background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire 

Le Contexte  

P 2 

 

Le Monde Ă  portĂ©e de main
 A quand la France ? 
Des services plus accessibles, plus fiables
 

 Mais pas plus coĂ»teux 
Des textes européens et nationaux

 

 
Et l’IGN dans tout ça  

P 4 

 
Constituer les bases gĂ©ographiques 
Diffuser ces donnĂ©es 
L’essor pris par l’information gĂ©ographique 

 

GĂ©oportail

 : portail des territoires et des citoyens  

P 6 

 
Les Temps forts  

p 7 

 
A chacun son info  

p 9 

‱

 Le 

citoyen 

‱

 L’enseignant 

‱

 L’élu 

‱

  Les collectivitĂ©s locales 

‱

  Les producteurs de donnĂ©es de rĂ©fĂ©rence 

‱

  Les producteurs de service

 

‱

 L’entrepreneur 

‱

 L’Etat 

 
A chacun son entrĂ©e  

p 11 

‱

 Je 

recherche 

‱

 Je 

publie 

‱

 J’accĂšde 

 
A chacun son style  

p 12 

‱

 Ludique 

‱

 Utile 

‱

 PĂ©dagogique 

‱

 Pratique 

 
A chacun sa vision  

p 14 

Qui accĂšde Ă  quoi  

p 15 

Qui contrĂŽle quoi 
Mutualiser des donnĂ©es avec des partenaires  

p 16 

Quelques exemples de partenaires potentiels

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L

L

e

e

 

 

G

G

Ă©

Ă©

o

o

p

p

o

o

r

r

t

t

a

a

i

i

l

l

 

 

d

d

e

e

 

 

l

l

’

’

i

i

n

n

f

f

o

o

r

r

m

m

a

a

t

t

i

i

o

o

n

n

 

 

g

g

Ă©

Ă©

o

o

g

g

r

r

a

a

p

p

h

h

i

i

q

q

u

u

e

 

 

 
 
 

PrĂ©sentation presse 

 

FĂ©vrier 2006 

 

 
 
 
 

CONTACTS  

TĂ©l. : 01 43 98 83 05 
Port : 06 16 59 76 07 
Emmanuelle.dormond@ign.fr 

 

TĂ©l. : 01 43 98 85 91 
Bernard.delbey@ign.fr 

 

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

3

 
 

Le contexte 

 

 

Le monde Ă  portĂ©e de main
 
A quand la France ? 

 

Naviguer de Broadway Ă  Bangkok en quelques clics de souris, 

confortablement installĂ© devant son Ă©cran
 Les 9,5 millions de 
foyers français (1) connectĂ©s en haut dĂ©bit (et ceux du monde 

entier
) ont pu pratiquer l’étĂ© dernier ce survol de la planĂšte 
proposĂ© par « Google Earth ». 
 

Ce site a dĂ©montrĂ© la forte attente de nos concitoyens pour ce type 
de navigation et pour l’accĂšs Ă  une grande variĂ©tĂ© d’informations. 

L’Institut GĂ©ographique National se devait de rĂ©pondre Ă  cette 
attente. Sa mission consiste en effet Ă  Ă©tablir et Ă  diffuser cette 
information gĂ©ographique et Ă  rĂ©aliser la photographie gĂ©ante de la 

France, tous les 5 ans, soit environ 400 000 clichĂ©s avec 
rĂ©solution (taille des « pixels Â») de 50 cm !
 C’est la matiĂšre 

premiĂšre de ses cartes et de toutes ses bases de donnĂ©es 
gĂ©ographiques. 

 
L’IGN met donc en ligne progressivement, Ă  partir de l’étĂ© 2006, un 
gĂ©oportail dont la vocation est de donner accĂšs Ă  un grand nombre 

d’informations de service public, avec une navigation gĂ©ographique. 

 

(1)

 

Au 4

Ăšme

 trimestre 2005, 9 532 000 de français avaient accĂšs Ă  Internet soit 37,7 % des 

foyers. Source MĂ©diamĂ©trie dĂ©cembre 2005.

