sur ce projet là, les pegs ça a été fait en commun mais là je parle précisément pour des pièces comme la fourche et le guidon, moi je le veux en avant et eux le veulent en arrière. Donc c'est compliqué, on a chacun nos exigences, on n'a pas non plus les moyens de fabriquer 15 protos de chaque. Donc aujourd'hui je m'occupe de gérer un peu Terry, un peu le team et j'aimerais organiser des événements de plus en plus souvent, c'est moi qui ai lancé l'idée de l'événement au magasin Koxx

Mais pourquoi t'as pas fait team manager ?
Parce que j'ai pas le temps. C'est quelque chose que je trouve bien, je trouve fondamentale dans une marque d'avoir un très bon team manager, extrêmement important d'avoir un suivi des mecs, des vidéos, des parutions magazines d'avoir un mec qui regroupe tout, mais j'ai pas le temps.
Et du fait d'avoir plein de choses au quotidien à faire, je suis déjà pas un super bon team manager pour moi-même parfois, je récupère pas assez mes parutions, que ce soit télé ou magazine et par rapport à des mecs comme Terry. Je m'occupe pas assez de mon suivi, de ma carrière sur internet peut être parce que lui il a que ça à faire, de toute façon je sais qu'il a que ça à faire mais moi j'ai pas le temps.



Et au niveau des autres sponsors ?
Je viens de re-signer avec Adidas pour deux ans jusqu'à fin 2009 je suis extrêmement content. C'est un contrat de sponsoring qui ressemble à tous les autres contrats de riders ou de danseur ou de footballer.

C'est celui qui te rapporte le plus d'argent ?
C'est celui qui me fait vivre.

Comment ça se passe le jour où ça s'arrête ? Car ça a faillit s'arrêter.
Je constate dans le bmx la plupart des pros ou anciens pros, tout ces gens là, ne pensent pas à leur avenir, ils sont concentrés sur leur riding et financièrement ils ne prennent pas de précautions. C'est-à-dire que y'a des mecs que je connais qui sont pros depuis des années qui ne s'ouvrent pas de portes de secours au cas-où ça partirais en couille. Moi j'ai plein de portes ouvertes et si jamais j'ai pas le choix j'irais dans une de ces directions. Donc je suis pas non plus complètement à la gorge par rapport à mes sponsors. Et tant mieux car ça modifierait mon riding et ma façon de penser et le cas échéant je serais complètement malade de voir la réussite de Matthias si jamais c'était le cas.
Si jamais j'avais un contrat avec marqué dessus que tu dois être le premier ou sinon tu vas te faire foutre, je l'ai jamais eu, mais si je l'avais eu je serais foutu quoi. Parce que moralement je serais pas bien.



T'as quoi d'autre comme sponsor ?
Koxx, Eastpak, Pull-in et Stereo Panda. Et là je cite que ceux qui me donnent de l'argent. Y'en a d'autres qui me filent des trucs quand je veux mais ça c'est pas du sponsoring. Si je devais accepter aujourd'hui de porter des choses gratuitement... euh où est-ce qu'on irait ?

Mais t'es l'un des rares a avoir du pognon !
J'en suis conscient et content mais je trouve ça super déprimant. Je trouve ça extrêmement catastrophique c'est incroyable mais ça s'exprime complément.
Le sport est niché, nous on le rend encore plus exclusif alors qu'il y est déjà trop. La plupart des riders se ferment et se bornent à faire des trucs que flat et en plus ces mecs là savent pas se vendre. Ils se contentent d'avoir des pauvres contrats de sponsoring et ils disent oui tout le temps et font des démos pour 50 euros. Tout s'explique et pour moi c'est con mais ce qui arrive est logique, après je jette la pierre à personne car c'est pas facile de vivre au quotidien.
Après je pense qu'il s'agit pas d'être le meilleur pour avoir des contrats de sponsoring, il s'agit d'être le plus commercial parce qu'une marque aujourd'hui, on passe notre temps à dire que le premier c'est pas le meilleur en flat et si on dit ça c'est que c'est vrai et qui il y a des riders de videos, des riders de magazine et c'est pas le number one qui fait le plus d'argent, c'est pas le mec qui gagne tous les contests non plus. Je pense qu'il faut être d'abord quelqu'un qui a une image super vendeuse mais qui reste forcément un mec fort en contest, en démo. Je pense qu'il faut trouver le juste milieu entre tout ça et savoir se vendre.




