Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Symbole du gouvernement du Canada
sauter tous les menussauter au menu principal  English  Contactez-nous  Aide  Recherche  Site du Canada
   Español  Accueil  Publications  Actualité langagière
   PortuguÍs  Bureau de la traduction  Outils d'aide à la rédaction
   Italiano  Nederlands      
 
Bureau de la traduction - Le Pavel, didacticiel de terminologie
Présentation générale
Principes de la recherche terminologique
La méthodologie du travail terminologique
Outils
Normalisation
Documentation supplémentaire
Glossaire
 
Contributions linguistiques de Silvia Pavel
 

1.2.3. Buts et avantages du travail terminologique

Transfert de savoirs

C'est en partageant et en diffusant le savoir terminologique rassemblé en bases de données grâce à l'analyse terminologique des concepts qu'on contribue à rendre la communication efficace. De cette façon, les utilisateurs d'une terminologie bien définie auront tendance à utiliser les mêmes termes pour désigner les mêmes concepts. L'effet immédiat est de dissiper les malentendus d'une terminologie mal utilisée. Plus vous aidez vos collègues à accéder et à s'entendre sur l'usage de votre terminologie, moins ils auront de difficultés à communiquer. Si votre organisation se distingue par le sérieux de ses efforts d'évaluer, systématiser et uniformiser l'usage terminologique dans un domaine particulier grâce à la terminologie que vous diffusez, les autres organisations œuvrant dans ce domaine auront le choix de se créer des bases de données terminologiques parallèles ou d'adopter votre terminologie tout en contribuant à l'enrichissement de votre base de données mise en commun. Et qui sait? Si votre travail terminologique s'appuie sur un mécanisme d'assurance de la qualité et que diverses entités dans votre spécialité reconnaissent et adoptent votre terminologie, votre organisation pourrait devenir une instance de normalisation de facto dans cette spécialité.

Enseignement de vocabulaires fondamentaux dans des domaines spécialisés

Le choix d'une profession ou d'un domaine d'activité entraîne toujours l'apprentissage obligé du « jargon du métier ». Ainsi, les jeunes qui vont à l'université, à une école technique ou au travail commencent par se faire enseigner le vocabulaire de la spécialité choisie. Les centres de terminologie les mieux connus dans le monde se trouvent dans les écoles polytechniques, les écoles de médecine ou les écoles des arts et métiers. Vous pourriez enseigner l'acquisition de ce type de savoir et livrer aux apprenants la terminologie de leur nouveau domaine en leur expliquant les concepts qu'elle désigne. Ce faisant, vous les aiderez à comprendre et à s'adapter plus vite au nouveau milieu, à assimiler plus facilement les nouvelles connaissances, à vaincre leurs craintes et à devenir plus rapidement des membres actifs de leur nouvelle communauté.

Traduction

Combien de fois vous arrive-t-il qu'un document traduit soit à corriger ou à refaire à cause de la terminologie inadéquate de la traduction? La terminologie authentique du domaine en question était peut-être peu connue, inaccessible ou bien trop abondante mais sans indication des choix à effectuer en fonction du texte à traduire. Si le traducteur avait eu accès à la terminologie nécessaire avant de commencer à traduire, l'étape des corrections aurait été éliminée ou du moins réduite et tous les intervenants auraient gagné du temps. L'importance du partage de la terminologie devient dans ces conditions tout aussi évidente que celle du service terminologique dans une société de traduction. Dans une telle entreprise, vous pourriez gérer une base de données terminologiques bilingues ou multilingues, la tenir à jour et en extraire des ensembles terminologiques particuliers à la demande des traducteurs. Même lorsque les définitions et les termes désignant les concepts en jeu sont disponibles seulement dans la langue de départ, cela permet quand même au traducteur de poursuivre la recherche dans la langue cible et de livrer un produit de qualité.

Aménagement linguistique

Le terme aménagement linguistique désigne une série d'activités de complexité variable visant à améliorer soit la communication intra-langues et inter-langues grâce à l'étude comparée des langues en contact, soit à bâtir quasiment de toutes pièces un nouveau système linguistique (ANTIA : 2000), comme il arrive dans certaines langues africaines orales, dans les langues artificielles telle l'espéranto ou, très récemment, dans la tentative ludique de l'europanto. Les trois grands objectifs de l'aménagement linguistique sont :

  • étudier les modèles réels de comportement linguistique afin d'en favoriser les plus performants
  • évaluer et superviser les processus de normalisation de l'usage linguistique
  • observer et décrire les modes d'action et d'interaction linguistique avant d'intervenir pour les modifier

L'aménagement linguistique monolingue se donne pour but général d'assurer l'évolution d'une langue en harmonie avec les besoins de communication de la société, dans les activités qui y sont pratiquées.

Rédaction technique

Le rédacteur technique doit toujours tenir compte des lecteurs visés par son texte et d'en adapter la teneur à leur niveau de connaissances, d'éducation et de compréhension, sans oublier dans quel but il le rédige. Le même sujet peut ainsi prendre des formes très diverses selon la situation de communication. Si vous travaillez pour Caterpillar, il est fort probable qu'on vous demandera d'utiliser un langage contrôlé, ce qui signifie qu'il vous sera interdit d'utiliser certains mots, et que vous serez incité à n'utiliser que certains termes pour désigner certains concepts. Les écarts persistants de cette règle pourraient entraîner la perte de votre emploi. Dans ces conditions, disposer d'une base de données terminologiques d'entreprise dont les entrées portent des marques d'usage comme Obligatoire, Toléré ou Proscrit peut simplifier votre travail et vous faciliter la vie. Votre employeur aura lui-même intérêt à créer une telle base de données, à s'assurer que son contenu soit digne de foi et que tous les rédacteurs techniques à leur emploi l'utilisent toujours en rédigeant.

Localisation

Localiser la terminologie signifie en adapter l'usage à la culture et à la variété de langue ciblée, le plus souvent, compte tenu des besoins de marchés particuliers et des préférences des consommateurs. La localisation terminologique vise le même objectif d'authenticité auquel aspire le texte traduit, et prend une place grandissante dans l'internationalisation et la localisation des logiciels. Une base de données terminologiques conçue pour la localisation en français de Belgique, du Canada, de France, de Suisse ou de pays francophones d'Afrique se distinguera par la richesse de ses marques d'usage géographiques ou de niveaux de langue (soigné, conventionnel, savant, technique, familier, etc.), ainsi que des indications du type Normalisé, Recommandé, Toléré ou Proscrit — renvoyant à des notes explicatives dans la partie textuelle de ses fiches terminologiques. En tant que terminologue localisateur, il vous faudra apprendre à distinguer les variantes et à sélectionner de manière uniforme la terminologie correspondant le mieux aux habitudes linguistiques de votre auditoire.



Haut de page

Mise à jour par les Services à la clientèle
Mise à jour : 2008-11-25