 

 

 

«Des services plus accessibles, plus fiables
  

 

C’est ainsi que s’expriment des citoyens toujours plus exigeants, 

friands de simplification. Si l’Administration Ă©lectronique a dĂ©jĂ  
enregistrĂ© quelques beaux succĂšs avec des centaines de formulaires 

accessibles en ligne dont la plus plĂ©biscitĂ©e est sans doute la 
dĂ©claration d’impĂŽts, la volontĂ© de poursuivre dans cette voie 
« Ă©lectronique » a Ă©tĂ© rĂ©affirmĂ©e par le PrĂ©sident de la RĂ©publique Ă  

Metz, le 6 janvier 2006. 
 

 
 

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

4

PrĂ©sentant ses vƓux Ă  la Fonction Publique, Jacques Chirac a 
confirmĂ© le lancement « 

d’un gĂ©oportail de l’administration 

permettant l’accĂšs, sur une base territoriale, Ă  toutes les 
informations relatives au service public ».

 

 


 mais des services pas plus coĂ»teux.» 

 

C’est une prĂ©occupation importante des citoyens comme des 
dĂ©cideurs publics. 

La LOLF confortera ces derniers dans leurs recherches d’efficacitĂ© 
optimale. Mutualiser les donnĂ©es publiques permet de mieux utiliser 
les deniers publics tout en favorisant le dĂ©veloppement Ă©conomique. 

 
Cette mutualisation concerne aussi bien les producteurs de donnĂ©es 

que les producteurs de services et les utilisateurs.

 

 
 

Des textes europĂ©ens et nationaux 

 

* La directive INSPIRE (art 11 et 14) demande aux Ă©tats europĂ©ens 
de mettre en place des services Ă©lectroniques de recherche, 

consultation, tĂ©lĂ©chargement et transformation de donnĂ©es 
(particuliĂšrement gĂ©ographiques), y compris en cas de tarification e-

commerce. 

 

Le DĂ©cret du 22 11 04 (en piĂšce jointe) renforce les missions de 
l’IGN en le positionnant sans Ă©quivoque au cƓur de l’information 

gĂ©ographique en tant que fournisseur et diffuseur de donnĂ©es, et 
conforte son modĂšle Ă©conomique.

 

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Et l’IGN dans tout ça 

 

 

L’IGN est fournisseur de donnĂ©es gĂ©ographiques, topographiques et 
cartographiques. Il est garant de la fiabilitĂ© de ces donnĂ©es grĂące Ă  
une mise Ă  jour continue (MAJEC) rĂ©alisĂ©e directement par ses 

services et par des relais organisĂ©s auprĂšs de dĂ©tendeurs 
d’informations locales. L’institut veille Ă  la conservation de ce 

patrimoine identitaire gĂ©opolitique et en assure la diffusion par des 
canaux classiques (vente directe de cartes, posters, affiches
) et de 

plus en plus, numériques.

 

 

Constituer les bases gĂ©ographiques 

 

L’IGN est chargĂ© officiellement (par le dĂ©cret du 22 novembre 2004) 
de rĂ©aliser le RĂ©fĂ©rentiel Ă  Grande Echelle c’est Ă  dire la 

superposition, sur le territoire national, de 4 bases de donnĂ©es 
numĂ©risĂ©es et interopĂ©rables : orthophotographique, topographique, 

parcellaire et d’adresse (voir lexique en fin de dossier). 
 

Cette carte numĂ©rique gĂ©ante est un outil numĂ©rique prĂ©cieux aussi 
bien pour les Ă©lus ou tout autre gestionnaire du territoire, que pour 
les professionnels du bĂątiment, des transports, de l’agriculture


 

 

Diffuser ces donnĂ©es 

 

Non seulement il revient Ă  l’IGN de « dĂ©crire d’un point de vue 
gĂ©omĂ©trique et physique Â», la surface du territoire national et 

l’occupation de son sol Â» mais il lui revient Ă©galement « d’en faire 
toutes les reprĂ©sentations appropriĂ©es et de diffuser les 

informations correspondantes ». 
 
L’institut contribue ainsi Ă  l’amĂ©nagement du territoire, au 

dĂ©veloppement durable et Ă  la protection de l’environnement, Ă  la  
 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

6

 
 

 
dĂ©fense civile et militaire de la nation, Ă  la sĂ©curitĂ© publique, Ă  la 

sĂ©curitĂ© civile et Ă  la prĂ©vention des risques ainsi qu’au 
dĂ©veloppement national et international de l’information 
gĂ©ographique. 

