Grande Loge Traditionnelle et Moderne de France

Bienvenue sur le site de la GLTMF. Une nouvelle approche de la Franc-Maçonnerie.

 

   
Tradition et Modernité
 


 











   

Tradition et Modernité !…Pour un Maçon régulier et traditionnel il y a assurément dans l’adjonction du mot « Moderne » quelque chose de surprenant, voire de choquant, surtout ainsi visiblement offert à la vue dans le nom officiel d’une Obédience !

Tradition et Modernité ! Trahison et Modernité seraient même tentés de dire certains car voilà bien deux valeurs qui ont rarement fait bon ménage… dans quelque domaine que ce soit… littérature, peinture, musique, politique, technique même, bref, le nouveau, le contemporain, il y a toujours eu confrontation entre l’un et l’autre, jusqu’à la lutte violente parfois. Le moderne, a toujours dû s’imposer en déployant une certaine vigueur, avant que de glisser à son tour dans la tranquillité paisible de la tradition répétitive.

Mais puisque nous sommes Maçons et gens d’ouvertures approchons-nous de ces deux ingrédients et étudions d’un peu plus près la réaction chimique –avec un peu d’esprit de sel alchimique s’entend-  que peu engendrer leur combinaison.

La Tradition serait plutôt la base - oserais-je dire le fond de sauce ? Pour de fins cuisiniers que je connais cette expression n’a rien de dégradant…  La Tradition, c’est le socle sur lequel s’élève la Maçonnerie.
La substance Tradition n’offre donc rien d’inquiétant, on la manipule depuis si longtemps… on en parle dans tous les sens, on lui fait dire tout ce que l’on veut, elle ne se révolte pas, elle retombe toujours sur ses pieds, retrouve sa verticale, son horizontale et son Orient… elle a l’habitude,  normal c’est la Tradition !.

Non, ce qui inquiète, c’est le mot Moderne… c’est lui l’acide, c’est lui la substance nouvelle dont on approche avec prudence, et qu’il faut prendre avec des gants ! –heureusement on en est pourvu !  On se méfie…  car on n’en connaît pas toutes les réactions, on ne sait pas où cela va nous mener… est-ce qu’on ne prendrait pas trop de risques à l’introduire chez nous, le risque de la déviation du sens de notre œuvre, le risque même de faire périr la Tradition par empoisonnement de contiguïté ?

Pourquoi cette attitude ? Quasiment un réflexe avant même la réflexion, c’est qu’implicitement, comme une seconde nature, tout Maçon associe la Maçonnerie à la Tradition, donc à ce qui était avant, à l’autrefois, aux anciens, au passé… à ce rassurant permis de construire délivré il y a quasiment trois siècles.

Dans notre cerveau qui est la loge de notre vie spirituelle, se déploie une grande toile de fond qui représente une cathédrale, et ses ouvriers qui la bâtissent, même si on passe notre temps à parler de Temple…  on y rajoute des objets hétéroclites, empruntant à l’histoire Gréco-latine, Judéo-chrétienne…. Bref tout un conglomérat de ce que l’humanité a pu charrier comme invention spirituelle, dans ce riche et prodigieux pourtour méditerranéen, pour paver le chemin de notre mystérieux parcours terrestre.

Bon, très bien, mais de siècles en siècles, c’est toujours vers l’avant que l’homme fait sa route, il n’avance pas dans son rétroviseur même si, un petit coup d’œil dans le miroir ne fait pas de mal de temps en temps. Le Moderne, l’Avenir sont notre inexorable destin, de gré ou de  force.

Revenons à nos Maîtres du XVIIIème siècle, « inventeurs » de la Maçonnerie… il fallait qu’ils fussent bien modernes pour que jaillît dans leur esprit cette architecture qui permette de mettre en œuvre la réflexion humaine, comme on ne l’avait jamais vu pratiquer jusqu’alors…  quoi de plus Moderne, à sa naissance, que la Franc Maçonnerie ? Quoi de plus Moderne que cette maçonnerie qui a su, en son temps associer Tradition et Modernité, et qui aurait pu, dès sa naissance s’appeler Grande Loge Traditionnelle et Moderne ! Nous ne faisons que reprendre un titre qui leur a échappé, nous réparons un oubli… on ne va pas le leur reprocher, ils en avaient tant fait par ailleurs.

Nos devanciers ont eu la modernité de penser que la Maçonnerie en s’appuyant sur les valeurs traditionnelles se devait d’être néanmoins de son temps, pour son temps, et plus encore pour l’avenir.
Ne sont-ce pas des pierres millénaires qui nous permettent de bâtir nos maisons d’aujourd’hui ? Nous ne nous contentons pas de les regarder avec plein de respect en psalmodiant des phrases sibyllines, nous les arrachons à la terre, nous les taillons, nous nous les approprions pour  aujourd’hui, ici et maintenant : Hic et  Nunc !

Le Maçon du XXIème siècle est là pour penser le monde qui se fait devant ses yeux, et sauver le monde du futur tant les menaces qui pèsent sur lui sont nombreuses.
Nous ne sommes pas un conservatoire de légendes symboliques. Tout ce corpus traditionnel n’est pas matière morte, mais ciment vivant pour que tiennent assemblées les pierres que nous continuons d’extraire… pour nous, pour nos enfants.
Il faut réveiller la Modernité qui sommeille chez de nombreux Frères.

Ainsi la Grande Loge Traditionnelle et Moderne de France loin de s’égarer s’adosse au plus près de l’ambition de nos fondateurs.


       

Jérôme Touzalin