ACTUALITES DE LA BANQUE CENTRALE DE TUNISIE
"+PSR_content+"
"); PSR_f1.document.close(); PSR_f1.document.getElementById('PSR_print').style.visibility='hidden'; PSR_f1.focus(); } if ( window.name != "PSR_f1" && document.body.parentNode ) { document.write ("
Version imprimable
"); }

Janvier 2007 :

§ Communiqué du Conseil d'Administration de la Banque Centrale de Tunisie, réuni le 25 Janvier 2007

    La conjoncture internationale a été marquée, en 2006, par la consolidation de la croissance économique mondiale qui a atteint, selon les dernières estimations, 5,1% contre 4,9% l’année précédente, suite à l’amélioration des taux de croissance dans la zone Euro, la Chine et les Etats-Unis. Cette évolution a été accompagnée par une maîtrise de l’inflation, grâce à l’adoption de politiques monétaires plus restrictives dans plusieurs pays. Les marchés de change ont enregistré des fluctuations sensibles des cours des principales devises.

    Sur le plan national, l’année 2006 a connu une reprise de l’activité économique, grâce aux meilleurs résultats du secteur de l’agriculture et pêche  par rapport à l’année écoulée et la consolidation de l’activité des secteurs des industries manufacturières et de quelques activités de services, notamment, les communications, alors que le secteur du tourisme a accusé une décélération de son rythme de croissance par rapport à 2005.

    Dans le secteur industriel, l’indice général de la production s’est accru de 3,4% au terme du mois de novembre 2006 contre 0,7% l’année précédente, grâce à la bonne tenue des industries mécaniques et électriques et des industries agroalimentaires. Parallèlement, la consommation d’électricité de haute et moyenne tensions et les importations de matières premières et demi-produits ont enregistré une nette progression.

    Quant au secteur touristique, les entrées des non-résidents ont augmenté de 2,7% en 2006, alors que les nuitées globales ont progressé de 1,4% par rapport à l’année précédente.
    Sur le plan des échanges commerciaux avec l’extérieur, le déficit commercial s’est creusé et le taux de couverture est revenu à 77,5% contre 79,6% un an plus tôt sous l’effet du net accroissement des importations de l’énergie.

    Par ailleurs, les recettes touristiques ont progressé de 6,3% en 2006 pour se situer à 2.751 MDT, alors que les revenus de travail ont augmenté, au terme de l’année, de 7,4% pour atteindre 1.494 MDT.
    Suite à ces évolutions, la balance générale des paiements a enregistré un excédent de 2.779 MDT suite, notamment, à la progression des investissements directs étrangers. Le déficit courant s’est maintenu à des niveaux acceptables.

    Au niveau de la situation monétaire, l’agrégat M3 a augmenté d’environ 11,2% en 2006, soit le même taux de l’année précédente, contre des prévisions actualisées pour toute l’année de 11%. Quant aux concours à l’économie, ils ont progressé de 7,6% contre 6,3% en 2005.

    La liquidité du marché monétaire a été marquée, au mois de décembre 2006, par une baisse de l’excédent enregistré le mois précédent. Au cours du mois de janvier 2007, et contrairement au début de l’an passé, la liquidité bancaire a enregistré une nette détente qui s’est traduite par l’apparition d’un excédent sur le marché monétaire durant la deuxième moitié du mois en cours.

    Le taux d’intérêt sur le marché monétaire a fluctué entre 5,13% et 5,42% au cours du mois de décembre 2006, donnant lieu à un taux moyen mensuel de 5,33%. Durant le mois en cours, le taux d’intérêt a fluctué entre 5,13% et 5,38%.

    S’agissant de l’inflation, l’indice général des prix à la consommation a accusé une décélération au cours des derniers mois de l’année écoulée, pour atteindre à fin décembre 4,5%, en terme de moyenne mensuelle, et 3,1% en terme de glissement annuel.
 
    Il y a lieu de signaler que l’accélération qu’a connu la masse monétaire et l’indice des prix durant les huit premiers mois de l’année 2006 a amené la Banque Centrale de Tunisie à resserrer sa politique monétaire , au cours du dernier trimestre de l’année, par le relèvement du taux d’intérêt directeur ainsi que du taux de la réserve obligatoire.
 
    Les réserves en devises se sont élevées à 8.754 MDT ou l’équivalent de 159 jours d’importation, A la date du 24 janvier 2007.

    Au niveau du marché des changes, le dinar a enregistré, en 2006, une dépréciation de 5,6% vis-à-vis de l’euro et une appréciation de 4,6% par rapport au dollar américain. Depuis le début de l’année en cours et jusqu’au 25 janvier 2007, le dinar s’est déprécié de 1,0% vis-à-vis du dollar américain et s’est apprécié de 0,6% par rapport à l’euro.

    Prenant acte de ces évolutions, le Conseil d’administration a décidé de maintenir inchangé le taux d’intérêt directeur de la Banque centrale de Tunisie.

 

 

 

Haut de la page

 
Accès rapide
Publications

Abonnement

Services



Service interactif de consultation des statistiques économiques et financières

 

Suggestions


Envoyez vos suggestions à:

bct@bct.gov.tn

 

 
عربي   English