Accueil » BMX » Nokia FISE 2007
Nokia FISE 2007

Nokia FISE 2007

BMX
Cette année le Fise revient avec une nouvelle formule. Fini Gramont, sa chaleur, la poussière. Le spot choisi se trouve dans le centre ville mais le pire, c’est la bande de fous furieux qui ont fait que le niveau du contest était ENOOORME...



Pour cette année 2007, le Fise arrive avec une nouvelle formule. Fini Gramont, sa chaleur, la poussière. Le spot choisi se trouve près du centre ville de Montpellier. Les structures sont montées au dessus de l'eau et il a fait beau, magnifique. Mais le pire, c'est la bande de fous furieux qui ont fait que le niveau du contest a été ENOOORRMMMEEEE.

Tout à commencé jeudi, jour férié, par les qualifs street et douze jeunes surmotivés en sont sortis du lot pour la finale du vendredi. Et c'est donc ce jour que ça a commencé. Tout le monde à eu très mal aux yeux tellement ça a envoyé.
Pour cette finale, dans l'ordre de passage, Nicolas Soigniaux tente des gros 3.6 whip sur le spine, Karl Heitz pousse de gros transfert, fufanu sur la barrière et un pedal stall to 270 drop in sur l'énorme quarter. David Courtrial qui ne voulait pas faire cette finale a été jeté en pâture sur l'aire de street par ces potes. Et ça a donc donné des fakie wall tap sur la barrière, 720 tail tap to fakie et de beaux fakie turndown.

Kamal Faraj, lui il se balance sur la funbox à base de double whip et de gros 3.6.
Jeremy Pellisier roule très vite et s'attaque aussi à la barrière en fufanu, fait de gros transfert en 360 et en look back.
Nicolas Deschamps dit Dech nous rentre un superbe Ice pick to fakie sur le gros quarter.



Les 3 prochains sont ceux qui sont sortie des qualifs en tête. Aurélien Landreyt et le technicien et roule sans frein et nous passe un très beau 180° to fakie manual to 180° et un G-turn bien speed et bien Fat. Thierry François fait de monstrueux wall et des gros transferts en whip et enfin Xavier Magne tente de wall to whip, passe de gros 360 et des whips sur le funbox. Il se loupe un peu sur son run, la pression et ne finira que 3e. Landreyt fait donc 2 et Thierry François gagne avec un run bien consistant.

On boit un coup, on discute 2 minutes et on repart pour les qualifs Pro sur la, toujours aussi grosse, mini rampe Braun. Et là on a eu vraiment mal aux yeux avec le plus gros plateaux qu'il ai jamais eu sur cette rampe. Mark Webb est le maître incontesté de cette mini et veux le rester. Pour cette qualif, ça a donc donné en vrac :
Ben Hennon très haut, voir trop haut sur le spine au moins 3m, un no hand sur le spine toujours très haut et un énorme whip à 2m sur toute la largeur de la rampe. Daniel Dhers, sur impressionnant, flair, alley oops flair, double whip, 5.4 whip, 3.6 whip sur le spine, indian air to whip. C'est Disney Land. Barry Kohne va très haut comme a son habitude avec sa routine à base d'alley oops whip et ne passera pas son flip to manual. 2 français sortent du lot lors de ces qualifs, Fabien François qui passe de gros flair et 3.6 sur le spine et Kevin Kalkoff, toujours plein de style avec de gros invert et turndown. Mark König, tech, tech, toujours tech, nose pick whip et tooth pick whip. Phil Aller 3.6 spine et ne passe pas son whip to ice pick. Tony Watkinson, double whip, whip to tail tap, tail tap to invert drop in et bien sûr des invert avec la roué dans l'oreille.
Gary Young a quelques difficultés, il passe des whips, 3.6, mais il raccroche sur le spine, il chute et crève. Enfin Mark Webb, le tenant du titre du Braun Cruzer Tour, passe des gros flair, flair X-up, 3.6 whip, 3.6 no hand, hang five no foot, bus to manual, bus to nose pick foot jam et un flair to 540 tail tap to whip in. Comme d'habitude, le Webby est énorme.



