Version française English version Versión española Deutsche fassung Nederlandstalige versie

Actualités

Office de Tourisme

Mairie

Aide - Liens - Divers

Manufacture royale de La Trivalle

Rue Trivalle - 11000 Carcassonne

Au musée des Beaux-Arts de notre Ville se trouvent les portraits des frères François et Guillaume IV Castanier. Ces deux personnages sont les fils du fondateur de la manufacture royale de la Trivalle, Guillaume III Castanier. Dans notre région, Colbert est à l’origine de la création d’une douzaine de fabriques de ce type. Destinées à la production de tissus de qualité qui seraient exportés en Méditerranée orientale, elles étaient constituées par un ensemble de bâtiments dans lesquels les ouvriers s’affairaient sous le contrôle d’un propriétaire faisant tourner la fabrique avec ses capitaux mais bénéficiant d’avantages financiers et honorifiques.

La Trivalle, seule manufacture royale carcassonnaise, était en quelque sorte « immergée » dans la Ville, si bien que la plus grande partie de la main-d’œuvre travaillait et logeait dans la Cité et ses faubourgs. Une partie seulement des salariés, les plus qualifiés, comme les pareurs et les teinturiers, habitait peut-être sur le lieu de travail.

Guillaume III semble avoir eu toute la confiance de Colbert : La Trivalle, fondée en 1694, fut érigée en manufacture royale dès 1696 et resta dans la famille Castanier jusqu’en 1714, date à laquelle Guillaume IV la vendit contre 60.000 livres à Julie Rivals, dont les descendants restèrent propriétaires jusqu’en 1789.

Le seul bâtiment conservé de cette époque s’allonge sur une cinquantaine de mètres à l’extrémité du pont Vieux, d’où le nom de « Manufacture du bout du pont » qu’elle porte au XVIIIe siècle. Il s’agit manifestement de la demeure des propriétaires, comme le montrent les similitudes avec les hôtels de la ville basse, tandis que les constructions industrielles s’étendaient en arrière, jusqu’au pont Neuf actuel.

En 1757, l’ensemble « enclos de murailles » couvre 3.800 m² et comprend « le bâtiment de tous les ouvriers », la teinturerie, des « rames », longues perches en bois utilisées par les pareurs et les teinturiers lors de la finition des draps. On trouve également un hectare semé en fourrage, un jardin potager et un « jardin fleuriste ».

L’entreprise semble avoir connu des résultats satisfaisants pendant la plus grande partie du XVIIIe siècle, sa réputation lui vaut d’être visitée en 1701 par les ducs de Berry et de Bourgogne et, en 1778, par le futur Louis XVIII.

Pourtant, la manufacture est déclarée en faillite le 2 mars 1789, en raison d’un déficit constaté de 600.000 livres. Les causes de cet effondrement semblent multiples : absence de recherche technique et d’investissement, évasion des capitaux due au fait que les Fornier placent leur argent dans la terre, manque de rigueur comptable, train de vie excessif. La Trivalle connaît un nouveau départ sous l’Empire et ses bâtiments abriteront des activités industrielles jusqu’en 1954, avec le tri des chiffons et la fabrication de produits destinés au traitement de la vigne par la maison Farge.

Intégrée aujourd’hui à la Cité administrative, il reste du XVIIIe siècle, en dehors de la façade, un bel escalier avec rampe en fer forgé et au-dessus de l’une des portes, l’inscription « Manufacture » qui témoigne seule du brillant passé industriel de Carcassonne à cette époque.

Claude MARQUIE – Carcassonne – Hôtels et Maisons du Moyen-Age à la Révolution. Amicale Laïque de Carcassonne – 1998.

Aller au menu

Site Officiel de l'Office de Tourisme et de la ville de Carcassonne - www.carcassonne.org

Agenda (semaine)

Exposition des grandes sculptures de Apel.Fenosa
Exposition des grandes sculptures de Apel.Fenosa

Samedi 22 Mai au Samedi 30 Octobre 2010 - Jardin du Musée

Exposition Youri Jarki
Exposition Youri Jarki

Samedi 12 Juin au Lundi 27 Septembre 2010 - Halle à la Volaille, rue Verdun

Projet d'Aménagement et de Développement Durable de Carcassonne

Lundi 14 Juin au Vendredi 3 Septembre 2010 - locaux de la Direction de l'Urbanisme, 3ème étage de l'Hôtel de Ville, 32 rue Aimé Ramond

Perspectives du patrimoine bâti de la Bastide Saint-Louis
Perspectives du patrimoine bâti de la Bastide Saint-Louis

Lundi 5 Juillet au Samedi 16 Octobre 2010 - chapelle des Dominicaines, 19 rue de Verdun

Ombres et lumières : Elena Carozzi et Paul Bergignat
Ombres et lumières : Elena Carozzi et Paul Bergignat

Vendredi 9 Juillet au Dimanche 8 Août 2010 - Chapelle des Jésuites

Marc Lavoine

Vendredi 30 Juillet 2010 à 21h30 - théâtre Jean Deschamps, Cité Médiévale

Aller au menu

Site Officiel de l'Office de Tourisme et de la ville de Carcassonne - www.carcassonne.org

Suggestion - Signaler une erreur

--> 'use strict';