LA CULTURE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT




Les industries de la culture (ou industries culturelles) sont des secteurs d’activité ayant comme objet principal le développement, la production, la promotion, la diffusion ou la vente des biens à contenu culturel. Une entreprise culturelle se définit donc dans son rapport au bien à contenu culturel. Si ce concept, mouvant et évolutif, peut paraître assez flou à certains égards, ils est néanmoins possible de dresser une liste non exhaustive de secteurs traditionnellement considérés comme des industries culturelles :

- Livre : production, promotion, diffusion et commercialisation des livres
- Musique : production, promotion, diffusion et commercialisation de tous supports de musique
- Cinéma et audiovisuel : production et distribution d’œuvres cinématographiques et télévisuelles
- Industries techniques du cinéma, de l’audiovisuel, de la musique et du livre : toutes les entreprises apportant des services techniques qui concourent à la production d’œuvres musicales, audiovisuelles ou éditoriales
- Spectacles : production et diffusion de spectacles ; exploitation de salles de spectacle et de cinéma
- Musées
- Radio, télévision
- Les métiers d’art : toute forme de production de biens artistiques, luthiers, dessinateurs, artisans d’art...
- Galeries d’art

En définitive, la principale particularité de ces industries réside dans la dualité de leur nature, à la fois économique et culturelle. Ainsi, elles ajoutent à ce que l’on désigne couramment sous le terme générique d’« œuvres de l’esprit » une plus-value économique, génératrice de valeurs nouvelles pour les individus et pour la société.

Ces vingt dernières années, les industries culturelles ont connu, dans certains pays, une croissance exponentielle, générant ainsi de nombreux emplois et participant activement à la création de richesse.

Partant du constat que ces activités économiques à caractère culturel peuvent constituer de formidables vecteurs de croissance dans les pays en développement de l’espace francophone, l’Organisation internationale de la Francophonie s’est engagée dans un processus d’aide à la structuration et à la professionnalisation des opérateurs, publics et privés, intervenant sur le marché des biens à contenu culturel.

En effet, parallèlement à l’appui à la circulation des artistes et des œuvres et à l’aide directe à la production et à la diffusion, il est indispensable de soutenir la mise en place d’administrations et de réseaux de professionnels et d’entreprises privées pour que les pays les moins favorisés puissent, à terme, intégrer la culture dans leur politique et leur économie nationales.

Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre des décisions des Sommets de la Francophonie de Hanoï (1997), de Moncton (1999) et de la 3ème Conférence ministérielle de la Culture qui s’est tenue à Cotonou (2001), l’Organisation internationale de la Francophonie, conformément à sa mission de développement et de soutien aux activités culturelles dans ses pays membres, a mis en place, depuis 2003, un projet de promotion du financement marchand de ces filières, visant :

- la formation en gestion des entreprises culturelles
- le soutien au financement des industries culturelles (fonds de garantie)
- la mise en réseau des industries culturelles

La création d’un dispositif de garantie en faveur des entreprises culturelles s’accompagne d’actions venant compléter le projet :

- Etudes socio-économiques sur la situation des secteurs culturels dans les pays concernés
- Séminaire de renforcement des capacités des bénéficiaires du projet
- Facilitation de partenariat sud-sud, et mise en contact des promoteurs culturels pour des échanges d’informations et de bonne pratique

De surcroit, il est important de souligner que cette initiative embrasse parfaitement la philosophie et les objectifs de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée à l’UNESCO le 20 octobre 2005, ce qui conforte l’OIF dans sa détermination à poursuivre ses efforts en faveur des industries culturelles de l’espace francophone.

Contact

Angèle BONANE, Responsable de projets
Direction du Développement durable et de la Solidarité
Tél : 01 44 37 32 43
Fax : 01 44 37 71 62
Courriel : angele.bonane@francophonie.org
® Organisation internationale de la Francophonie