background image

]

[

A la suite des recommandations de Monsieur le dĂ©putĂ© Guy Lengagne, le Gouvernement
a demandĂ© Ă  l’IGN de jouer un rĂŽle croissant d’intĂ©grateur des donnĂ©es gĂ©ographiques
de rĂ©fĂ©rence afin de servir l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral.

Cette mission Ă©tant devenue explicite et la pratique se dĂ©veloppant d’annĂ©e en annĂ©e,
l’IGN entend faire connaütre ses orientations pour mener à bien cette fonction essen-
tielle Ă  la communautĂ© des utilisateurs de l’information gĂ©ographique. Compte tenu
de la multiplicitĂ© des partenaires potentiels et de l’importance de l’intĂ©gration pour la
rĂ©alisation du RĂ©fĂ©rentiel Ă  Grande Echelle (RGE), il a paru nĂ©cessaire de formaliser la
dĂ©marche contractuelle portĂ©e par l’institut en direction des  producteurs de donnĂ©es. 

Le s  pr i n ci p e s  gĂ© nĂ©r aux  

d e   l â€™ i n t Ă© g r a t i o n
d e s   d o n n Ă© e s  

g Ă© o g r a p h i q u e s

background image

L’intĂ©gration est une Ă©tape de la chaĂźne de fabrication du rĂ©fĂ©rentiel : elle est prĂ©cĂ©-

dĂ©e de la collecte de l’information, elle est suivie de l’archivage et la diffusion.

Selon les cas -phase de constitution initiale ou de mise Ă  jour-, selon les thĂšmes -rĂ©-

seau routier, hydrographique, orthophotographie, donnĂ©es cadastrales
- les moda-

litĂ©s de l’acte d’intĂ©gration sont diffĂ©rentes, mais les contraintes sont les mĂȘmes :

pour ĂȘtre intĂ©grables, les donnĂ©es doivent exister selon une norme connue et leur tra-

çabilitĂ© doit pouvoir ĂȘtre Ă©tablie (mĂ©ta donnĂ©es).

Ce dernier point confĂšre Ă  la collecte d’informations un rĂŽle capital. Plus particuliĂš-

rement, dans le cadre d’une collecte unique de l’ensemble des informations nĂ©ces-

saires et rĂ©alisĂ©e de façon continue â€“la seule Ă  pouvoir garantir l’actualitĂ© des don-

nĂ©es- certains des Ă©lĂ©ments Ă  traiter peuvent ĂȘtre trĂšs partiels, la gĂ©omĂ©trie et la

sĂ©mantique pouvant avoir des origines diverses. Les informations doivent ĂȘtre vĂ©ri-

fiĂ©es, complĂ©tĂ©es et suivies dans leur Ă©volution, avant d’ĂȘtre intĂ©grĂ©es.

L’intĂ©gration est une Ă©tape qui a pour finalitĂ© la diffusion de donnĂ©es gĂ©ographiques

cohĂ©rentes Ă  l’ensemble des utilisateurs.

LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE 

L’INTÉGRATION

DES DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

L’intĂ©gration est l’action d’intĂ©-

grer. De  son  Ă©tymologie  latine

“ integrare â€, intĂ©grer  signifie

“ rendre entier â€. L’intĂ©gration est

de ce fait l’acte d’incorporation

d’élĂ©ments constitutifs par 

lequel on va rendre un ensemble

complet, lui  confĂ©rer  les  pro-

priétés attendues.

Dans  ce  qui  suit, l’ensemble  Ă 

considĂ©rer est essentiellement le

RGE, les propriĂ©tĂ©s sont celles dĂ©-

crites dans ses spĂ©cifications.

La communautĂ© publique dispose

de gisements importants d’infor-

mations gĂ©olocalisĂ©es et structu-

rĂ©es  relevant  de  diffĂ©rents  do-

maines de compĂ©tence : donnĂ©es

routiĂšres des services techniques

des Conseils GĂ©nĂ©raux, des DDE

et, cadastrales de la DGI, projets

d’amĂ©nagements, adresses dans

les communes


La mise en Ć“uvre d’une politique d’intĂ©gration doit permettre de rĂ©aliser des Ă©cono-

mies d’échelle, en valorisant les informations dĂ©jĂ  collectĂ©es et structurĂ©es, et d’op-

timiser ainsi l’utilisation des fonds publics. Par voie de consĂ©quence, elle offre la pos-

sibilitĂ©,  Ă   moyens  donnĂ©s,  de  constituer  plus  rapidement,  d’entretenir  plus

efficacement et de diffuser plus largement les rĂ©fĂ©rentiels gĂ©ographiques, ce qui est

un enjeu majeur pour l’IGN et la collectivitĂ© nationale.

