Dossiers A-Z

Additifs allimentaires

Additifs allimentaires

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées intentionnellement aux denrées alimentaires pour exercer une action spécifique (colorer, sucrer, conserver). Les additifs que l’on rencontre le plus fréquemment sur les étiquettes des denrées alimentaires sont les antioxydants, les colorants, les émulsifiants, les stabilisants, les gélifiants et épaississants, les exhausteurs de goût, les conservateurs et les édulcorants. En Europe, les additifs alimentaires sont signalés sur l’étiquette de l’emballage des aliments par un code de type E+nombre (ex. : E415) ou par leur dénomination chimique.

Cadre communitaire

Selon la législation européenne, les additifs doivent être explicitement autorisés au niveau européen avant de pouvoir être utilisés dans les aliments. Avant d’être autorisés, ils doivent subir une évaluation de sécurité pour l’utilisation prévue. La législation consiste en une directive cadre concernant les additifs en général et trois directives spécifiques concernant trois catégories d’additifs – colorants, édulcorants et autres additifs alimentaires – qui énumèrent les additifs autorisés et leurs conditions d’utilisation. Tous les additifs autorisés doivent également respecter des critères de pureté approuvés, qui sont stipulés dans trois autres directives (pour plus d’informations, voir les liens ci-dessous).

Dans la législation de la Communauté européenne (directive cadre), les additifs alimentaires sont définis comme toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi, et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique, a pour effet de la faire devenir elle-même, ou ses dérivés, directement ou indirectement, un composant de ces denrées alimentaires.

Rôle de l’EFSA

 L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) intervient dans trois grands domaines concernant les additifs alimentaires :
  • L’EFSA réalise les évaluations de sécurité des nouveaux additifs alimentaires avant qu’ils puissent être autorisés pour une utilisation dans l’Union européenne (UE) ;
  • L’EFSA répond aux demandes ad hoc de la Commission européenne concernant l’analyse de certains additifs alimentaires au vu de nouvelles informations scientifiques importantes et/ou de nouvelles données ;
  • L’EFSA a amorcé de manière systématique une reévaluation de tous les additifs alimentaires autorisés dans l’UE.

Au sein de l’EFSA, ce travail est effectué par le   groupe scientifique ANS sur les additifs alimentaires et les sources de nutriments ajoutés aux aliments  . Les évaluations de sécurité du groupe scientifique comprennent un examen de toutes les études scientifiques pertinentes et de toutes les données sur la toxicité disponibles, y compris la génotoxicité et l’exposition humaine, à partir desquelles le groupe scientifique tire des conclusions concernant la sécurité de la substance.

Nouvelle législation sur les additifs alimentaires

En 2006, la Commission européenne a publié une nouvel proposition de une nouvelle réglementation sur les additifs alimentaires ainsi que des propositions de réglementation sur les arômes et les enzymes alimentaires. Si cette proposition est adoptée, les clauses sur les additifs figurant dans les différentes directives existantes seront réunies dans une seule réglementation.

 
Demande d’autorisation de nouveaux additifs alimentaires dans l’Union européenne
 
Lors de la demande d’autorisation d’un nouvel additif alimentaire, le demandeur soumet à la Commission européenne une demande officielle accompagnée d’un dossier d’information sur la substance, comprenant des données scientifiques sur la sécurité du produit. Si la demande est acceptée, la Commission demande officiellement à l’EFSA d’émettre un avis sur la sécurité de la substance pour ses usages prévus. Il existe des documents d’orientation pour soumettre une demande et expliquant quelles données doit contenir le dossier. Ces guides ont été préparés par l’ancien Comité scientifique de l’alimentation humaine (SCF) et ont été   adoptés par le groupe scientifique AFC   comme conformes à ses critères. Lorsqu’une demande d’avis a été acceptée par l’EFSA, elle est incluse dans le Registre des demandes d’avis où il est possible de suivre son statut, notamment la date de réception et la date prévue de finalisation et d’adoption.
 
Analyse d’une nouvelle étude sur l’aspartame
 
En mai 2006, l’EFSA a publié l’  Avis du groupe scientifique AFC relatif à une nouvelle étude de cancérogénicité à long terme de l’aspartame,   un édulcorant puissant, réalisée par la Fondation européenne Ramazzini en Italie. Le groupe scientifique a conclu, sur la base de toutes les preuves disponibles, qu’il n’était pas nécessaire d’étudier de façon plus approfondie la sécurité de l’aspartame ni de réviser la dose journalière acceptable (DJA) déjà établie pour l’aspartame (40 mg/kg poids corporel). Le groupe scientifique a également remarqué que l’ingestion d’aspartame par les consommateurs en Europe, à des niveaux allant jusqu’à 10 mg/kg poids corporel/jour, était nettement inférieure à la DJA.
 
Réévaluation des additifs autorisés: colorants
 
Dans le cadre du processus de réévaluation de tous les additifs alimentaires autorisés dans l’UE, l’EFSA accorde une priorité absolue aux colorants conformément à la demande de la Commission européenne. Les colorants figuraient parmi les premiers additifs à être évalués dans le cadre de la législation européenne et plusieurs nouvelles études ont été réalisées depuis les évaluations initiales. Près de 45 colorants doivent être réévalués par le groupe scientifique AFC de l’EFSA en 2007. Afin de rassembler des informations pour ce travail, l’EFSA a lancé en décembre 2006 un appel à données sur les colorants alimentaires destiné à toutes les parties détenant des informations importantes qui devaient être incluses dans les réévaluations. L’EFSA commencera à fournir des conseils scientifiques sur les colorants à partir du début de l’année 2007.
 
La sécurité des parabens (E214-219)
 
En septembre 2004, l’EFSA a émis un   avis   sur la sécurité des parabens utilisés comme conservateurs dans les aliments (additifs E 214-219). Le retrait de la DJA d’un type de paraben, le propyl paraben, a entraîné l’exclusion du E216 (p-hydroxybenzoate de propyle) et du E217 (p-hydroxybenzoate de propyle sodique) de la liste des substances autorisées dans l’UE. Le groupe scientifique AFC a conclu qu’une DJA (dose journalière acceptable) groupée de 0 à 10 mg/kg poids corporel/jour pouvait être établie pour le méthyl paraben, l’éthyl paraben et leurs sels sodiques. Cependant, le propyl paraben n’a pas pu être inclus dans cette DJA groupée en raison de récentes études démontrant ses effets sur certains paramètres reproducteurs chez le rat, et le groupe scientifique n’a pas été en mesure de recommander une DJA spécifique d’après les preuves disponibles.   
Documents Scientifiques  
Scientific Opinion on the use of Polyglycitol Syrup as a food additive

Publié: 14 décembre 2009  Adopté: 24 novembre 2009

Scientific Opinion on the use of natamycin (E 235) as a food additive

Publié: 14 décembre 2009  Adopté: 26 novembre 2009

Scientific Opinion on the re-evaluation of Ponceau 4R (E 124) as a food additive

Publié: 12 novembre 2009  Adopté: 23 septembre 2009

Scientific Opinion on the re-evaluation Tartrazine (E 102)

Publié: 12 novembre 2009  Adopté: 23 septembre 2009

Data requirements for the evaluation of food additive applications [1]

Publié: 4 août 2009  Adopté: 9 juillet 2009

Questions fréquentes (FAQ)  
Food Additives