Politique
Coup d'éclat à la Base aéronavale
Le général Fidy attaque Raonenantsoamampianina
Questions à ...
Mo se Andriaherivelo vice pr sident de l UCTU
« Nous voulons éclaircir l'utilisation de la carte verte »
Economie
Blanchiment d'argent
Plusieurs dossiers passés à la loupe
  Accueil
Edition n° 4005 du 15-05-2008
Archives  

15-05-2008
  Sommaire
  Politique
  Economie
  Social
  Faits divers
  Malagasy
  Culture
  Sport
  Région
  Océan Indien

Dossier
Reportage



  Humeur
  Expression
  Chronique de Vanf
  Idées et débats
  Courrier des lecteurs

  Notes du passé
  Jadis et naguère



 Avions
 Météo
 Nécrologie
 Taux de change


Nous contacter


ECONOMIE

Douane
Les recettes baissent avec l'intégration régionale

 
Le scanner figure parmi les appareils utilisés par la douane pour le contrôle des conteneurs.
L'intégration de Madagascar au sein de la Communauté pour le développement de l'Afrique australe (SADC) implique toute une série de décisions liées au protocole commerce, signées par les représentants malgaches en 2005.
Cet accord vise l'annulation des droits de douane pour 85% des produits échangés entre les pays membres de la SADC à partir de cette année, ainsi que leur suppression totale pour tous les produits en 2012.
Le calendrier établi par la SADC prévoit également l'intégration dans une zone de libre échange en 2008, puis dans une union douanière en 2010. Un marché commun sera l'étape en 2015, avant que les pays membres rejoignent une union économique et monétaire en 2016.
L'annulation des droits de douanes, stipulée par l'abaissement tarifaire au sein de la SADC, impliquera un manque à gagner pour les recettes de l'Etat.
La grande
majorité des produits exportés et importés par Madagascar dans les pays membres de la Communauté bénéficieront désormais d'une exonération des droits de douanes. Dans les années à venir, la recette douanière enregistrera une baisse.
Performance
En attendant, le pouvoir central continue d'utiliser cette ressource pour alimenter les caisses de l'Etat. Ainsi, 46% à 49% de la recette budgétaire est fournie par la douane.
En 2006, les services douaniers ont rapporté 628 milliards d'ariary à l'État, soit un taux de réalisation de 100,9 %, la prévision étant de 623 milliards ariary.
En 2007, les prévisions ont aussi été dépassées. L'État aura alors encaissé près de 718 milliards ariary.
« Avec les actions d'amélioration menées, notamment sur le dédouanement et sur les procédures administratives, la prévision doit être dépassée », avance Julien Rakotomalala, directeur des statistiques et de la comptabilité douanière.
2008 sera une grande année pour la douane. Les taux de réalisation sont impressionnants. «La douane est en train de réaliser une performance sans précédent», exulte déja le ministre des Finances et du budget, Haja Nirina Razafinjatovo.
 
Doda Andrianantenaina
Date : 14-05-2008
- Envoyer cet article à un ami | - Imprimer cet article

Autres titres






 




Statistique
Vous êtes le 23799ème visiteur du jour.
Il y a en ce moment 570 visiteurs en ligne.

© 2006 - Tous droits résérvés - L'Express de Madagascar
Site réalisé et maintenu par Hexagone Madagascar