• IL Y A UN AN ...

    (JPG)

    Vurt
    de Jeff NOON

    C’est le roman qui a révélé Jeff NOON au Royaume-Uni, la première plume d’un cauchemar trash et poétique qui s’est depuis développé sur quatre romans.
    Se plonger dans Vurt, c’est donc assister à la naissance d’un monde glauque et superbe. L’expérience est intense car l’univers noonien est certainement un des plus déboussolants qu’il nous ait été donné d’explorer ces dix dernières années.

    Vurt a reçu le Prix Arthur C. CLARKE 1994

    La critique de Vurt



  • VOTEZ POUR LES RAZZIES !

    (JPG)Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que vous pouvez voter pour les Razzies, les prix du pire 2008 par un simple mail à Bifrost à l’adresse : bifrost@club-internet.fr. Il faut simplement que votre vote concerne un bouquin ou un événement sorti/passé en 2007 et que vous lui vouliez du mal.


  • SYNDICATION

    (PNG)Flux RSS 2.0 : pour afficher toutes les nouveautés du site par syndication.

    (JPG)netvibes : cliquer ici pour ajouter le flux RSS à votre page netvibes.


Publié le 26/10/2006

"Le Diable en gris" de Graham MASTERSON

["The Devil in gray", 2004]

BRAGELONNE / L’OMBRE, OCT. 2006

Par paul muad’dib

"Une jeune femme brutalement taillée en pièces dans sa maison de Virginie... avec une arme vieille de cent ans"... Ainsi commence le nouveau roman d’un des spécialistes de la terreur : Graham MASTERSON qui nous livre ici un polar sur une toile de fond teintée de fantastique.

Tout le monde a un jour croisé le chemin d’un roman de Graham MASTERTON, un peu comme ceux de Stephen KING, il règne depuis quelques années dans les sphères des maitres de la terreur.

Il fait parti de ces incontournables que l’on lit au moins une fois. Au détour de l’attente d’un train, après un achat fait à la va vite dans un "RELAY" (SNCF) ou dans un libraire quelconque. Toujours est-il que ses romans ne laissent jamais froid. C’est donc toujours un évenement quand une nouvelle sortie est annoncée.

Le "Diable en gris", est un polar mixé de fantastique et de terreur. Le héros est un flic en sortie de deuil qui voit le fantome de sa femme assassinée. L’affaire qui lui est confiée est la conséquence de meurtres terrifiants, sans témoins véritables et sans coupable apparent. Cruel dilemne pour l’inspecteur DECKER qui, comme seule témoin de la scène, trouve une jeune fille trisomique dotée d’un don de medium. Pour arriver à résoudre ces massacres, notre héros devra fraiyer avec les prêtres de cette étrange religion issue de l’esclavage qu’est la "santaria".

Ce roman ne déroge pas à la règle de la plupart des romans de Masterson, il se lit vite et bien, et son contenu montre que l’auteur s’est indéniablement renseigné sur ce qu’il énonce. (Notamment sur les pantheons divins relatifs a la santaria). Comme à son habitude, Graham Masterson maitrise d’une main de maitre, la mise en bouche de son roman. Il accouple sans aucune difficulté la présentation de son héros, les meurtres, l’enquete et le suspens.

Pourtant malgré ces aspects interessants, la fin du livre est beaucoup trop prévisible tout comme son dénouement qui est trop vite précipité.


COMMANDER

"Le Diable en Gris" est un exemple reussi de ce qui peut se faire comme polar-terreur. Il ravira ceux qui ne connaissent pas le genre comme ceux qui n’ont pas lu d’autres romans de l’auteur. Car celui qui est un "afficionado" de Masterson sera déçu, et ce, malgré le coté attirant de la Santeria et les frissons suscités par les horribles morts décrites dans le roman. Bref, un roman moyen par rapport à certaines de ses précédentes oeuvres de meme genre.

 
Le forum du cafard cosimque