Il ne reste plus que quelque riders qui font vendre du matos sur leur nom, comme toi ou Viki mais il n'y en a quasiment plus en plus.
C'est vrai. Parce que d'un coup on se retrouve avec une quarantaine de mecs super fort qui s'inscrivent au Bmx masters et ils sont tous très forts. Sur cette quarantaine y'en a une vingtaine qui peuvent gagner du coup. Le rider en lui-même ne sait plus qui est vraiment le meilleur et le sponsor il le sait encore moins. Du coup il s'attache à des gens qui on marqué l'histoire par rapport à leur nom et ceux là arrivent à se sauver mais les autres un peu moins. Après sur le long terme on va voir ce que ça va donner avec Mathias mais de toues façons le rider fait moins rêver, et d'ailleurs le flatlander n'est plus un rider parce qu'il passe son temps à s'enfermer et à ce mettre à l'écart. Du coup est ce que le flatlander est un rider ou un artiste ou un danseur on sait même pas.
C'est pour ça que je tombe vraiment pour le flateux qui fait des tailwhip je trouve ça chanmé parce qu'il redevient rider. Le rider à la Shintaro c'est pas un rider pour moi, le mec à la Waldemar c'est un rider. Visuellement je le défini vraiment différemment et pour moi ces deux mecs là ne font pas le même sport. Alexis est un rider, en France on a des mecs qui sont pas des riders mais c'est des flatlanders. Y'a vraiment un monde entre, c'est subtile mais moi je le vois comme ça.

Et avec Stereo Panda, ça se passe comment, ça a quand même 5 ou 6 ans maintenant ?
Alors, le nom toi tu le connais parce que tu es un rider, mais en société et sur le marché ça existe depuis 4 collections c'est-à-dire 2 ans. Là on entame notre 5ème collection ça fera 2 ans et demi en tant que marque. Mais le concept on l'a monté y'a 6 ans, on avait le nom parce qu'on voulait effacer le nom Mexicos Ca fait 6 ans que c'est fini les Mexicos donc ça fait 6 ans qu'existe Stéréo Panda. Mais aujourd'hui ce n'est plus un team ni même un concept c'est surtout une marque de vêtements qui se vend dans les shops branchés parisiens ou dans des shops dealers de province, et c'est une marque qui tend à se développer sur le plan international, ça devient assez gros et ça commence à me prendre un peu trop de temps. Je suis responsable commercial, marketing.
Mais cela dit c'est aussi quelque chose qui me fait vivre. Ça commence à être correct et vu l'évolution de la marque ça peut devenir assez gros et pourquoi pas peut être un jour être un acteur du milieu du bmx en tant qu'annonceur, mais ça se fera pas dans un premier temps.
C'est pas parce que c'est pas une marque de bmx dans le sens où c'est pas ciblé bmx qu'on le vend pas dans les shops bmx mais on n'a pas la priorité de le développer dans ce milieu là, parce que c'est trop niché encore une fois. Après le voir sur des riders je trouve ça chanmé, sur des streeters je trouve ça encore plus chanmé et on a rentré dans le team Vincent Massardier parce que c'est un mec que je trouve super cool et parce qu'il correspond bien à l'ambiance Stéréo Panda. C'est un mec un peu marrant avec qui on rigole beaucoup, donc lui on espère qu'il nous fera un peu de parutions en street.
Niquist avait mis un tee shirt Panda au master c'était génial. Parce que c'est un ami, parce que ce soit un streeter un flateux ou un clubber ou n'importe quoi, y' pas mal de gens qui apprécient la marque le délire autour de ce concept années 80, japonisant.