On terminera cette après-midi du vendredi avec le Dirt amateur, les petits jeunes ont bien envoyé devant un gros public bien bruyant et c'est Mathieu Priest qui remporte la victoire.

Samedi, programme chargé, très chargé avec qualif street, finale mini rampe et finale Dirt pro.

Avant les qualifs street, il y a eu les qualifs pro flat, n'étant pas spécialistes, je ne vous ferais pas l'affront de vous raconter ce qui s'est passé. Mais juste que Mike Spinner, c'est inscrit et il nous a fait un run dément à base de figures de street. Ce qui donne des bunny whip, 180 bus, backward manual et surtout un énorme 180 bus to 180 whip avec une hauteur de 70cm. Shock !

12h30, c'est parti pour 2 heures de qualifs street, deux heures de folie, les favoris ont fait ce qu'il fallait pour être qualifié certains ont fait ce qu'il ont pu, mais le niveau est très haut et d'autres ce sont sorti les tripes, ce qui donne trois français en finale, Kevin Kalkoff, Maxime Charveron et Justin Fouque, qui lui avait gagné le street amateur en 2006. Mais je ne vais pas dévoilé les tricks de ces qualifs, car en finale ça été la boucherie. Suspens.

Les riders ont le temps de se reposer avant la finale mini rampe qui à lieu à 18h.

Le soleil est un peu plus bas et donc on a un peu moins chaud sur cette rampe.



On prend quasi les même et on recommence. Mais certain veulent la victoire et donc on monté d'un niveau leur riding. Ainsi Chris Mahoney qui fini 5 envoi de gros flair et ses fameux one hand one foot sur tendu. Ben Hennon fait 4 en se satellisant comme un fou sur le spine, un vrai truc de dingue, Daniel Dhers ne fait que trois, malgré la palette de tricks qu'il a déjà mis au qualif, il n'apporte rien de plus, mais ça reste très gros. Ben Wallace lui par contre en rajoute une couche en enchaînant par exemple, double downside whip et double whip et le gagnant est une nouvelle fois Mark Webb, qui en plus des tricks de la première manche, nous sort un espèce de flair/flat spin en 900, un double whip to tail tape to ice pick to fakie et pour finir, double whip to manual sur le sub. Monstrueux.

Après tout ça, on se dit que les finales street, ça va charger sévère.

Mais on avait oublié un peu le Dirt qui débute après 19H avec un peu de retard suite à la chute d'un rider en flip to plat dos, bon rétablissement à lui, et devant un public vraiment énorme. Les grands plans inclinés qui forment le canal font des gradins idéaux et il y a vraiment du monde et beaucoup d'ambiance.

Et il y a du rider qui en veut, comme Clément Massardier, qui enchaîne les flips et les front flips. Ricardo Laguna, venu exprès des USA pour le contest, enchaîne les flip no hand et les flip, Mathis Bienaimé qui tente des front flip 360 sans succès. Le jeune Yassin, un habitué du contest, bourré de style et qui fini 5e. Bibi lui roule tranquille et s'octroie la 4e place avec quand même un flip whip, no hand condor, cancan no foot one hand. Le 3e est Ben Hennon qui lui est à deux doigts de poser un flip double whip. Second, Ben Wallace avec des tricks comme indian air seat grab et surtout sont premier triple whip, claqué au deuxième essai.



Premier, l'indétrônable Alessandro Caro, qui s'amuse à faire des transferts en barrel Roll. Bon vous n'êtes pas venu et vous le regretté déjà en lisant cette article. Mais il reste le plus gros et là vous allez vraiment vous en vouloir.

Dimanche, jour fatidique des finales. Après une bonne finale pour le flat qui voit la victoire de Mathias Dandois, on assiste à la finale big rampe. Le plateau n'est pas extraordinaire par rapport aux autres disciplines, mais il y a du monde et ça fait plaisir.

