Évaluation de l’impact environnemental des plantes génétiquement modifiées Colloque scientifique de l’EFSA - 20-21 juin, Tabiano, Parme, Italie

Nouvelle
4 juillet 2007

Le colloque s’inscrit dans un engagement permanent de l’EFSA de suivre les avancées scientifiques afin de développer des approches scientifiques de l’évaluation des risques des OGM. L’EFSA publiera les conclusions du colloque dans un rapport de synthèse.



Le groupe scientifique GMO de l’EFSA examine les évaluations des risques menées par les demandeurs d'une autorisation de mise sur le marché d’organismes génétiquement modifiés dans l’Union européenne. L’EFSA a élaboré un document d’orientation[1] pour l’évaluation du risque environnemental des OGM destiné à ces demandeurs afin de pouvoir évaluer les effets potentiels des OGM sur la santé humaine et animale ainsi que sur l’environnement. Ce document d’orientation étant destiné à évoluer, l’objectif de ce colloque était de procéder à un examen scientifique des orientations actuelles en matière d’évaluation du risque environnemental, en étudiant en particulier les tests sur les organismes non ciblés, l’extrapolation et la modélisation, les effets à long terme et l’élargissement du champ des évaluations pour inclure une analyse des risques par rapport aux avantages environnementaux.

 
Les participants ont approuvé l’approche actuelle de l’évaluation du risque environnemental au cas par cas, telle que proposée dans le document d’orientation de l’EFSA, et ont également convenu que ce travail d’évaluation des risques de l’EFSA était à la pointe des développements dans ce domaine. Les experts présents au colloque ont souligné que des orientations plus spécifiques étaient nécessaires pour évaluer l’impact potentiel sur les organismes non ciblés en termes de définition et de puissance statistique des tests[2]. Ils ont admis que la modélisation pouvait être un outil particulièrement utile pour prévoir les effets potentiels des plantes génétiquement modifiées dans le temps et lorsqu’elles sont cultivées à plus grande échelle en Europe.
 
Les participants au colloque représentaient 19 États membres de l’UE, mais aussi l’Australie, le Brésil, la Croatie, l’Iran, la Norvège, la Suisse, la Turquie et les États-Unis. Il s’agissait d’éminents scientifiques d’instituts de recherche publics, de membres de conseils consultatifs nationaux sur l’évaluation du risque environnemental des OGM, d’experts du secteur privé, de représentants de la Commission européenne, de membres du groupe scientifique GMO de l’EFSA et du personnel de l’EFSA. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le programme et les notes d’information du colloque à l’adresse :  http://www.efsa.europa.eu/fr/colloquiareports/colloquiagmoera.htm   
Le Dr Herman Koëter, directeur exécutif adjoint et directeur scientifique de l’EFSA, qui a prononcé le discours d’ouverture, a conclu :
 
«Nous avons pu aujourd'hui nous pencher sur les dernières avancées en Europe et dans le monde entier concernant la méthodologie et la pratique de l’évaluation du risque environnemental des OGM. Les informations échangées et les discussions avec des experts de premier plan dans ce domaine permettront à l’EFSA de rester à la pointe en matière d’évaluation du risque environnemental des OGM, volet particulièrement important du travail d’évaluation des OGM de l’EFSA».
 
L’évaluation des risques étant une science en pleine évolution, l’EFSA a salué au cours du colloque les contributions de participants qui serviront à présent à enrichir le travail en cours du groupe scientifique GMO dans ce domaine. Un rapport de synthèse présentant les conclusions du colloque sera publié sur le site internet de l’EFSA.

 

 


[1] Fitness : capacité d’une plante à se reproduire et à se propager dans des environnements.
[2] http://www.efsa.europa.eu/fr/scdocs/scdoc/99.htm    
[3] Le degré de fiabilité qui peut être obtenu à partir des tests statistiques en lien avec l’évaluation des risques environnementaux.