C'est peut être un peu chargé pour moi.
Ca l'a toujours été, le problème et l'avantage c'est qu'on est partit sur un délire coloré, chargé depuis que ça existe, donc aujourd'hui on va pas changer notre fusil d'épaule.
Mais pour pas mal de gens qui s'habille japonais c'est à dire kaki, marron et gris ça va pas être leur délire comme toi, Alexis ou Lionel et y'a des gens comme Jimmy, Raphaël et moi qui sont dans le délire coloré, logos...

Qui bosse chez Panda aujourd'hui ?
Je suis toute la journée avec Jimmy et les autres dans notre grotte. On est bien, y'a pas de fenêtres, c'est un bunker, on peut pas se faire cambrioler mais on est super bien, tous les jours, j'y suis les matins jusqu'à 14 h après je bosse dehors, je vais voir des clients, des magazines et puis après je vais rouler.

Tu roules combien de temps ?
Tous les jours de 5h à 7h. J'en ai vraiment besoin, si je roule pas pendant une journée je suis fou. Je peux pas rouler plus que 2h/2h30 en terme d'emploi du temps c'est pas possible. Je peux pas arriver plus tôt parce que j'ai du boulot avant et que je m'entraine à Achères et qu'il y a le temps d'y aller et je peux pas rouler après sinon je vois pas mes gamins et ma femme avant qu'elle se couche. En gros.
Ça me fait rêver quand on me dit qu'il y a des gars qui roulent 8 heures par jour. Moi franchement cette vie là me fait rêver mais je peux pas me payer une vie pareille. Il faut bosser, faire autre chose que de se fermer des issues de secours quand on est pro rider. Si tu roules 8 h par jour tu deviens obligatoirement un des meilleurs. Enfin pas obligatoirement mais si tu as déjà des acquis et des bonnes idées je pense que ouais.



Sujet qui fâche un peu sur cette saloperie de Mathias.
10 ans de règne sur le flat en France, assis sur un bon fauteuil, indélogeable de sa place de number one et y'a une espèce de merdasse qui arrive... et en deux ans qui a pris ta place.

Un grand banlieusard tu veux dire ? Alors il a pris ma place mais je l'aurais mal vécu s'il avait pris que ma place, mais vu qu'il a pris celle de tout le monde, ça me dérange un peu moins.
Franchement, je trouve ça super, on l'a vu venir, on l'a sentit bien assez tôt que ça allait arriver et que ce mec là allait progresser
Je me rappelle l'avoir appelé parce que John cherchait un mec pour Nike et il m'a dit, Alex Jumelin, ça fait bizarre d'avoir Alex Jumelin qui t'appelle au téléphone. Et 6 mois après c'était déjà une bête de compète. C'et un mec qui progresse super vite, qui arrive d'un coup et qui met un coup de massue sur tout le monde.
Moi je trouve ça génial et j'adore le voir rider et je trouve impressionnant qu'il progresse autant mais par-dessus ça ce que j'envie c'est la vie qu'il a. J'aurais aimé avoir cette vie, moi j'ai mis des années et des années à arriver à ce qu'il est là, moi ça m'a prit 15 ans.
Avoir le respect de tout le monde, avoir personne qui me fait chier qui parle de moi, lui en deux ans il y est. Donc il a de la chance, il a une énorme facilité à apprendre les figures, après il a une éducation sportive parce qu'il a fait de la course avant ce qui fait qu'il est très persévérant et qu'il a beaucoup d'endurance et en plus il a de la volonté donc c'est un cocktail de pleins de choses qui font que c'est quelqu'un qui a une facilité et c'est vraiment impressionnant. Et je l'ai dit a beaucoup de riders, avant qu'il perce comme aujourd'hui je l'avais dit à pleins de pros internationaux qui me disaient : "mais non, mais non". Et il y est, il est là et il est pas près de partir. Mais après ce qu'il faut que Matthias comprenne c'est qu'il est dans ce carcan qui est devenu un carcan pour lui d'être le meilleur tout le temps et si demain il fait 2ème à une compète ça va lui faire sont coup de massue à lui !

