BFMTV

Dossiers

Le parti Les Républicains a annoncé la tenue d'un congrès, le 4 décembre 2021, pour investir le candidat à l'élection présidentielle de 2022 à l'issue d'un vote des adhérents. Sont qualifiés au second tour Éric Ciotti et Valérie Pécresse, qui ont recueilli respectivement 25,59% et 25% des voix au premier tour, selon les résultats annoncés le 2 décembre par Christian Jacob, le patron du parti. Ils devancent les autres prétendants, et notamment Xavier Bertrand. Également sur la ligne de départ, s'était dit opposé à tout affrontement lors d'une primaire dans un premier temps, il avait finalement accepté ce congrès d'investiture dont les modalités ont été votées en interne. Il finit quatrième du premier tour, avec 22,36% des suffrages, derrière Michel Barnier (23,93%) mais devant Philippe Juvin (3,13%). Depuis l'annonce de la tenue de ce congrès pour choisir le candidat de la droite traditionnelle, le parti LR avait enregistré une forte augmentation des adhésions, permettant ainsi de prendre part au scrutin: 148.862 militants étaient à jour de cotisation au 16 novembre, 139/742 étaient "en situation de voter" et 113.038 ont finalement participé au premier tour, soit un taux de participation de 80,89%. Pendant la campagne, quatre échanges télévisés ont été organisés, dont un débat sur BFMTV et RMC le 14 novembre 2021. Le candidat ou la candidate LR à la présidentielle sera finalement connu le 4 décembre prochain, à l'occasion du congrès. Les candidats se sont tous engagés à soutenir le vainqueur du vote des adhérents Les Républicains.

Anne Hidalgo Anne Hidalgo

Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a été investie par le parti socialiste le 17 octobre 2021 pour être candidate à l'élection présidentielle 2022. Elle propose de rassembler dans un contexte de division profonde de la gauche, face aux candidatures d'Arnaud Montebourg, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. Les premiers sondages pour la présidentielle ne lui sont pas favorables mais la maire de Paris indique qu'elle ira jusqu'au bout. Anne Hidalgo est une femme politique française. Née en Espagne (San Fernando) le 19 juin 1959, elle possède la double nationalité (française-espagnole). Membre du PS, Anne Hidalgo a été l'adjointe de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris ainsi que conseillère régionale d'Île-de-France de 2004 à 2014. Lors des élections municipales 2014, elle devient la première femme maire de Paris. Elle est réélue en 2020. En 2021, elle annonce sa candidature à l'élection présidentielle.

Lavrilleux, Copé, Lambert, Sarkozy, les protagonistes de l'affaire Bygmalion Lavrilleux, Copé, Lambert, Sarkozy, les protagonistes de l'affaire Bygmalion

Affaire Bygmalion

Le 30 septembre 2021, Nicolas Sarkozy est déclaré coupable et condamné à un an de prison ferme pour de financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012. Sa peine doit être aménagée en détention à domicile sous surveillance électronique. L'ancien président de la République fera appel de cette décision de justice, tout comme pour sa précédente condamnation, en mars 2021, à trois ans de prison (dont un an ferme) pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite "des écoutes". L'affaire des comptes de campagnes de 2012 débute lorsque la presse révèle des soupçons de surfacturation à l'UMP par son agence Bygmalion, pour la campagne présidentielle du candidat Nicolas Sarkozy. Des fausses factures, pour un montant estimé jusqu'à 17 millions d'euros, émises dans le but de masquer les dépassements de frais de campagne. Mis en cause dans ses liens d'amitiés avec les dirigeants de Bygmalion, Jean-François Copé a bénéficié d'un non-lieu. Son ancien directeur de cabinet et ex-directeur de campagne adjoint de Nicolas Sarkozy, Jérôme Lavrilleux, admet sur BFMTV qu'« il y a eu un dérapage sur le nombre […] d'événements organisés dans le cadre de cette campagne ». Il est condamné à deux ans de prison ferme. Il ne fera pas appel. L'ancien président de la République est mis en examen pour « financement illégal de campagne électorale ». Alors qu'il clame son innocence, Guillaume Lambert, l’ex-directeur de campagne en 2012 assure avoir alerté le candidat sur l'emballement des dépenses. Il est condamné à trois ans et demi de prison dont deux avec sursis. Jérôme Lavrilleux ajoute que l'instruction ne s'est pas faite par le parquet national financier mais par un juge indépendant. Les confondateurs et dirigeants de la société Bygmalion, Bastien Millot, Guy Alves et Franck Attal, sont condamnés à des peines de deux à trois ans de prison. Plusieurs dirigeants de l'UMP sont condamnés, dont Eric Cesari, directeur général de l'UMP en 2012, condamné à trois ans de prison dont un avec sursis.