L’intĂ©gration de donnĂ©es dĂ©tenues par des organismes pertinents permet d’assurer

un haut niveau de qualitĂ© ainsi qu’une forte cohĂ©rence avec les gisements dĂ©jĂ  exis-

tants. L’interopĂ©rabilitĂ© entre les rĂ©fĂ©rentiels gĂ©ographiques et les applications mĂ©-

tiers en sera grandement facilitée.

En outre, un mode de constitution partagĂ©e des rĂ©fĂ©rentiels nationaux renforce leur

lĂ©gitimitĂ© et contribue Ă  dĂ©velopper leur usage. Par le dĂ©veloppement de l’intĂ©gra-

tion, l’IGN souhaite valoriser ses nouveaux partenaires et leurs apports.

Ainsi, la mise en Ć“uvre d’une dĂ©marche volontaire affirme l’attachement aux va-

leurs de service public de l’établissement, face aux demandes de l’Etat, de la com-

munautĂ© publique et de l’ensemble des utilisateurs et favorise la diffusion des don-

nées publiques existantes.

L’intĂ©gration

une mission essentielle 

[

L’intĂ©gration 

dĂ©finition 

background image

En  matiĂšre  de  rĂ©fĂ©rentiels 
gĂ©ographiques, le Gouvernement
a dĂ©terminĂ© une prioritĂ© : le RGE.
C’est  donc, dans  un  premier
temps, sur les donnĂ©es â€œ RGE-com-
patibles â€ que l’établissement fait
porter  ses  efforts  en  matiĂšre
d’intĂ©gration.

L’intĂ©gration

le cadre gĂ©nĂ©ral 

A ce jour, des procĂ©dures d’élaboration et d’approbation des spĂ©cifications et de pro-

grammation ont Ă©tĂ© retenues pour la gestion des rĂ©fĂ©rentiels. Ainsi, l’adoption de

spĂ©cifications rĂ©sulte d’un large processus de concertation et leurs modifications

mĂ©ritent la plus grande attention afin de ne pas perturber les travaux des utilisa-

teurs ; cependant, un dialogue permanent entre producteurs et utilisateurs doit per-

mettre de les faire Ă©voluer en fonction des besoins exprimĂ©s. 

Pour sa part, la programmation de la disponibilitĂ© des donnĂ©es gĂ©ographiques est

fondĂ©e sur la satisfaction des besoins. Elle est arrĂȘtĂ©e aprĂšs de larges phases de

consultation : analyse des attentes des utilisateurs, projet de programme intĂ©grant

les contraintes matĂ©rielles et financiĂšres, saisine du Conseil National de l’Information

GĂ©ographique et information du Conseil d’Administration de l’IGN. C’est donc dans

le cadre du programme prĂ©visionnel de constitution et d’entretien des rĂ©fĂ©rentiels

gĂ©ographiques intitulĂ© â€œĂ‰quipement gĂ©ographique du territoire national” que s’ins-

crivent les opĂ©rations d’intĂ©gration ; toutefois, des opportunitĂ©s peuvent l’inflĂ©chir.

Dans la dĂ©marche d’intĂ©gration, l’IGN se doit de respecter deux principes :

1 - Un principe de qualitĂ© qui s’examine Ă  travers :

‱

La pertinence du producteur des donnĂ©es Ă  intĂ©grer : c’est la garantie de la qua-

litĂ© du thĂšme. Ce fournisseur est â€œconnaisseur” du domaine concernĂ© et reconnu

comme légitime.

‱

La compatibilitĂ© des spĂ©cifications des donnĂ©es produites Ă  celles du RGE no-

tamment en terme de contenu et d’actualitĂ© : c’est la garantie de la cohĂ©rence

du RGE. On note que l’assurance et le contrĂŽle qualitĂ© font partie intĂ©grante de

la dĂ©marche d’intĂ©gration. Ainsi les indicateurs de qualitĂ© des lots de don-

nĂ©es doivent ĂȘtre cohĂ©rents avec la spĂ©cification de qualitĂ© du rĂ©fĂ©rentiel.

‱

L’importance de la couverture thĂ©matique ou physique : c’est l’efficacitĂ© de

l’intĂ©gration ; la prioritĂ© est donnĂ©e au fournisseur des donnĂ©es susceptibles

de couvrir la plus large portion du territoire pour un thĂšme dĂ©terminĂ© ou le plus

de thĂšmes possibles sur un territoire dĂ©terminĂ©. 