Oui mais sur un plan perso, t'es vachement compète quand même. Ça a du te faire un peu chier qu'il prenne ta place.
Oui mais me faire battre par Matthias ça me dérange pas du tout, parce que je suis compète mais je suis réaliste quand même, il a un niveau de dingue. Et c'est pas tant ça qui me rend ouf parce qu'on a tous un bon niveau mais sa maitrise en contest, ça c'est quelque chose contre laquelle tu peux pas lutter. Tu pourrais rouler comme lui 8h par jour, tu finiras par avoir les mêmes figures et son niveau mais jamais tu auras sa maitrise en contest. Et c'est sur ce point précis sur lequel on peut tous s'incliner. Il va essayer un truc qu'il aura rentré qu'une seule fois et il le réussira ! C'est incroyable et ça fait de lui quelqu'un de vraiment doué. Quel que soit la surface ou le lieu, il maitrise. C'est quelqu'un qui apprend vite et qui s'inspire des tricks des autres.


C'est marrant parce qu'il y a 10 ans, Trevor faisait la même chose (battre des riders avec leurs propres tricks) et tout le monde le traitait de pute !
Ça prouve que ça a évolué et tant mieux. Mais moi, à mon niveau, tu sais ce que je vais faire ? C'est lui piquer ceux qu'il va inventer à partir d'aujourd'hui. Si demain il invente une figure et que je la trouve bien, je vais pas me gêner pour lui piquer direct. Il s'est bien servi dans mon répertoire donc je lui rendrai un peu la monnaie de sa pièce.
Ce que je veux qu'il comprenne bien, c'est qu'inventer une figure c'est parfois du hasard ou une prise de tête pas possible mais la copier c'est extrêmement facile. C'est le jour et la nuit. Trouver une figure aujourd'hui, c'est le nerf de la guerre. Mais pas en compète. Là c'est celui qui la rentre qui a gagné, c'est là toute la différence. Mon rêve c'est de battre Matthias avec ses figures en contest ! Il a pas encore de gros tricks à lui mais il a quelques variantes et des bonnes idées quand même.

En parlant de tricks justement; il y a 7 ans on avait fait une interview pour Agoride et tu disais que t'étais pas du genre à en inventer, qu'avoir un style différent te suffisait pour te sentir original, que seuls quelques riders comme Martti étaient capables d'en inventer. Mais quelques années plus tard, il s'avère que c'est toi qui en a trouvé le plus ces dernières années, des tricks et positions originaux. Qu'en penses-tu ?
Si, y a quand même quelques mecs, notamment au Japon qui ont de bonnes idées. Mais c'est plus des nouvelles façons de faire des figures qui sont inventées depuis des années que des figures en elles-mêmes. Comme les pumping ou des turbines. Mais ça c'est vieux comme le monde. Et si on considère qu'on la fait sur un trick que personne n'avait fait avant, on peut dire qu'on a inventé une figure mais moi je suis fier d'avoir inventé quelques positions comme le cliffhanger avec le pied sur le guidon mais dans ma tête j'ai encore des positions à inventer mais le problème c'est pas tant le temps que ça prend à réaliser mais c'est qu'il faut y croire. Quand t'as une figure en tête c'est pas facile de se dire, tient aujourd'hui je vais le faire. Y a des jours où tu peux le faire moralement et d'autres non. Un gars comme Matthias n'est pas du genre à inventer des grosses figures mais d'autres personnes autour de lui vont en inventer et ça va lui donner un coup de pied au cul, très certainement. Apres, avec sa capacité à photocopier et reproduire les tricks des autres que parfois, même lui ne s'en rend pas compte ! Et ça c'est bizarre aussi.


