Mardi 16 septembre 2008

Lundi, septembre 15, 2008 - 20:40

Liste des brèves AFP
 
Gouvernement et opposition sur la voie d'un accord en Bolivie

Après une semaine de troubles en Bolivie, gouvernement et opposition semblaient enfin lundi sur la voie d'un accord, tandis que l'armée recensait le nombre des victimes dans une région rebelle régie par la loi martiale.

Les représentants des deux camps ont achevé à l'aube sur une note optimiste une réunion marathon de plus de sept heures, au palais présidentiel de La Paz.

"Nous sommes sur la bonne voie", a déclaré Mario Cossio, porte-parole des régions dirigées par l'opposition libérale (Santa Cruz, Pando, Beni, Tarija et Chuquisaca), en conflit ouvert avec le président socialiste Evo Morales.

Le vice-ministre de la Décentralisation Fabian Yaksic a annoncé, au nom du gouvernement, la prochaine signature d'un document "souscrit par tous" pour entériner la fin des violences.

Les provinces d'opposition, qui détiennent les principales richesses naturelles, réclament une plus large autonomie et notamment la gestion du lucratif impôt sur les hydrocarbures.

Elles rejettent aussi le projet de Constitution et de réforme agraire que M. Morales, premier amérindien à la tête de l'Etat, veut faire adopter par référendum dans ce pays de 10 millions d'habitants, le plus pauvre d'Amérique du sud.

M. Morales devait regagner dans la soirée la Bolivie, où se poursuivront les négociations, après avoir reçu le soutien de ses pairs lors d'une réunion extraordinaire organisé au Chili par l'Union des nations sud-américaines (Unasur).

"Je suis venu ici pour expliquer aux présidents d'Amérique du Sud le coup d'Etat civil organisé par les gouverneurs" de l'opposition, a-t-il déclaré à son arrivé à l'aéroport de Santiago.

Hôte du sommet, le Chili qui préside l'Unasur a proposé l'envoi d'une mission conjointe avec l'Organisation des Etats américains (OEA) en Bolivie. Sa tâche serait d'"établir un calendrier pour en terminer avec la violence", a précisé Alejandro Foxley, le chef de la diplomatie chilienne.

Au même moment à La Paz, une grande marche a réuni des dizaines de milliers de partisans de M. Morales, descendus de l'immense cité-dortoir voisine d'El Alto, peuplée par les communautés indigènes.

Les manifestants ont défilé au milieu d'un concert de pétards en brandissant des drapeaux boliviens, symbole de l'unité nationale, réclamant justice pour les victimes de la vague de violence.

"Gouverneurs, assassins. Nous voulons votre tête", "En prison, en prison", a scandé la foule qui a été empêchée par la police de s'approcher de l'ambassade des Etats-Unis, pays que M. Morales accuse de soutenir l'opposition dans sa fronde.

Les heurts entre partisans des deux camps ont fait cette semaine au moins 18 morts, une centaine de blessés et une cinquantaine de disparus dans le département de Pando (nord) où l'état de siège est en vigueur depuis quatre jours.

L'armée achevait lundi de rétablir l'ordre dans cette petite province de 70.000 habitants, située à la frontière avec le Brésil, reprenant le contrôle d'édifices publics à Cobija, la capitale régionale.

Les soldats recherchaient aussi le gouverneur de Pando, Leopoldo Fernandez, accusé d'avoir violé l'état de siège et organisé un massacre de paysans dans le village de Porvenir, où doit se rendre une commission d'enquête.

Les militaires recensaient les corps et recherchaient les disparus. Certains témoignages, non confirmés, évoquent une trentaine de victimes, alors que des villageois, en pleurs, ont commencé à enterrer les morts.

M. Fernandez, visé par un mandat d'arrêt, nie toute implication dans les violences, accusant le gouvernement de provoquer la population avec l'état de siège.

En signe d'apaisement, les gouverneurs des autres provinces rebelles ont ordonné la suspension des manifestations et des blocages routiers.

Images

Images

Images

Images

News Briefs

Meteo

Actuellement

  • New York
    Quelques nuages. Doux.
    17°C
  • Rio de Janeiro
    Drizzle. Brouillard. Doux.
    18°C
  • London
    Partiellement ensoleillé. Frais.
    13°C
  • Paris
    Nuages épars. Frais.
    13°C
  • Moscow
    Overcast.  Nippy.
    7°C
  • Istanbul
    Ensoleillé. Chaud.
    27°C
  • Mumbai / Bombay
    More clouds than sun. Chaud.
    28°C
  • Beijing
    Brouillard. Chaud.
    26°C
  • Tokyo
    Quelques nuages. Doux.
    24°C
  • Shanghai
    Partiellement ensoleillé. Chaud.
    29°C
  • Sydney
    Clear.  Refreshingly cool.
    16°C
  • Johannesburg
    Quelques nuages. Doux.
    23°C