Mairie de Dijon
Place de la libération
21000 Dijon
Standard 03 80 74 51 51

Allô Mairie : 0800 21 3000
Un numéro gratuit pour signaler un problème de voirie, d'éclairage public, de propreté ou de graffiti. Intervention sous 48 h les jours ouvrés.

Mairies annexes

Bourroches
32, bd Eugène Fyot
03 80 74 52 02

Fontaine d'Ouche
15, place de la Fontaine d'Ouche
03 80 74 52 00

Grésilles
6, av des Grésilles
03 80 74 52 03

Mansart
2, bd Mansart
03 80 74 52 04

L'Hôpital Général

Une histoire longue et complexe.

Un lieu qui fut par excellence celui où se sont exercées la charité et l'assistance à Dijon.

L'hôpital général s'est aussi appelé l'hôpital du Saint-Esprit et de Notre-Dame de la Charité. La multiplicité des noms traduit l'histoire complexe et très longue d'un lieu qui fut par excellence celui où se sont exercées la charité et l'assistance à Dijon.

Un lieu bien particulier puisque que l'hôpital fut bâti sur une île de l'Ouche (dont plusieurs bras sont comblés). Les lions et le parapet de fonte marquent toujours les extrémités du pont qui reliait la ville à son hôpital. La crainte de la contagion, celle des errants expliquent cette implantation, à l'extérieur de la ville, dans le quartier des abattoirs et des tanneries.

Première fondation au XIIIè siècle: l'hôpital du Saint-Esprit
Les premiers bâtiments que l'on voit, à droite et en avant de la grille d'entrée, datent de la fin du XVIIIe siècle. Construits à partir de 1781 par Dalbert, ce sont des remises et des communs voûtés (les arcades aujourd'hui fermées sont visibles dans la cour) qui ont remplacé les constructions médiévales de l'hôpital du Saint-Esprit.

C'est là en effet que fut établi le plus ancien hôpital, fondé en 1204 par le duc de Bourgogne Eudes III et confié à l'ordre du Saint-Esprit de Montpellier. Les constructions inondables, vétustes et insalubres, furent détruites en 1782 et 1783 lors de la disparition de l'ordre hospitalier réuni à l'ordre de Saint-Lazare, après la mort du dernier Commandeur, Dom Calmelet.