C'est clair qu'il nous coupe un peu les jambes quand on roule avec lui, on se sent vraiment bas dans ces moments là.
Oui, il coupe les jambes à tout le monde mais surtout il déprime pas mal de gens. C'est pourquoi je m'entraine pas trop avec lui. Quand on s'entraine ensemble il te pique tes idées avant que t'aies eu le temps d'y arriver, c'est tout le temps comme ça. Il a même ton trick à tous les coups avant que t'aies eu le temps de la faire une fois !

Après les Mexicos, Stéréo Panda, et A bad thing, on a l'impression que tu te rattaches toujours à un team, tu n'aimes pas être seul ou quoi ?
Oui complètement, mais au contraire de ça j'adore voyager tout seul. Je pense que c'est les voyages tout seul qui font que tu progresses le plus et qui te laissent des souvenirs que tu n'oublis jamais. Mais voilà, j'aime être entouré de mes potes, j'adore m'amuser avant tout mais c'est vrai qu'il a toujours eu des teams autour de moi. Et j'aime être le leader du team aussi, je déteste suivre.

Par rapport aux anciens riders, y'a plus grand monde là, il reste quasiment plus personne (Régulars, Mexicos, Asphalt...).
De ce qu'il y avait il ne reste que moi et Alexis mais y'a des nouveaux teams, y'a les Psychiens, y'a des nouveaux crews. Après est ce qu'ils auront la même durée, la même intensité, je l'espère pour eux. Parce que le sport est tellement devenu virtuel que sur internet tout est dit avant que ce soit dit. Donc ça change tout. T'attend beaucoup moins de ton quotidien vu que sur internet c'est déjà fait. Donc y'a plus trop de surprise. Mais c'est vrai que ça fait pas mal de teams au final. C'est souvent autour des même personnes, c'est souvent autour des frères Massabova, Alexis, Raph aussi (ça commence à faire longtemps qu'il est là) changent de team mais souvent avec les mêmes gars, c'est juste le nom qui change, les concepts. Parce que je pense qu'un team vieillit, un concept vieillit, je pense que Bad thing dans quelques années ce sera un autre team, faudra qu'on change de concept et de nom sans pour autant changer de marque mais il faut sans cesse se renouveler.


A part Mike Briand, qui t'influence encore aujourd'hui ? (parce que quoi que tu dises, il y aura toujours du Mike Briand en toi).
Ah AH AH, euh.... ben Matthias justement.

Questions de Matthias :
Tu as du faire 3 fois le tour de la terre avec tes aller-retour Paris-Achères. Mais qu'est-ce qui te motive donc à aller rider tous les jours dans cette grotte, cette salle aussi glissante ?

Parce que personne me fais chier là-bas ! Et je m'entraine pas pour qu'on me voie. Je m'entraine tranquille, je suis tout seul. C'est là-bas que j'ai appris mes grosses figures et que je me sens bien. J'y étais hier soir et j'y serais aussi ce soir.

Quels sont les 3 voyages que tu as préféré et ceux que tu as détesté ?
Détesté, en premier c'est la Russie, j'y ai fais de la garde à vue parce que la meuf de la douane aimait pas ma gueule ! Ensuite, il y la Slovaquie, je sui parti y faire des démos avec des teufeurs, j'ai pas trop kiffé. Tous dans le même camion pendant une semaine...Sinon quand j'étais plus jeune, je faisais des tournées dans le fin fond de la France. On passait notre temps à bouffer au resto et on ridait une demi-heure...
Apres ceux que j'ai kiffé ? Quand je suis parti aux US deux mois avec Lionel .On a fait le tour des States, j'avais 18 ans, j'ai adoré. Ensuite, quand je suis parti au Japon avec Martti et Viki, ça j'ai vraiment adoré parce Martti m'a vraiment fait délirer. Il voulait pas que les autres riders nous voient alors quand on voyait des autres riders dans la rue, on se cachait derrière les voitures ! Et en 3e, mon trip De Los Angeles à Las Vegas en passant par San Francisco mais y en a pas que 3 des voyages que j'ai adoré.