‱

L’assurance d’un partenariat s’inscrivant dans le temps avec le fournisseur :

c’est la garantie de pĂ©rennitĂ© du RGE.

2 - Un principe de réalité qui se définit par :

‱

L’économie globale du dispositif : la constitution et la tenue Ă  jour du RGE doi-

vent avoir le coĂ»t le plus faible possible pour la collectivitĂ©. L’opĂ©ration dans

sa globalitĂ© ne doit pas excĂ©der le coĂ»t de rĂ©alisation par l’IGN.

‱

La nĂ©cessitĂ© d’intĂ©grer des donnĂ©es de façon ordonnĂ©e par rapport Ă  la pro-

grammation retenue aprĂšs consultation de la communautĂ© des utilisateurs.

‱

La légitimité du détenteur des données géographiques proposées.

‱

La faisabilitĂ© technique des opĂ©rations matĂ©rielles d’intĂ©gration.

Dans le respect des principes mentionnĂ©s ci-dessus, l’IGN, ayant la charge d’établir

et de diffuser le RGE, intÚgre les différentes données produites.

Un rapport annuel sur l’application de cette mission sera publiĂ©. 

background image

Ainsi, en application du droit de la propriĂ©tĂ© intellectuelle, l’établissement dĂ©veloppe

ses partenariats avec des organismes dĂ©tenant directement ou indirectement les

droits sur les données.

Les modalitĂ©s d’acquisitions contractuelles s’inscrivent dans le cadre du code des

marchĂ©s publics. Suivant les cas, ces opĂ©rations peuvent conduire Ă  des marchĂ©s

nĂ©gociĂ©s, s’il n’y a qu’un seul fournisseur ou Ă  une mise en concurrence en cas de

possibilitĂ©s multiples. Le respect de la logique â€œ du mieux disant â€ est un Ă©lĂ©ment

essentiel. 

Les modalitĂ©s contractuelles tendant Ă  la production et Ă  la diffusion par l’IGN des

composantes du RGE varient en fonction du type de partenariat. Trois cas de figure

principaux sont à considérer :

1. la concession de droit d’auteur ou de producteur de donnĂ©es : l’IGN est le seul diffu-

seur du RGE, les donnĂ©es fournies Ă©tant "RGE-compatibles", l’apport du fournisseur

est alors explicitement mentionnĂ©. 

2. la co-production : les donnĂ©es sont coproduites en copropriĂ©tĂ© par les partenaires. Les

apports de chacun sont dans la copropriĂ©tĂ©. La diffusion est faite par l’IGN. Le parte-

naire dispose d’un droit d’utilisation pour son usage interne.

3. La co-Ă©dition : les partenaires coproduisent les donnĂ©es et les diffusent l’un et l’au-

tre. Il s’agit lĂ  d’une forme ultime de modalitĂ©s de partenariats pour l’intĂ©gration de

données.

La mise en Ć“uvre d’une coopĂ©ration au titre de l’intĂ©gration fait l'objet d'une conven-

tion qui peut s'inscrire dans un cadre national ou spĂ©cifique. Les contrats prĂ©voient,

notamment, la garantie de dĂ©tentions des droits, la libre diffusion par l’IGN, les mo-

dalitĂ©s de  rĂ©munĂ©ration (gratuitĂ©, achat forfaitaire, paiement de redevances) et les

responsabilités du partenaire et de l'IGN entre eux, et vis à vis des utilisateurs.

Les nĂ©gociations avec les partenaires potentiels de l'IGN pour la constitution et l'en-

tretien des référentiels géographiques sont conduites par la direction en charge de

la maĂźtrise d'ouvrage des activitĂ©s de service public â€“MOD.SP-, tant Ă  Paris que dans

les rĂ©gions. 

Par ces modalitĂ©s, l’IGN se met en mesure de dĂ©velopper rĂ©solument les nouvelles

formes de partenariat demandĂ©es par le gouvernement afin de satisfaire la com-

munautĂ© des utilisateurs des donnĂ©es gĂ©ographiques. 

L’IGN, Ă©tablissement public,
Ɠuvrant dans le secteur de
l’information gĂ©ographique
en application de son statut,
inscrit  son  action  dans  le
cadre lĂ©gislatif et rĂ©glemen-
taire applicable en matiĂšre
d’utilisation et d’acquisition
des donnĂ©es.

L’intĂ©gration

les modalitĂ©s du partenariat