NEWSLETTER

258 inscrits

Flux RSS - Les dernières news de l'AVEM et du monde du véhicule électrique et hybride

Technologies et véhicules - La pollution due aux transports

 

La pollution atmosphérique

Si depuis 20 ans, la pollution industrielle a baissé de 45 à 65 %, la pollution due aux transports a augmenté de plus de 30 %, la cause principale étant l'accroissement du traffic automobile.

Et c'est en ville que la situation est la plus sensible, car si la pollution dépend de la topographie et des conditions météorologiques, une voiture consomme en ville quatre fois plus que sur autoroute. Les encombrements urbains contribuent ainsi pour 75 % à la pollution photochimique et pour 40 % aux retombées acides.

La pollution automobile

Selon un sondage Impact Médecin/IPSOS, les citadins se montrent très sensibles à la pollution :
- 66 % des personnes intérrogées ont le sentiment que la qualité de l'air dans leur ville s'est plutôt déteriorée ces dernières années ;
- 97 % des médecins et 83 % de leurs patients s'estiment insuffisamments informés sur la qualité de l'air dans leur ville ;
- 20% des citadins ont déjà souffert personnellement de troubles de la santé liés à la pollution de l'air ;
- 64 % sont prêt à payer plus cher pour avoir une voiture non polluante.

D'une manière générale, les polluants contribuent à l'augmentation des problèmes respiratoires (asthme et autres pathologies respiratoires), favorisent le dépérissement végétal (pluies acides) et dégradent les bâtiments (encrassement des façades et oxydation des parties métalliques).

Pour remédier à cela, la réglementation européenne a fixé des valeurs limites pour les principaux polluants. Au niveau français, la loi sur l'air a obligé les collectvités à mettre en place des dispositifs de surveillance de la qualité de l'air, obligation étendue sur l'ensemble du territoire depuis le 1er janvier 2000.
Ces dispositfs permettent de surveiller en temps réel les niveaux de pollution et de déclencher les mesures nécéssaires afin d'y remédier.

Trois niveaux d'alerte ont donc été établis :

- le niveau 1 correspond aux valeurs limites fixées par la réglementation européenne. A ce niveau, les services municipaux et préfectoraux sont mis en éveil.

- le niveau 2 correspond au dépassement du seuil de 300 µg/m3 pour le SO2 et le NO2, et de 200 µg/m3 pour l'ozone. Depuis 1995, les médias sont informés et des conseils sont diffusés aux populations fragiles.

- le niveau 3 déclenche l'alerte maximum à partir de 600 µg/m3 pour le SO2 et le NO2, et de 300 µg/m3 pour l'ozone.

Les principaux polluants :

Gaz carbonique (CO2) :
non nocif, mais actif dans l'effet de serre.
Monoxyde de carbone :
toxique, il gêne l'absorption d'oxygène par le sang, mais sa durée de vie est courte.
Oxydes d'azote (Nox) :
précurseurs de l'ozone, très nocifs. De plus, ils
produisent des composés acides au contact de l'humidité.
Composés organiques volatiles (COV) :
hydrocarbures qui peuvent être cancérigènes (benzène) et participent à la formation de l'ozone.
Méthane (CH4) :
non nocif et de courte durée de vie, mais très actif dans
l'effet de serre.
Particules en suspension (PS) :
suspectées d'effets cancérigènes, les plus
fines étant les plus nocives.
Oxyde de soufre (SO2) :
produit des composés acides au contact de
l'humidité.
Ozone (O3) :
produit indirectement en zone urbaine par l'action du rayonnement ultraviolet solaire sur les Nox et les COV. Très nocif pour le système respiratoire.

Pour connaitre tous les chiffres et indicateurs de la pollution due aux transports, consulter le site de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie) : Cliquez ici !

 

La pollution sonore

Près de 17 % des habitants des pays industrialisés sont exposés à des bruits dépassant 65 dB(A) en façade des habitations. Six millions de français vivent dans des zones de bruit élevé dû à des infrastructures routières, ferroviaires ou aéroportuaires. Les spécialistes considèrent que le niveau de bruit atteint 70 dB(A) sur une voie de transit, 80 dB(A) à un carrefour équipé de feux de régulation. En région parisienne, la zone sensible est le boulevard périphérique qui traverse des quartiers à population dense et où la moyenne sonore atteint par endroit 83 dB(A).

Tableau des nuisances sonores :

Pression sonore en dB(A)

Source et localisation

Effets

140

Avion à réaction au décollage à 25 m

Douleur

110

Marteau piqueur dans la rue à 5 m

rien

100

Usine très bruyante

Fatigue auditive

90

Gros camion diesel à 7 m

80

Réveil sonnant à 1 m

70

A l'intérieur d'une petite berline à 50 km/h

Inconfort

65

Bureau avec machines à écrire

Limite de confort de jour

50

Conversation normale à 1 m

40

Salle de séjour tranquille

Absence de perturbation

35

Chambre à coucher calme

25

Journée tranquille à la campagne sans circulation routière

10

Vent dans les feuilles

 

Si l'importance des nuisances a été négligée, essentiellement pour des raisons économiques et particulièrement dans l'urbanisme "ouvert" pratiqué dans les années 50 et dans les infrastructures routières, les bruits sont aujourd'hui considérés comme la première des nuisances.

Pour lutter contre les nuisances sonores liées aux moyens de transports, de réglementaion existent au niveau européen et français.

En France, trois décrets ont été publiés au Journal Officiel du 10 janvier 1995 :

- le premier fixe une limitation pour les transports terrestres du niveau sonore à 60 dB(A) le jour et 55 dB(A) la nuit, pour toute voie nouvelle, ce qui implique la réalisation obligatoire de protections phoniques dès la construction ;

- le deuxième recense toutes les infrastructures et les nuisances qui s'y rattachent afin de les mentionner dans les documents d'urbanisme comme les permis de construire. L'objectif est d'imposer des mesures d'isolation acoustiques ;

- le troisième indique que les bâtiments publics construits devront désormais comporter une isolation phonique.


 

Association AVEM - La pollution due aux transports
Agenda
Nos prochaines manifestations :
Journée Planete Art Energie
Sophia Antipolis - Centre Agora Einstein - 05/12/2006
Telethon
Mougins - 09/12/2006
Salon Méditerranéen de la Maîtrise des Energies
St Raphaël - Du 26/04/2007 au 28/04/2007

occasions
Les dernieres petites annonces publiées :
Seleo - Seleo -
Prix : 585 €
ISD - 601 ISD - 601
Prix : 950 €
ISD - 618 ISD - 618
Prix : 750 €
ISD - 601 ISD - 601
Prix : 750 €
Fior - Diabline Fior - Diabline
Prix : 12.000 € (neuf : 25.000€)
Eazymouv - EMC-102 Eazymouv - EMC-102
Prix : 550 €
ISD - 618 ISD - 618
Prix : 900 € au lieu de 1015 neuf

MOTEUR DE RECHERCHE