Tu préfères une journée de riding avec Martti, Justin, Hiro, Waldemar, Matthias... ou un après-midi shopping avec tes potes ?
Après-midi shopping sans hésiter !

Tu préfères une sortie, bourré en boite avec tes potes ou une soirée sobre avec Elodie ?
Un boite, bourré avec mes potes et Elodie.

Tu préfères faire Paris-Portimao en voiture ou en avion ?
En voiture bien sur ! Parce qu'on s'arrête à toutes les stations essence et qu'on rigole comme des oufs.

Tu préfères un diner chez Fauchon ou un sandwich sur une aire d'autoroute ?
L'autoroute, j'adore !

Est-ce que Flat is dead ?
Non pas du tout, par contre j'aimerais bien que certains flateux soient dead !

Questions d'Alexis
Lorsqu'on te voit rouler aujourd'hui avec un riding de plus en plus mobile, roulant, mais aussi plus complexe dans les mouvements de ton corps par rapport au vélo avec beaucoup de sauts, jambes croisées et décroisées, body-varials etc. on imagine que ton esprit fourmille d'idées sur tes gestes. Est-ce que derrière tout ça se cache depuis quelques années une vision globale de l'évolution de ton riding, une sorte d'idéal de ta façon de bouger dans l'espace avec le vélo ?
J'ai toujours été attiré par les pumping et les turbines. Je veux en mettre de plus en plus dans mon riding mais l'idée que j'ai depuis des années, c'est toucher au frein que quand c'est nécessaire c'est-à-dire le moins souvent possible, et j'y touche de plus en plus rarement même si les gens ne le voient pas. Par exemple, je ne touche pas au frein en boomerang to hang5 ou en nose wheelie, c'est pas possible que je freine mais si y a un frein sur mon vélo. Donc j'ai cette vision de mon riding de mélanger le pumping et les turbines et aussi de touche le moins possible à la selle. Mon idéal serait de rider sans freiner et sans rien toucher en faisant des jumps mais ça prendrait des années à faire. Il y a plein de sauts que je sais faire sans frein, comme le whiplash x-foot to steam roller en choppant la selle derrière, mais le maitriser et le faire à l'aise comme je veux, c'est-à-dire fluide et sans frein, ça me prendra trop longtemps et ça je peux pas. Parce que ça m'empêcherai d'apprendre d'autres figures et je veux pas perdre de temps sur celle-là. C'est ce qui me fais chier dans le riding sans frein, devoir perdre du temps à apprendre un tricks sans frein juste pour dire qu'on sait le faire sans freiner et perdre du temps sur d'autres tricks qu'on pourrait apprendre.

En même temps, c'est pas si grave de rider avec un frein, des gars comme Terry, Martti, Viki ou Justin rident avec et il n'y a pas de souci.
Bien sur mais ce que je souhaiterais c'est vraiment toucher le moins possible aussi à la selle et sans cesse tourner autour du guidon ou du cadre ou que le cadre tourne autour de moi sur l'avant. C'est la vison de la mobilité que j'ai. Apres ce que font Raph et Matthias sur l'arrière, surtout Matthias en ce moment, je trouve ça parfait, super beau. Comme le jap qui roule sur l'arrière aussi (NDLR : Miura).


Mais tu pourrais faire des links sur l'arrière !
Oui, oui bien sur mais c'est parce que je m'y suis pas encore mis, c'est tout. Y a encore des trucs que je veux faire sur l'avant et ça me prend déjà du temps.