Au niveau du riding, c'est resté assez simple, Baz Keep envoi à plus de trois mètre et fait des gros whip. Jean-Marie Baertch, le suisse, pose ses tricks avec style, Tim Reichert tente des 540 bus et fini par se blesser sur sa deuxième tentative de 900, Quant à Jan Valenta, il essai de poser par trois fois un flair bus driver. Le gagnant étant Matt Fairbarn, l'australien, avec des très grosses hauteurs en invert, 540 et whip.

Bon allez, il est temps de vous parler de la finale street. Des milliers de personnes sont là pour l'événement, l'ambiance et survolté et à chaque gros trick, il y a tellement de bruit qu'on entend plus la sono et du gros trick, il y en a eu vraiment beaucoup, à la limite d'être dégoûté.

Celui qui m'a le plus impressionné et le jeune Justin Fouque qui passe de whip, double whip, gros flair et fini sont run par un double flip quasi posé, l'année dernière il n'était qu'amateur. Certains se retournent vers Dave Mirra, il commence à avoir la pression. Car Dave veut gagner.



Mais il n'est pas tout seul. L'autre jeune français, Maxime Charveron a envoyer la sauce, avec un gros front flip, des flairs, un magnifique monté de ledge direction le rail en rollin avec un sortie whip. Maxime fera 6e. Gary Young nous a gratifié de ses plus beaux transferts don un énorme en whip et je ne suis pas sûr, la vidéo nous le dira, un opposite 360 whip. Mike Laird qui fait partie de l'armada Mirraco et peu être jamais vu en Europe passe des 360 no hand et 360 double whip. Il roule dans le même groupe que Mike Spinner, super heureux d'être là et là c'est tuerie. 720°, 720° turndown to turndown, 720° whip to turndown, 540 whip et un 1080 posé à 95%. Dans ce même groupe on a Alessandro Barbero qui crève, mais qui arrive à finir son run avec uns 360 double whip et surtout Dave Mirra qui attaque comme au qualif par un monstrueux flip whip sur le box, un autre flip whip sur le spine et il se crash en 720 no hand condor. La pression se fait sentir, il va devoir faire mieux dans son deuxième passage. Après une routine sur le spine à base de 360 nose dive et fufanu barrière, il repart à fond sur le funbox et nous sort un flip 360 no hander to 2e crash. Dave se faisant un mal sur ce trick.

Le dernier groupe se compose de Daniel Dhers, Ben Wallace et Mark Webb et là le publique va en prendre plein les yeux. Le vénézuelien envoi des whip, double whip, flair, indian air whip, no hand condor et fini par un truck driver to whip au 3e essai. FAT.



Ben Wallace lui fait un trick sur chaque module, indian air seat grab, 3.6 whip, double whip, Ali whip et pousse le vice en nous rentrant un double Ali whip.

Et enfin celui qui a fait pleurer tout le monde, Mark Webb. 3.6 no hand condor, 3.6 double whip, flair, flair x-up, whip to ice pick, tentative de 900 flat spine et surtout un monumental 3.6 triple whip posé du premier coup, bang bang bang. Tous les anglais lui saute dessus. C'est de la folie. Après ça Webby se lance sur une mission, rentré flair manual to 180. Il va tenter ce trick au moins 15 fois, les autres riders lui disant qu'il ne le passera pas. Même Mirra essaye de le décourager. Mais Mark fini par passer ce trick. Easy comme dirait Lionel Cardoso au micro.

Et c'est sur cette folie furieuse que ce termine le Fise, qui se situera au même endroit l'année prochaine, qui à permis une ambiance de folie, un public très nombreux et la future construction d'un nouveau skatepark à Montpellier.

Réservez pour 2008, ça risque d'être plus énorme encore.


THT
















vues: 2035 j'aime: 0
     



SUR LE FORUM

--> 'use strict';