Embassy of France
Nouveautés Contactez-nous Abonnez-vous A Propos English version Accueil

Elections en France

Elections locales

Elections nationales
Législatives
Sénatoriales
Présidentielles
La Campagne électorale
Financement des partis politiques


ELECTIONS EN FRANCE

ELECTIONS 2002
Après le premier tour des élections présidentielles dimanche 21 avril, Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen restent en lice pour le second tour le 5 mai. Résultats du 1er tour de l'élection présidentielle.

Les élections législatives 2002 se dérouleront les 9 et 16 juin.

* * *

Les élections constituent un événement majeur dans la vie politique du pays. A l'exception des élections sénatoriales, elles se déroulent toutes au suffrage universel direct. Elles concernent un peu plus de 40 millions de personnes (sur une population de 58 millions d'habitants).

Pour être électeur, il faut être majeur, c'est-à-dire âgé d'au moins 18 ans, de nationalité française, sauf pour les élections municipales et les élections au Parlement européen, avoir fait la démarche de s'inscrire sur les listes électorales de la commune où l'on réside et jouir de tous ses droits civiques. En effet certaines condamnations pénales, pour crimes ou délits graves, peuvent entraîner la privation des droits civiques pour une durée déterminée. Les conditions requises pour être éligible sont identiques pour toutes les élections, seul l'âge minimum varie selon le mandat : 18 ans pour être conseiller municipal, 21 ans pour être conseiller régional, 23 ans pour être député ou président de la République, 35 ans pour être sénateur.

Les électeurs sont appelés à se prononcer lors des diverses consultations afin d'élire leurs représentants au niveau de la commune, du département, de la région, ou de la nation. Le président de la République lui-même peut, sur proposition du gouvernement ou du Parlement, soumettre directement un projet de loi ou une décision d'importance à l'approbation des citoyens : il s'agit alors d'un référendum. Au cours des dix dernières années, les Français ont été amenés deux fois à se prononcer selon cette procédure : le 6 novembre 1988 sur le statut de la Nouvelle-Calédonie et le 20 septembre 1992 sur la ratification du traité sur l'Union européenne. La révision constitutionnelle d'août 1995 a élargi le champ du référendum à des projets de loi portant sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation et aux services publics qui y concourent.

Ambassade de France aux Etats-Unis - 15 février 2002




Rechercher

Cette section
tout le site
  

Accès rapide

Pour en savoir plus