Je sais que tu apprécies la break dance : en regardant les danseurs, on peut se dire que le rapport entre leurs gestes et l'espace est naturellement plus direct par rapport à nous, flatlanders, occupés à contrôler notre outil à deux roues. Est-ce que justement le break t'a fait prendre conscience que la mobilité du corps dans le riding pouvait encore beaucoup s'améliorer ? A-t-il été une grosse influence pour toi dans ta façon d'évoluer et imaginer ton futur riding et de quelle manière ?
Oui, surtout quand j'ai appris Pumping Cliffhanger sur le guidon et je pense sincèrement avoir inventé le pumping no hand parce que quand je l'ai fait, il existait un peu en cliffhanger normal mais le fait de vraiment le marquer, ça vient du nineteen, une figure de break où le mec repompe à chaque fois. Apres ce qui m'inspire le plus, au-delà des rider et de tut, c'est la musique. Sans musique je fais pas de vélo et entendre un bon morceau à la radio ça m'aide vraiment beaucoup.
Quel genre de musique ?
Tres souvent du hip-hop. Pas que ça, j'aime aussi quelques morceaux de hard core mais le plus souvent c'est du hip-hop.

Aujourd'hui que la machine est quand même bien lancée comparé à la situation d'il y a 15 ans, comment souhaites-tu que les choses évoluent pour le flatland en général, de quelle manière et jusqu'à quel point pour que le flat puisse s'ouvrir au reste du monde, au-delà de son petit milieu, tout en préservant son identité ? Et comment faudrait-il s'y prendre pour partager au mieux notre expérience ?
J'aimerais qu'il y ait plus d'événements comme le FISE, pas que pour le flat mais j'aimerais que le flat soit un peu plus mélangé avec le street et malheureusement là c'est plutôt l'inverse. Il faut aussi qu'il y ait plus de petits événements comme le Circle Cow, qui doit rester petit et pas devenir un Circle of Balance. Un contest comme la Ninja, c'est entre les deux et c'est pour ça que c'est problématique. Ça ressemble à un Circle of balance pour l'ambiance et les riders mais y a pas assez de place pour les amateurs. Il faut donc toujours des contests comme Servon mais aussi des gros pour faire vivre les pros et les médias. Ce serait l'idéal qu'il y ait au moins 3 ou 4 gros contests par an.


Partout dans le monde, des milliers de gens dans les milieux sportifs et artistiques choisissent à un moment donné de se consacrer corps et âme à ce qu'ils aiment faire le plus dans le but d'aller au bout de leurs possibilités ou simplement parce que c'est la vie qui leur convient et donc d'en faire leur métier. Dans le bmx, c'est souvent perçu d'une manière négative, comme "la fin du plaisir" dans le riding alors qu'au contraire, développer un talent semble étroitement lié à un épanouissement personnel. Avec le recul que tu as maintenant sur ce choix d'en faire ta vie, quel est ton point de vue sur la question ?
J'ai eu la chance d'en faire ma vie. Je vis grâce au bmx et je trouve ça même insensé qu'on puisse me critiquer et des personnes me l'ont déjà dit en face, "c'est horrible cette vie, devoir faire du vélo pour vivre!". Ça implique quoi d'être pro rider quand comme moi on a la chance d'avoir des sponsors ? C'est surtout voyager, rencontrer des gens cools et aller partout dans le monde entier et je trouve pas que ce soit le bagne ! D'accord certains peuvent trouver ça relou mais il y a des personnes qui voient ça de façon négative de vivre de son plaisir et que ça en devienne ton métier. D'accord si dans tes contrats sponsoring il y a marqué que tu dois gagner les contests comme le contrat RedBull par exemple qui est très ambiguë mais moi j'ai pas ce type de contrat. Et oui il y des gens qui ont un contrat où il est écrit que si tu rates 4 podiums dans l'année, ils te jettent ! Si t'as ce genre de contrat, alors oui ce n'est pas un plaisir de vivre du bmx. Surtout que tu dois aller aux contests en fonction des riders qui y vont et moi j'ai jamais choisi un contest pace qu'il n'y a pas beaucoup de pros donc j'aurais plus de chances de gagner. C'est plutôt l'inverse même, je vais aux contests où il y a le plus de monde parce que j'ai moins de chance de faire bonne place mais si j'en fais une ce sera contre les meilleurs et je vais bien m'éclater parce qu'il y aura tout le monde.