 

 

L’essor pris par l’information gĂ©ographique 

 

Tout individu, quelle que soit son activitĂ©, s’appuie constamment 
sur deux donnĂ©es fondamentales : le temps et l’espace. DĂšs que 

l’Homme s’est intĂ©ressĂ© Ă  son environnement (ou Ă  celui des 
voisins !), il a cherchĂ© Ă  l’apprĂ©hender et Ă  le dessiner pour mieux 
se repĂ©rer et maĂźtriser son organisation. 

 
Les outils informatiques permettent aujourd’hui non seulement de 

cartographier des lieux, mais surtout de combiner cette information 
gĂ©ographique avec de trĂšs nombreuses applications pour rĂ©pondre 

aux besoins humains, qu’il s’agisse de gĂ©rer une commune, 
d’exploiter la terre, ou d’optimiser ses dĂ©placements
  
 

Parmi ces applications, citons les systĂšmes de positionnement par 
satellites (GPS, GalilĂ©o dans quelques annĂ©es) qui permettent 

d’exploiter cette information gĂ©ographique de mille façons 
moyennant une bonne organisation. L’utilisation la plus connue est 
sans doute la navigation embarquĂ©e, mais elle n’est pas la seule, 

loin de lĂ .

 

 

 

En mettant Ă  disposition des citoyens, des Ă©lus et des 
professionnels, cette information gĂ©ographique nationale dont il 

est producteur, gardien et garant, l’IGN veut donner la possibilitĂ© 
Ă  chacun d’y accĂ©der facilement, de l’utiliser ou de l’enrichir, 

selon ses besoins et ses compĂ©tences. 

 

 
Pour rĂ©pondre aux souhaits des dĂ©cideurs nationaux et europĂ©ens, 

mais surtout d’utilisateurs toujours plus exigeants, l’IGN lance 
GEOPORTAIL,  le portail de tous les territoires et de tous les 

citoyens.

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GEOPORTAIL 

Portail des territoires 

et des citoyens

 

 
 

Brute, ou enrichie par des donnĂ©es publiques ou privĂ©es de toute 
nature, l’information gĂ©ographique devient le support de la vie, 

 

-

 

avec toutes ses contraintes : documents d’urbanisme, risques 

naturels
 

 

-

 

avec toutes ses libertĂ©s : trouver les services souhaitĂ©s 

proches de son domicile, repĂ©rer les aires de repos qui offrent 
les plus belles vues ou les animations les plus ludiques
 

 

-

 

avec toutes ses maĂźtrises : optimiser ses dĂ©placements, choisir 
sa maison de vacances
 

 
 

GEOPORTAIL, doit permettre Ă  chacun de savoir ce qu’il peut 
faire avec Â« son » territoire. 

 
L’IGN met ainsi Ă  disposition de tous, la richesse de son 
RĂ©fĂ©rentiel Ă  Grande Echelle pour que chacun puisse l’enrichir et 

se l’approprier avec des donnĂ©es, personnelles ou 
professionnelles. 

 
GrĂące Ă  la porte d’entrĂ©e prĂ©fĂ©rentielle de ce portail de 

l’information gĂ©ographique, le territoire national sera plus vivant, 
plus fonctionnel et plus proche de chacun. 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Les temps forts 

 

EtĂ© 2006 : La France vue du ciel
 

 

Navigation 2 D  sur la France entiĂšre (puis en 3 D) avec des 
photographies offrant une rĂ©solution de 50 cm. 

Taper le nom de sa commune permettra de la survoler avec la 
derniĂšre mission aĂ©rienne effectuĂ©e (au maximum 5 ans en arriĂšre), 

sur laquelle se superposera la carte au 1 : 25 000. 
500 000 visiteurs uniques seront autorisĂ©s dans un premier temps
 

 

 

A partir de 2007

 

: GEOPORTAIL prendra son 

plein envol

 

 

La totalitĂ© des fonctionnalitĂ©s dĂ©crites ci aprĂšs seront 

opĂ©rationnelles, avec notamment la navigation 3 D et la richesse 
des informations de l’IGN et de ses partenaires.  

Progressivement, la totalitĂ© des fonds cartographique et 
photographique de l’IGN seront en visualisation libre. 
Pour commencer, ce sont 

 

‱

 

400 

000 clichĂ©s photographiques numĂ©risĂ©s qui seront 

accessibles. Ils correspondent Ă  la derniĂšre photographie 

aĂ©rienne du territoire, et reprĂ©sentent 10 % de la totalitĂ© des 
clichĂ©s conservĂ©s par l’IGN. 

