Le Conseil général Le rapport d'activité 2001 I Les interventions du CG I La qualité de la vieL'éducation

    Accueil du siteChercherS'abonner à l'Avant-PremièreContacter le Conseil général 
 

 

En 2001, 1 380 000 francs ont été consacrés à l'aide à l'équipement et à l'aménagement de laboratoires de recherche pour quatre projets.

  • Le Conseil général a participé, à hauteur de 130 000 francs, à l'acquisition d'un détecteur de fluorescence qui fait partie d'une opération de recherche fondamentale et clinique concernant la neurochimie de la psychogenèse normale et pathologique à la faculté des sciences, en liaison avec l'hôpital Pasteur pour le suivi thérapeutique des tumeurs cérébrales malignes.

  • Il a également cofinancé à hauteur de 600 000 francs, la mise en place, à la faculté de médecine, d'un plateau technologique dédié à l'analyse du protéome, permettant l'analyse des différentes entités protéiques, exprimées dans une cellule ou un tissu, par spectrométrie de masse de haute résolution, couplée à divers types de méthodes d'ionisation.

  • Par la participation à l'aménagement de l'animalerie centrale de la faculté de médecine de Nice (350 000 francs), il a donné aux chercheurs un outil plus performant pour diverses expérimentations (vaccination antitumorale, étude sur l'obésité, expérimentations chirurgicales) ainsi que pour les études sur la leishmaniose et d'autres contaminations.
 
 
  • Les observatoires astronomiques font une utilisation intensive des réseaux. Ils ont besoin d'une infrastructure de transmission performante à des coûts non prohibitifs. En participant à la mise en place de liaisons hauts débits par faisceaux hertziens, le Conseil général a soutenu (300 000 francs) le dynamisme de l'Observatoire de la Côte d'Azur et a renforcé ce pôle de compétence.
 
 

Deux conventions du contrat de plan (150 000 francs) ont été approuvées et signées pour la réhabilitation de la bibliothèque universitaire de lettres, sur le site de Carlone, et la restructuration de celle de droit, sur le site de Trotabas.

Une dotation de 2 211 000 francs, réservée à l'enseignement supérieur et à la recherche, a apporté une aide en fonctionnement à divers organismes pour développer des actions de formation, de diffusion des connaissances et de recherche appliquée aux retombées locales.

Les colloques universitaires ont été pris en compte dans la dotation versée à l'Université de Nice-Sophia Antipolis, permettant aussi l'édition de quelques actes.

L'ouverture sur les pays étrangers a été soutenue par :

  • le développement des relations internationales de l'université, ainsi que la participation à des programmes européens d'échange d'étudiants,
  • l'accueil des étudiants étrangers, à travers l'association Université inter-âge,
  • les aides au fonctionnement.

Quatre organismes publics et onze associations ont été subventionnés : il s'agit essentiellement d'établissements assurant du transfert de technologie (exemple: le CARMA pour les matériaux), de la formation supérieure (exemple: le CIFE) ou de la diffusion scientifique (exemple: PERSAN).

Afin de diffuser de l'information sur les formations professionnelles, le Conseil général a mis en place un service gratuit de renseignements par téléphone, destiné à tous les publics et particulièrement les jeunes qui recherchent des conseils et des adresses pour pouvoir se former et entrer dans la vie active (4 000 appels en 2001).

De plus, un catalogue départemental (tiré à 16 000 exemplaires) intitulé "Information sur la formation professionnelle" est mis à jour chaque année. Destiné à guider toute personne désireuse d'évoluer sur le plan professionnel, ce fascicule s'adresse plus spécifiquement aux jeunes en quête d'insertion professionnelle.

 


























Retour en haut de page Accueil du site Chercher S'abonner à l'Avant-Première Contacter le Conseil général

© Tous droits réservés par le Conseil général des Alpes-Maritimes