A.S.O
VOILE


CREATION

1978


Aventure, passion, esprit d’équipe et convivialité sont des valeurs communes à la voile, au Tour de France à la Voile et à A.S.O. L’épreuve dont la formule mêle professionnels et amateurs, permet de mettre en évidence la qualité des équipages qui naviguent tous sur le même type de bateau (monotype). De la Mer du Nord à la Côte d’Azur, le Tour de France à la Voile visite durant le mois de juillet les stations balnéaires créant une grande proximité avec le public. Mieux faire connaître la mer et ses richesses et mettre en valeur l’endurance et la compétence des équipages, tels sont les objectifs du Tour de France à la Voile.


L’AVENTURE ENTRE TERRE ET MER

  • 1200 miles
  • 8 étapes
  • 100 000 visiteurs

Le retour de grands noms de la voile :

L'ambition d'A.S.O. est double : asseoir sportivement l'épreuve et soigner l'accueil les spectateurs restés à terre en les accueillant dans un village proposant de multiples animations en relation avec la mer.Côté sport, le Tour de France à la Voile renoue avec la participation de marins de renom, comme c'est le cas en 2013 avec Thomas Coville et Franck Cammas.Les deux skippers ne boudent pas leur plaisir :

Thomas Coville :

« Si je suis un navigateur solitaire, je n’ai pas cessé de courir en équipage. Ces deux façons de naviguer m’enrichissent profondément. Avec Sodebo, nous nous élançons avec passion sur le Tour de France à la Voile, une aventure d'équipe qui nous permettra de nous confronter au plus haut niveau. Nous avons un équipage pluridisciplinaire qui réunit aussi bien des vainqueurs de la Volvo Ocean Race que des experts de la Coupe de l'America, des JO ou du circuit mondial de match-race. Au compteur de l’équipe Sodebo engagée sur lagrande boucle, nous cumulons 26 victoires sur le Tour Voile ! Clairement, avec la qualité des talents réunis, l'objectif est de jouer avec les leaders. »

Franck Cammas :

« Le Tour de France est notre principal objectif sportif de la saison en M34. Les trois épreuves que nous avons disputées avant le départ nous ont permis de nous préparer dans les meilleures conditions face à des adversaires de haut niveau. Rien ne remplace la course pour s’entraîner en condition réelle. Par rapport à certains concurrents, notamment Courrier Dunkerque, nous étions en retard car ce sera notre première participation au Tour de France à la Voile. Nos entraînements en commun nous ont permis de progresser avec une équipe composée d’anciens de Groupama sailing team avec qui nous avons remporté la Volvo Ocean Race mais aussi de jeunes qui sont aussi performants qu’enthousiastes. Cela fait vraiment plaisir. Quant au Tour, j’y ai participé il y a quelques années mais de manière ponctuelle. Le faire en entier, c’est un vrai challenge qui nous rappelle un peu la Volvo avec l’alternance de courses Inport et de courses de ralliement. Il va falloir être très régulier et être capable de progresser entre le départ de Dunkerque et l’arrivée à Marseille. Dans tous les cas, je m’attends à une course très disputée car le plateau est relevé. »





Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile

Voile