 

‱

 

3 688 cartes actuelles Ă  diffĂ©rentes Ă©chelles : 

 

Ÿ

 

Au 1 : 25 000 (1 cm sur la carte = 250 m sur le terrain). Ce 

sont des cartes trĂšs prĂ©cises idĂ©ales pour la randonnĂ©e. On 
trouve ces 1 700 sous le nom de TOP 25 ou sĂ©rie bleue. 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

9

 
 

 
 

Ÿ

 

Au 1 : 100 000 (1 cm sur la carte = 1 km sur le terrain). Ce 

sont les cartes idĂ©ales pour les randonnĂ©es cyclistes, 
Ă©questres
). On trouve ces 74 cartes sous le nom de TOP 

100. 

Ÿ

 

Au 1 : 250 000 (1 cm sur la carte = 2,5 km sur le terrain). Ces 

20 cartes idĂ©ales pour sillonner sa rĂ©gion sont appelĂ©es 
régionales.

 

 

D’autres donnĂ©es photographiques, cartographiques seront 

accessibles au grĂ© des accords passĂ©s avec les partenaires, soit en 
hĂ©bergement, soit par le biais de liens. Ainsi, les 550 000 planches 

du cadastre (sous rĂ©serve de l’accord de la DGI) pourraient ĂȘtre 
accessibles Ă  terme. 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

10

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

A chacun son info 

 

GEOPORTAIL est ouvert Ă  tous : 

‱

 

Grand public, associations, enseignants
 

‱

 

CollectivitĂ©s locales, administrations, acteurs sociaux 
Ă©conomiques
 

‱

 

Entreprises, artisans, commerçants, indĂ©pendants
 

 

Le citoyen

 pourra accĂ©der aux donnĂ©es, localiser et visualiser des 

services, des Ă©vĂšnements, optimiser ses actions et mettre en ligne 

ses propres services ou loisirs. 

* Ex : Le fan d’orchidĂ©es

 ou de scarabĂ©es « pique-prunes Â» pourra 

mettre en ligne la localisation de quelques niches de spĂ©cimens 

rares. 

* Ex : L’association de vol libre

 pourra faire profiter tous les 

mordus de ses plus beaux spots
 

* Ex : Le club d’équitation

 permettra la visualisation de la balade 

du mois, histoire d’évaluer sa difficultĂ©, son accessibilitĂ©, la beautĂ© 
des paysages. 
 

L’enseignant

 pourra concevoir des sĂ©ances pĂ©dagogiques pour 

enseigner la gĂ©ographie en utilisant toute la matiĂšre qui lui sera 
fournie 

: visualisation de sites remarquables, de conceptions 

gĂ©ographiques et cartographiques, jeux pĂ©dagogiques de repĂ©rage 

ou d’orientation. 

* Ex : Le monde

 tel que nous l’avons souvent vu, Ă  plat, sur un 

poster collĂ© au mur de l’école, ne correspond pas Ă  la rĂ©alité  Des 
dizaines de visions du globe sous diffĂ©rents angles sont prĂ©sentes 

ouvrant d’autres horizons, d’autres angles
Chaque Ă©lĂšve pourra 
bĂątir sa propre reprĂ©sentation, avec ses formes et ses couleurs ! 
 

L’élu 

pourra mieux connaĂźtre son territoire, localiser et faire 

connaĂźtre des Ă©vĂšnements ou des services, rendre compte de son 
action, simuler ses projets d’amĂ©nagement, montrer le pĂ©rimĂštre 
d’application de tel ou tel texte rĂ©glementaire
 

* Ex : 

Le maire

  pourra y faire apparaĂźtre son PLU (Plan local 

d’urbanisme), les accĂšs et les parkings amĂ©liorĂ©s du stade de foot,  

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

11

 
 

ou le projet de contournement de l’agglo pour informer ses 
habitants


 

 

Les collectivités locales

 pourront accĂ©der aux donnĂ©es de 

rĂ©fĂ©rence, y accrocher des donnĂ©es Â« mĂ©tier Â», mettre Ă  jour leurs 

informations, mettre en place des services, mieux connaĂźtre leur 
territoire, rendre compte de façon plus pĂ©dagogique Ă  leurs 
administrĂ©s, simuler l’impact de leurs projets et favoriser dialogue 

et concertation, rĂ©cupĂ©rer des informations impactant leur 
territoire... Elles pourront Ă©galement sĂ©curiser l’accĂšs aux donnĂ©es 

et avoir une identification propre. 

