Sur le même auteur :


Dans la même rubrique :


Dernières brèves :

  • Prix Locus 2006

    Les romans primés cette année sont :

    - Meilleur roman de SF : « Accelerando » de Charles STROSS [Ace / Orbit]

    - Meilleur roman de Fantasy : « Anansi Boys » de Neil GAIMAN [Morrow / Review]

    - Meilleur premier roman : « Hammered / Scardown / Worldwired » de Elizabeth BEAR [Bantam Spectra]

    - Meilleur Novella : "Magic for Beginners" de Kelly LINK ["Magic for Beginners", F&SF 9/05]


    Le palmarès complet sur le site de la revue Locus


Aldous HUXLEY est né dans une famille de l’élite intelectuelle britannique, mais il s’est vite écarté des normes sociales qu’aurait pu lui imposer son éducation.

(JPG)A 16 ans, alors qu’il est étudiant au prestigieux collège d’Eton, une maladie des yeux le rend presque aveugle. Sa vue redevient suffisament bonne pour qu’il obtienne son diplôme, avec les honneurs, à Oxford, mais il n’est pas mobilisé pour la Première Guerre Mondiale. Et surtout il ne pourra pas se lancer dans les recherches scientifiques qui l’attiraient. Il restera presqu’aveugle jusqu’à la fin de sa vie.

A Oxford, il rencontre des écrivains comme Lytton STRACHEY et Bertrand RUSSELL. Il se lie d’amitié avec D. H. LAWRENCE. HUXLEY publie son premier livre, un recueil de poème, en 1916. Il a 25 ans.

En 1919, il épouse Maria Nys, une Belge. Leur seul enfant, Matthew HUXLEY, né l’année suivante. La famille partage son temps entre Londres et le Continent, et voyage beaucoup, visitant l’Inde et les Etats-Unis. HUXLEY apprécia la "généreuse extravagance" de l’American Way of Life. Mais il n’apprécia que modérément cette volonté de joie permanente et obligatoire qu’il ressentit dans les lieux d’amusement : "nulle part ailleurs on ne peut moins se parler.. tout n’y est que mouvement et bruit".

HUXLEY écrivit "Le Meilleur des Mondes" en 4 mois en 1931. Il est important de se souvenir qu’à cette époque, Adolf Hitler n’était pas encore au pouvoir en Allemagne et que les purges staliniennes n’avaient pas commencé. HUXLEY n’a donc pas puisé dans la réalité l’avenir dictatorial qu’il décrit dans son livre.

En 1937, Les HUXLEY s’installent aux Etats-Unis, où Aldous devient scénariste pour Hollywood.

En 1958, il publie "Brave New World Revisited", un recueil d’essai qui réfléchit aux menaces que représentent la surpopulation, les excès bureaucratiques et certaines techniques d’hypnoses pour les libertés individuelles.

Dans les années 50, HUXLEY s’intéresse aux drogues psychédéliques comme la mescaline et le LSD. De ces expériences, restent deux ouvrages : "Les Portes de la perception" [1954] et "Heaven and Hell" [1956]. Certains lecteurs y virent un encouragement à la prise de drogue, mais HUXLEY précisa bien tous les dangers de la droguedans pulsieurs de ses écrits.

Autre travail autour de la drogue : "L’Ile" [1962], une nouvelle sur laquelle il a travailé plusieurs années. HUXLEY dénonçait dans "Le Meilleur des Mondes" la sustance appelée Soma - sorte de tranquillisant qui mène à une joie permanente et artificielle et qui permet aux individus de supporter leur absence totale de liberté. A l’opposé, il met en avant dans "L’Ile" une version améliorée du LSD utilisée dans un cadre religieux, pour atteindre la sagesse.

HUXLEY est l’auteur de 47 livres. Le critique anglais Anthony Burgess a dit de lui qu’il avait donné un cerveau à la littérature. Beaucoup le considèrent meilleur dans ses essais que dans ses romans, parce que justement, son oeuvre est plus concentrée sur les concepts que sur les personnages. Malgré cela, ce sont ses romans qui sont les plus lus.

En 1959 l’Académie américaine des Arts et Lettres lui décerna le Award of Merit for the Novel, prix autrefois remis à Ernest HEMINGWAY et Thomas MANN. Il est aussi l’auteur d’un essai sur l’environnement qui a beaucoup inspiré les mouvements éocologistes actuels.

Maria HUXLEY meurt en 1955, et HUXLEY épouse un an plus tard Laura Archera. Il meurt le 22 novembre 1963 [le jour même de l’assassinat du President John F. KENNEDY].

Aldous HUXLEY a été incinéré et ses cendres sont enterrées dans le caveau de sa famille en Grande-Bretagne.


BIBLIOGRAPHIE :

 "Le meilleur des mondes" ["Brave New World", 1932] cf. en bas de cette page

 "Jouvence" ["After Many Summer", 1939] Réflexion sur le thème de la jeunesse éternelle.

 "Temps futurs" ["Ape ans Essence", 1948] Après la bombe, l’Amérique est devenue une société bestiale.

 "Retour au Meilleur des Mondes" ["Brave New World Revisited", 1958] Suite donnée par l’auteur à la lueur de la IIème Guerre Mondiale. En ligne, gratuitement ici même

 "L’Ile" ["Island", 1962]



Lire la critique

COMMANDER

"Le meilleur des mondes" d’Aldous HUXLEY

["Brave New World", 1932]

L’une des dystopies incontournables de la science-fiction.


Mr.C