La troisième voie. Le renouveau de la social-démocratie par Anthony Giddens et Tony Blair

La troisième voie. Le renouveau de la social-démocratie, par Anthony Giddens et Tony Blair
Coll. La couleur des idées, éd. du Seuil, 2002, 267 p., 20 euros.

Louis MAURIN
Alternatives Economiques n° 205 - juillet 2002

On aurait bien tort de négliger le travail idéologique réalisé au Royaume-Uni: si les social-démocraties ne s'adaptent pas au changement, elles mourront en laissant le champ libre aux plus conservateurs. De l'individu à la mondialisation en passant par l'Etat ou l'écologie, sur tous ces sujets, le livre est plus mesuré que les détracteurs du social-libéralisme ne le pensent. Il comporte même une dose d'autocritique peu fréquente en France. Qui, à gauche, ne voudrait pas à la fois plus de social et plus de liberté?

Malheureusement, nos auteurs ne sont pas très convaincants. On a d'abord beaucoup de mal avec une pensée qui, sans cesse, réaffirme tout à la fois la nécessité de services publics forts (de la santé à l'éducation) et celle de réduire les impôts (idée abandonnée par Tony Blair depuis) ou, plus profondément, de réduire l'amplitude de l'Etat-providence. Une pensée qui revendique une société plus risquée dans le monde du travail (plus de flexibilité, moins d'assistance, etc.), mais plus contrôlée au quotidien par la police. Acceptant les nouvelles formes de familles, mais plus sévère contre les familles qui "dévient" de la norme sociale… Le débat sur l'égalité des chances contre l'égalitarisme, souvent cité, ne mène pas loin: tout le monde est pour l'égalité des chances, mais pour la mettre en pratique, il faut bien redistribuer les cartes. Cela conduit nos auteurs à juger "éculée" la redistribution à la page 111, mais à la trouver nécessaire à la page 194…

Si l'on suit Anthony Giddens et Tony Blair, le risque serait que le libéralisme s'impose, mais que l'on doive attendre pour une politique sociale. Comme le note Jacques Delors dans sa préface, "l'actuel gouvernement britannique n'a pas su s'attaquer aux problème des inégalités découlant de l'existence d'un système d'éducation privé". Bref, la mise en avant de l'individu est salutaire si elle conduit à une réelle amélioration de l'autonomie de chacun (à ce titre, la réflexion d'un Robert Castel en France paraît plus intéressante) et non à la loi du plus fort. La gauche a encore besoin de penseurs.

La troisième voie. Le renouveau de la social-démocratie, par Anthony Giddens et Tony Blair
Coll. La couleur des idées, éd. du Seuil, 2002, 267 p., 20 euros.

 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

alternatives economiques Alternatives Economiques : Contacts | Annonceurs | Informations légales | Signaler un contenu illicite
Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
Rédaction - Alternatives Economiques : 28, rue du Sentier, 75002 Paris - 01 44 88 28 90 - accès au formulaire de contact
© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
l’autorisation de : Alternatives Economiques. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
Articles/La troisième voie. Le renouveau de la social-démocratie par Anthony Giddens et Tony Blair ( n°205 )