* Ex 

: La communautĂ© d’agglomĂ©ration

 peut informer les 

utilisateurs de son rĂ©seau de bus des modifications de lignes pour la 

rentrĂ©e prochaine. 
 

Les producteurs de données de référence

 (ex 

SHOM
)pourront diffuser leurs productions, sĂ©curiser l’accĂšs Ă  leurs 

donnĂ©es, rentabiliser leur production, articuler de nouveaux 
services. Ils pourront Ă©galement avoir une identification propre et 

actualiser leurs informations en continu.

 

 

Les producteurs de services

 trouveront un espace lĂ©gitime sur 

la base de partenariats. Ils pourront accĂ©der aux donnĂ©es, mettre en 
ligne leurs services, s’interfacer avec d’autres prestataires, 

normaliser leur secteur d’activitĂ©s ou prescrire des standards. Ceci 
au grĂ© de leur propre mode de gestion et de fonctionnement. 
 

L’entrepreneur 

pourra accĂ©der aux donnĂ©es France et hors 

France, Ă  des services, localiser ses sites actuels ou futurs, optimiser 
ses déplacements, coordonner ses évÚnements 


 

* Ex 

: L’agent immobilier

 pourra offrir Ă  ses clients une 

visualisation des biens qu’il leur propose, dans leur environnement 
naturel et commercial. 

* Ex : La coopĂ©rative agricole

  aura non seulement une vision 

globale des exploitations mais pourra mieux gĂ©rer les exigences liĂ©es 

aux quotas. 
 
 

Enfin, l’Etat

 fournira une actualisation continue des donnĂ©es de 

rĂ©fĂ©rence, sĂ©curisera l’accĂšs aux donnĂ©es, protĂ©gera et assurera la 

confidentialitĂ© de certaines donnĂ©es, publiera des donnĂ©es 
« mĂ©tiers Â», combinera les donnĂ©es mĂ©tiers avec les donnĂ©es de 

rĂ©fĂ©rence, mettra en place des services, amĂ©liorera le service 
rendu


  

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A chacun son entrĂ©e 

 

Pour simplifier l’entrĂ©e de tous les publics citĂ©s avec chacun leur 
logique et leurs besoins, GEOPORTAIL offre 3 entrĂ©es principales 
par mots clĂ©s, par noms de communes, ou noms de lieux
 

La premiĂšre approche est ensuite affinĂ©e par une recherche avancĂ©e 
proposant des menus dĂ©roulants
 

C’est intuitif et simple. 

 

1) Je recherche 

 

Je peux rechercher toutes donnĂ©es ou services gĂ©olocalisĂ©s par 
Geoportail par le biais de mots clĂ©s. Je peux ainsi accĂ©der aussi bien 

Ă  des photos aĂ©riennes qu’à

 

des cartes du sol, du sous-sol, du ciel ou 

de la mer. Enfin, je peux aussi faire ma propre carte librement, sur 
les villes que j’ai dĂ©jĂ  visitĂ©e, sur la localisation des tĂąches de 

morilles de ma rĂ©gion (Ă  ne pas mettre en ligne celle-lĂ  !) 

* EX : Je tape « Saint-Florent des Bois Â»,

 petite commune situĂ©e
, 

tous les sites intĂ©ressants apparaissent 

: les monuments, les 

commerces, la salle des fĂȘtes, la mairie, la caserne de pompiers 
(avec photos des pompiers !)

 

 

2) Je publie 

 

Mes donnĂ©es ou les services gĂ©ographiques que je possĂšde ou que 
j’ai crĂ©Ă©s. Le portail me permet de leur donner de la visibilitĂ©, de 
les cataloguer, de les hĂ©berger. Il me permet Ă©galement de voir si 

d’autres professionnels, d’autres passionnĂ©s proposent des Ă©lĂ©ments 
qui peuvent enrichir les miens
 

 

3) J’accĂšde 

 
A toutes les donnĂ©es de GEOPORTAIL, soit en accĂšs libre, soit par le 

biais d’un mot de passe. Je peux voir, choisir, acquĂ©rir si le contenu 
me convient. 

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

13

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

A chacun son style 

Ludique, utile, pédagogique, pratique

 

 

 

1) Ludique ! 