Angela Dorothea Merkel, chancelière fédérale allemande depuis 2005. Angela Dorothea Merkel, chancelière fédérale allemande depuis 2005.

Angela Merkel

Angela Merkel est la chancelière de l'Allemagne de 2005 à 2021. Elle aura côtoyé quatre présidents français, de Jacques Chirac à Emmanuel Macron, en passant par Nicolas Sarkozy et François Hollande. Lors de sa dernière visite officielle en France le 3 novembre 2021, Emmanuel Macron lui remet les insignes de la Grand-Croix de la Légion d'honneur. Lors des élections législatives allemandes du 26 septembre 2021, les sociaux-démocrates du SPD arrivent en tête, devant la CDU, l'Union chrétienne-démocrate allemande. En octobre 2021, Olaf Scholz (SPD) annonce avoir trouvé un accord préliminaire pour former un gouvernement avec les Verts et les libéraux, au détriment du candidat Armin Laschet (CDU) soutenu par Angela Merkel pour sa succession à la chancellerie. Né en RDA en 1954, cette physicienne de formation est élue pour la première fois au Bundestag en 1990. Angela Merkel devient membre de la CDU, qu'elle dirige de 1998 à 2018. De 1991 à 1998, elle exerce des résponsabilités ministérielles dans les gouvernement d'Helmut Kohl, avec qui elle a des relations tumultueuses. En 2003, elle s'oppose à la ligne de son parti sur la guerre en Irak. Elue chancelière, Angela Merkel imprime sa marque avec des décisions fortes impliquant rigueur budgétaire et accueil des migrants. Elle entretient un leadership pragmatique de l'Allemagne dans l'Union Européenne.

L'ancien Premier ministre François Fillon et son épouse Penelope arrivent au palais de justice de Paris le 15 novembre 2021 pour leur procès en appel L'ancien Premier ministre François Fillon et son épouse Penelope arrivent au palais de justice de Paris le 15 novembre 2021 pour leur procès en appel

Affaire Fillon

En novembre 2021, François Fillon a de nouveau rendez-vous avec la justice, pour son procès en appel. En juin 2020, l'ancien Premier ministre a été condamné à cinq ans d'emprisonnement dont deux ferme, 375.000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité, dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon. Son épouse, qui demande la relaxe, s'était aussi vu infliger trois ans d'emprisonnement avec sursis et 375.000 euros d'amende. Pour ce procès en appel, le couple conteste cette première décision Sur le fond, celui qui a aussi été le candidat malheureux de la droite à la dernière élection présidentielle devra à nouveau s'expliquer sur l'emploi de son épouse comme assistante parlementaire entre 1998 et 2013, alors qu'il était député. Le couple est également jugé pour l'emploi de ses deux enfants en tant qu'assistants parlementaires de leur père sénateur entre 2005 et 2007, ainsi que pour le lucratif contrat de Penelope Fillon comme "conseillère littéraire" en 2012 et 2013 à la Revue des deux mondes. François Fillon est enfin poursuivi pour avoir omis de déclarer un prêt à hauteur de 50.000 euros à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Il avait été relaxé sur ce point par le tribunal.