Oui, mais t'es d'accord que quand tu vis de ta passion, quelquepart c'est plus vraiment ta passion ?
Je le vois pas comme ça, j'ai pas peur de l'argent et j'ai toujours eu une vie où des fois j'ai correctement de l''argent et parfois je suis en galère d'argent donc j'ai pas trop cette notion de peur par rapport à l'argent. J'ai pas cette pression.

Mais y a pas des jours où tu te dis "je vais rouler parce c'est mon job" ?
Non, si j'ai pas envie de rouler, je reste chez moi avec ma femme. Non, parce que j'ai la chance d'être "Alex Jumelin" justement. Je le dis à la 3e personne parce que j'ai construit un nom sans vouloir le construire, je me suis pas dit que j'allais construire un nom, avoir de la notoriété et tout, non ça se construit pas ça. C'est du buzz, de l'irréalisme, c'est venu tout seul et j'ai rien décidé. J'ai fais du flat pendant 11 ans à Achères ensuite j'ai fais des contests à Caen, Roubaix et un peu partout puis je suis parti en faire aux Etats-Unis et je suis arrivé à Paris mais je pense que c'est l'expérience et le fait d'être là depuis des années que tu deviens quelqu'un.

Si demain ton fils te dis "papa je veux être rider professionnel, j'arrête tout pour faire ça", que lui réponds tu ?
Ben je serais inquiet là. Mais aussi en France il ne reste pas beaucoup de boulot que tu pourras garder toute ta vie, y a rien de défini aujourd'hui en France. Rien n'est sur et tout peut se casser la gueule donc je lui dirais "vas-y essaye". Mais par contre je préconise à personne, parce que c'est une réalité, d'essayer vivre aujourd'hui du bmx. Ou alors tu vas vivre avec 500 euros par mois ! Et dans un pays où le loyer de base est de 1000 euros, c'est pas possible. Voyager et trouver des gros contrats aujourd'hui reste très dur donc avant tout il faut rouler s'amuser et c'est ce que je fais.

Ok, on va s'arrêter la dessus. Tu as un dernier message à faire passer ?
Oui, je voudrais dire aux gens qui ne m'aiment pas...

Il doit pas y en avoir beaucoup je pense.
Ben si justement, l'autre jour y a un shop qui a refuser de vendre du Stereo Panda parce c'est associé au nom d'Alex Jumelin ! Je comprends pas comment on peut arriver à dire des choses pareilles. Il y a des gens avec qui je me suis embrouillé ça d'accord mais un gars qui me connaît même pas, je comprends pas. J'ai pas forcément envie qu'on m'aime mais je veux pas qu'on m'aime pas pour rien. Voilà.
Apres vive la famille, vive les frères Massabova, vive Alexis Desolneux, Mike Briand, les jeunes cons Matthias et Raphaël, vive internet mais méfions nous d'internet, ne rendons pas notre sport complètement virtuel. Essayons d'arrêter d'envoyer des vidéos de nous toutes les 5 minutes parce que ça va à l'encontre du développement de tout le reste. Virtuel Flatland c'est pas trés cool.

Tu as d'autres personnes à remercier ?
Mes fils. Sinon tu connais la liste et bien sûr mes sponsors (Koxx, Stereo Panda, Adidas, Pull in et Eastpak) et tous ceux qui m'aident au quotidien.


Bmx Force

vues: 1874 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM

--> 'use strict';