 

C’est bien entendu la possibilitĂ© de surfer sur la France entiĂšre en 
2 Dimensions
 (puis en 3 D) avec des images fabuleuses qui va attirer 

le grand public. 

 

Il est vrai que sauter de la Tour Eiffel pour aller s’offrir une plongĂ©e 
dans les calanques de Cassis en trois clics de souris fait rĂȘver. 

D’autant que les photographies aĂ©riennes permettant cette 
excursion sont d’une grande qualitĂ© avec une rĂ©solution de 50 cm. 

 
 

2) Utile 

 
- Le maire de la commune pourra demander Ă  l’IGN d’hĂ©berger son 

SIG (1) 
 
- Le secrĂ©taire de mairie pourra mĂȘme imprimer un mini plan de la 

commune. 
 

- Le Conseil GĂ©nĂ©ral pourra relayer son propre site sur GEOPORTAIL 
et ainsi dĂ©multiplier sa visibilitĂ© et ses sources d’amĂ©lioration avec 

des donnĂ©es nouvelles. 
 
- L’artisan pourra non seulement se faire localiser et se faire 

rĂ©fĂ©rencer, mais il pourra Ă©galement mettre son savoir faire en 
scĂšne
 avec une petite vidĂ©o accessible Ă  chacun. 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

14

 
- Le jeune couple Ă  la recherche de la maison de ses rĂȘves pourra 

cibler les zones calmes, bien dotĂ©es en Ă©coles, en jardins d’enfants 
et en commerces
 et compatibles avec son budget.

 

 

(1) SIG : Qu’elle soit technique, socio-Ă©conomique ou environnementale, toute problĂ©matique 
comporte une dimension spatiale. Les SystĂšmes d’information gĂ©ographique (SIG) sont les outils 

d’analyse thĂ©matique multicritĂšres qui permettent d’en rationaliser la solution au bĂ©nĂ©fice de 
tous. 

Principes de base et fonctionnement à travers un exemple : nos téléphones mobiles.

 

 

3) PĂ©dagogique 

 
- Les enseignants trouveront une mine de cartes, d’informations 

gĂ©ographiques, d’animations et de jeux
 des supports 
pédagogiques
 de premiĂšre main. 
 

- Les parents pourront apprendre Ă  lire une carte avec leurs enfants 
de façon amusante, ou rĂ©aliser des globes


 

 

4) Pratique 

 

- Pour le grand public, l’achat en ligne de cartes, atlas, posters, 
guides
 sera toujours possible. 

 
Randonneur exercĂ© ou dĂ©butant, il vous faut la carte TOP 25 3O44 
OT (au 1 : 25 000) sous huit jours pour dĂ©couvrir ce GR (sentier de 

grande randonnĂ©e) encore inconnu... Vous pourrez, comme 
aujourd’hui la commander en ligne et la faire livrer chez vous. 

 
Vous voulez offrir la photo aĂ©rienne de la plage de son enfance Ă  
votre pĂšre
 Visualisez-la, choisissez votre emprise et faites la livrer 

directement chez lui. 
 

- Pour les professionnels, le portail permettra Ă©galement, 
l’acquisition en ligne de donnĂ©es orthophotographiques, 

topographiques, parcellaires ou d’adresses (les 4 bases de donnĂ©es 
du RGE). Cette donnĂ©e brute sert, en gĂ©nĂ©ral, de support aux 
habillages ou aux donnĂ©es dont le client souhaite l’enrichir. Ex : 

pour mettre en ligne les tracĂ©s possibles du futur tramway. Ce 
nouveau plan informatif pourra mĂȘme ĂȘtre insĂ©rĂ© dans GEOPORTAIL.

 

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A chacun sa vision 

 

L’une des richesses du GĂ©oportail sera de pouvoir passer d’une 
perception Ă  une autre, en affichant sur une mĂȘme zone des 

donnĂ©es thĂ©matiques diffĂ©rentes, en fonction des prĂ©occupations de 
chacun : 

 

‱

 

Photographies aĂ©riennes 

 

‱

 

Informations topographiques de base (pour voir les riviĂšres, les 
forĂȘts, le bĂąti
)

 

 

‱

 

Informations thĂ©matiques (transports, relief, biodiversitĂ©, 
hydrographie, cultures, inventaire forestier, sous-sol, littoral, 
parcelles cadastrales
 

 

 

Ainsi, je pourrai voir ma commune en photographie aĂ©rienne, puis 
passer en un clic, en vision topographique, ou choisir de superposer 
la photo et les routes
, ou de ne voir que les zonages, ou encore de 

voir les zones de survol autorisĂ©es aux avions de tourisme
 
 

Ce passage est d’ores et dĂ©jĂ  possible grĂące aux 4 bases de donnĂ©es 
du RGE. Avec les enrichissements des partenaires sur ces donnĂ©es 

gĂ©ographiques de rĂ©fĂ©rence, ce sont autant de visions thĂ©matiques 
qui seront proposées.

