Institut Catholique Toulouse logo
Institut Catholique Toulouse logo

Institut Catholique Toulouse logo
BLE
Bulletin de Littérature Ecclésiastique
Les articles Archive recensions Vous abonner Se procurer un numéro du BLE


Accueil
- Les articles - AVRIL - JUIN 2000
-
Jean CHRISTOPHE
LES PREMIERS AUTEURS CISTERCIENS

.Célébrer les neuf cents ans de Cîteaux, c’est recueillir un héritage et le transmettre.
L’un des fondateurs, Etienne Harding, témoigne des débuts de l’Ordre dans Le petit Exorde et la façon d’y vivre dans La Charte de Charité. Toujours au XIIe siècle se distinguent « les quatre évangélistes de Cîteaux » : Bernard de Clairvaux, Aelred de Rievaulx, Guerric d’igny et Guillaume de Saint-Thierry.
Bernard insiste sur les fondations : devenir humble, aimer Dieu, consentir à être sauvé, convertir le désir. Aelred propose une contemplation transformante, la joie d’accepter le « joug » de la charité, l’amitié spirituelle. Le projet de Guerric est de « former » en nous le Christ, comme il le fut en Marie. Pour Guillaume, il s’agit de comprendre et de goûter le mystère et la présence de Dieu-Trinité, grâce à l’amour qui est lui-même intelligence.
C’est dans l’exercice de leur charge d’abbé qu’ils composent leurs œuvres : leur théologie est monastique. Quant au beau témoignage des moniales cisterciennes, il viendra surtout au XIIIe siècle.


.The first Cistercian authors
Celebrating the nine hundred years of Citeaux means gathering an heritage and handing it on.

One of the founders, Stephen Harding, gives evidence of the beginnings of the order in the “Exordium Cisterciencis Coenobii” as well as of its way of life in the “Carta Caritatis”. Further down in the XIIth century do the “Four Evangelists of Citeaux” stand out : Bernard of Clairvaux, Ailred of Rievaulx, Guerric of Igny and William of Saint-Thierry.

Bernard insists on the foundations : becoming humble, loving God, consenting to be saved, working the conversion of desire. Ailred proposes a change-working contemplation, the joy of accepting the “yoke” of charity, spiritual friendship. Guerric's project is to “shape” Christ in us as was done in Mary. William's view is understanding and tasting the mystery and the presence of the Triune God thanks to love which is itself intelligence.

The very discharge of their responsibility as abbots guides them in the composition of their works : their theology is monastic. As for the fine witness of the Cistercian enclosed nuns, it will emerge in the XIIIth century more than at other times.




Page suivante ... Dominique URVOY - TRACES ARABES DANS LA - PENSEE EUROPEENNE NON SCOLASTIQUE


Plan du site

Recherche sur le site

Contact




AVRIL - JUIN 2000



Marc DOUCET - L'ORDO EXPOSITIONIS DANS LES MORALIA - DE SAINT GRÉGOIRE LE GRAND



Jean CHRISTOPHE - LES PREMIERS AUTEURS CISTERCIENS



Dominique URVOY - TRACES ARABES DANS LA - PENSEE EUROPEENNE NON SCOLASTIQUE



Jean-Claude MEYER - LA RÉFORME SPIRITUELLE DU CLERGÉ : - L'Aa de Toulouse (1632-1870)





Espace réservé rédacteurs081/_02140200000000000000/anon
Identifiez-vous