Chants de notre enfance

La chanson de Barbara

Photos Paris !

 

pinhole paris

stenope berlin
pin hole grenoble
pinhole normandie
camera obscura pradines
photos de paris
photos des thibauds
lomographie lomo
lomographie
lomographie

Recommander ce site

La chanson de Barbara

Kurt Weill/ Bertold Brecht

C’était le beau temps
Ou j’avais ma vertu
Tu l’as eue aussi.
T’en souviens-tu ?
Et je savais bien
Que viendrait le moment
De choisir un époux un amant
S'il avait d’l’argent
S'il était charmant.
Même en semaine
Si son col était blanc.
Et par veine il m’offrait
Son cœur et son nom.
Moi je lui dirais : “non !”

Refrain (à la fin)

un homme du Kent
est venu le premier
Et c’était un gentil cavalier
Le deuxième était
Aussi riche qu 'un Roi,
Le troisième était fou
D’amour pour moi.
Ils avaient de l’argent
Ils étaient charmants.
Même en semaine
Leurs faux cols étaient blancs.
très galamment ils m’ont offert
Leur cœur et leur nom,
Moi, Je leur ai dit : “non !”

Refrain

Alors un beau jour
Où le ciel était clair
Vint celui qui ne m’a rien offert
Sans me saluer
Dans ma chambre il entra,
Sur mon lit son chapeau il jeta
Il n’avait pas d’argent
Il n’était pas charmant
Même le dimanche
Son col n’était pas blanc
Il n’a pu m’offrir
Qu’avec lui de souffrir
Mais je n’ai pas dit : “non !”

 

Devant lui j’ai du baisser les yeux
C'est lui qui me plût le mieux
La lune scintillait dans les cieux
Et le grand bateau voguait
Sur les flots bleus.
Mon cœur n’était plus silencieux
Je n’avais plu
Qu’a lui livrait mon cœur
Pour l’amour il n’est pas de raisons.
Et le jour ou passe le bonheur
On ne saurait dire non !

C’était le beau temps
Ou j’avais ma vertu,
Tu l’as eue aussi, t'en souviens-tu ?
Et je savais bien
Que viendrait le moment
De choisir un époux un amant
S'il avait d’l’argent,
S'il était charmant,
Même en semaine
Si son col était blanc,
Et par veine il m’offrait
Son cœur et son nom,
Moi je lui dirais : “non !”

Refrain :

Il ne faut jamais baisser les yeux,
L’indifférence vaut mieux
Bien que la lune brille en les cieux
Et que le bateau dorme
Sur les flots bleus
Il vaut mieux, bien mieux
Ne pas livrer son cœur
Et montrer calme et froideur
Faire attendre, cela n’est pas bon
Je réponds tout de suite : « non ! »

 

 

Kurt Weill Bertold Brecht

 

PAROLES et MP3

Zimmerwald
Ma Blonde "Allons au devant de la vie"
Warschawjanka (Varsovienne DDR)
Quand un soldat (Francis Lemarque)
Arbetlose Marsch (Modechaj Gebirtig)
Partisans Von Amur URSS (C.A.R.)
Partizanenlied Yiddish Glick
Boublichkis
Song of the Don cossaques
Les Juifs (Stéphane Golmann)
Actualités (Stéphane Golmann)
La chanson de Margaret
Debout devant le zinc
La fille de Londres
White Army, Black Baron (URSS)
Stenka Razin / La princesse Myarka
Souliko / Suliko
Bella Ciao
Bandiere Rossa
La petite existentialiste (Golmann)
Brecht Eisler Front des travailleurs
Brecht Eisler Die Einheitsfront (de)
Chant de la Jeune Garde
Die Moorsoldaten
L'Appel du Komintern
Lied Der Werktaetige
Le Chant des Marais
Les partisans (Fr)
A la barricadas Barcelone 1936
Los Cuatro Generales
Le Soudard
Katiouchka
Chant de la libération
Plaine, ma plaine
Joe Hill
Hardi Camarades
Varshavyanka Varsovienne (URSS)
Red cavalary march (URSS)
Marche de Boudienny
La Varsovienne




Mail webmaster

Die Moosoldaten (Le Chant des Marais) a été écrit en 1934-36 par Rudi Goguel et Herbert Kirmsze dans le camp de concentration de Börgermoor.
Les Partisans, Chant De La Révolution Russe chanté par Les Choeurs de L'Armée Rouge
Souliko; Plaine,ma plaine;Le chant de la liberation par Les Choeurs de L'Armée Rouge
Bandiera Rossa, Chant révolutionnaire italien.
Bella Ciao, Chant aussi révolutionnaire des partisans italiens.
Le Partizanenlied, Chant des Partisans en Yiddish de Glick et Pokrass
La Varsovienne - chant polonais devenu très populaire en Russie, dans les périodes révolutionnaires en 1905 et 1917.
La Jeune Garde - Chant de la jeunesse ouvrière de France composé avant le congrès de Tours (décembre 1920), congrès de fondation du Parti Communiste.
1936, A la barricadas : enregistré à Barcelone été 1936
Los cuatro generales, Chant de la guerre d'Espagne.série de couplets ou "coplas" improvisés pour exalter la résistance à Franco,
sur le modèle d'un air folklorique très populaire en Espagne, Los cuatro muletos.
Et d'un républicain espagnol tirant le bilan de la défaite de la République contre les troupes de Franco:
"Nous avons perdu toutes les batailles, mais c'est nous qui aviont les plus belles chansons"

guernica picasso 1

Black and White Photo

Photo de Paris

Photo Isere

Photo Berlin

Lomographie

Tintoys ou Tin toys

Paris eiffel tower photo

Chants Revolutionnaires

Diasporim Zinger

guernica picasso 2