  

 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui a accĂšs Ă  quoi ? 

 

 

Tous les citoyens auront, Ă  terme, accĂšs Ă  « Je recherche Â». 

Outre la visualisation des donnĂ©es et la navigation sur la France 
entiĂšre, le site proposera des dizaines de requĂȘtes de services aussi 
bien sur les commerces de proximitĂ© et les Ă©coles qui entourent ma 

future maison, que le bruit dont elle aura Ă  souffrir, ou encore la 
nature du sous-sol
 

 
 

La plupart des donnĂ©es IGN dans « J’accĂšde » seront visualisables 
gratuitement,
 mais certaines nĂ©cessiteront une acquisition. Par 
exemple, le SCAN 1000 (cartes au 1 : 1 000 000) sera accessible au 

tĂ©lĂ©chargement pour tous pour une utilisation non commerciale. En 
revanche, le SCAN 25 couleur (cartes au 1 : 25 000) sera accessible 

moyennant l’achat d’une licence. 
La dĂ©limitation entre les modes « gratuit Â» et Â« payant Â» est en 
cours. 

 

 

L’accĂšs Ă  « Je publie Â» en revanche, ne sera possible qu’avec un 
mot de passe
, ne serait-ce que pour s’assurer que les donnĂ©es mises 
en ligne sont « moralement » correctes. 

 

 

Qui contrĂŽle quoi ? 

 

Un administrateur du site sera chargĂ© de veiller Ă  la bonne tenue 
des informations fournies, mais ne pourra attester de leur vĂ©racité  

Difficile en effet d’ĂȘtre expert en orchidĂ©es, en pique-prune et en 
vol libre
 pour ne citer que ces exemples. 

 
Ainsi,  chaque fournisseur sera responsable de la fiabilitĂ© de ses 
données
 et de leur mise Ă  jour. En revanche, l’IGN sera bien 

entendu garant de la fiabilitĂ© de la donnĂ©e brute qu’il mettra en 
ligne, qu’il s’agisse de photos, de cartes, ou des connaissances sur la 

gĂ©odĂ©sie, la photogrammĂ©trie, la photo numĂ©rique
 

background image

GĂ©oportail de l’information gĂ©ographique 

 

 

 

17

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mutualiser des donnĂ©es 
avec des  partenaires

 

 
 

Si le RGE constitue la colonne vertĂ©brale de GEOPORTAIL, il sera 
d’autant plus riche et intĂ©ressant qu’il sera ouvert Ă  tous les 

partenaires susceptibles de partager des informations « 

géo-

combinables Â». Ils sont trĂšs nombreux et les approches, comme les 

accords ont dĂ©jĂ  commencĂ©. Ils se poursuivront au cours des 
prochains mois. 
 

Les modes d’association avec ces partenaires sont multiples : 
hĂ©bergements, liens, sous-traitance partielle, conseils, 

accompagnement
 
 

 

Quelques exemples de partenaires 

potentiels

 

 

 
 

Le SHOM : Service Hydrographique et OcĂ©anographique de la Marine 
L’IFN : Inventaire Forestier National 

L’IFEN : Institut Français de l’Environnement 
Le BRGM : Bureau de Recherches gĂ©ologiques et MiniĂšres 

La DGI : Direction GĂ©nĂ©rale des ImpĂŽts 
Les SDIS : Services dĂ©partementaux d’Incendie et de secours 
Le CRIGE PACA : Centre RĂ©gional de l’Information GĂ©ographique 

Provence-Alpes-CĂŽte d’Azur 
L’ADF : Association des dĂ©partements de France 

L’AMF : Association des maires de France 
Les CCI (Chambres de commerce et de l’industrie), chambres des 
mĂ©tiers
 

Le CAF (Club Alpin Français) 
Les associations de toutes sortes 

Les particuliers