Pour une meilleure insertion dans l'économie mondiale




En ce début de XXIème siècle, notre monde est marqué du double sceau de la mondialisation et de la libéralisation des échanges, notamment commerciaux. Cette tendance lourde, amorcée dès 1944 avec les accords de Bretton Woods s’accentue au fil des grandes négociations commerciales multilatérales menées notamment dans le cadre de l’Organisation Mondiale du Commerce.

Les enjeux soulevés par ces négociations sont considérables, en particulier pour les pays en développement qui, tout en prenant la mesure des opportunités offertes par l’ouverture des marchés, sont néanmoins conscients de leur vulnérabilité et veulent donc faire valoir leurs intérêts spécifiques. Pour ce faire, ils doivent être en mesure d’appréhender, de la manière la plus efficace possible, tous les enjeux des grandes négociations commerciales multilatérales, que ce soit dans le cadre de l’Organisation Mondiale du Commerce, dans celui des Accords de Partenariat Economique (APE) avec l’Union Européenne, ou encore dans un contexte d’intégration régionale.

Les problèmes posés sont nombreux et complexes et ces pays n’ont généralement pas les moyens humains, financiers et techniques d’y faire face convenablement. En d’autres termes, les pays en développement sont mal outillés pour mener de front des négociations d’une importance cruciale, pour en saisir tous les aspects (économiques, juridiques, politiques…), et plus simplement pour les mettre en œuvre.

Conscients de cette réalité, les Etats membres de la Francophonie se sont engagés, à travers la Déclaration de Monaco (1999), à « faciliter la participation de tous les membres de la Francophonie au commerce mondial, en renforçant l’intégration régionale et en contribuant à la formation des acteurs économiques ».

C’est dans cette perspective que la Direction du Développement durable et de la Solidarité met en œuvre les deux projets suivants :

- Le projet « HUB & SPOKES », qui, à travers un partenariat avec le Commonwealth, l’Union Européenne et le Secrétariat ACP, vise le renforcement des pays ACP en formulation, négociation et mise en œuvre de politiques commerciales ;

- Le projet « REXPACO », qui, en misant sur la formation d’une masse critique d’experts, a pour ambition de renforcer l’expertise des pays francophones en négociations commerciales multilatérales.
® Organisation internationale de la Francophonie