Politique

Publié le 15/01/2009 à 16:58 - Modifié le 16/01/2009 à 14:04 Le Point.fr

REMANIEMENT - "NKM", l'icône verte mutée au numérique

Avec agence

REMANIEMENT -

Nathalie Kosciusko-Morizet nommée secrétaire d'État à la Prospective et à l'Économie numérique © REVELLI/SIPA

C'est la surprise du remaniement ministériel annoncé jeudi . Nathalie Kosciusko-Morizet, icône verte du premier gouvernement Sarkozy, quitte le secrétariat d'État à l'Écologie où elle peinait à exister ces derniers mois dans l'ombre de son ministre de tutelle en charge du Développement durable, Jean-Louis Borloo. Son départ pour le secrétariat d'État "à la Prospective et à l'Économie numérique", quand la rumeur la disait intéressée par la Santé, surprend son entourage et celui de Jean-Louis Borloo. Avec ce dernier, les relations - compliquées dès leurs nominations respectives en mai 2007 - s'étaient définitivement dégradées lors du débat sur les OGM à l'Assemblée nationale, en avril 2008.

"NKM", confrontée aux résistances de députés UMP ulcérés par sa bise au leader altermondialiste José Bové, avait dénoncé dans Le Monde "un concours de lâcheté et d'inélégance entre Jean-François Copé (président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, ndlr) et Jean-Louis Borloo, qui se contente d'assurer le minimum". Une petite phrase qui l'avait obligée à s'excuser sur injonction du Premier ministre François Fillon , mais avait suscité la sympathie de l'opinion publique et l'intérêt médiatique. Le teint diaphane, les chignons d'un blond vénitien et les tenues à la sophistication croissante de cette polytechnicienne de 35 ans se sont dès lors imposés sur les plateaux. Autant pour parler d'écologie qu'en son titre de secrétaire générale adjointe de l'UMP, acquis au printemps dernier. Le 1er janvier 2009, un jury d'experts pour Le Point et France 2 la plaçait au 3e rang des ministres (derrière Xavier Bertrand et Martin Hirsch).

Une famille au pouvoir

Pour les défenseurs de l'environnement, NKM, architecte du Grenelle de l'environnement avec Jean-Louis Borloo, a surtout fait progresser la cause à droite. "Elle a fait bouger les moins de 40 ans à l'UMP et démontré que les jeunes générations à droite se préoccupent d'écologie", estime Serge Orru, le directeur du WWF-France. Étroitement associé à la préparation du Grenelle, Yannick Jadot, ex-directeur des campagnes de Greenpeace, la regrette lui aussi, mais juge qu'elle était "frustrée" : "Dommage pour l'écologie parce que c'est incontestablement quelqu'un de convaincu. Mais elle était sevrée de gros dossiers par Borloo. Elle essaye de se redonner un champ où elle a plus d'autonomie", estime-t-il. En dépit de leur affection, plusieurs observateurs ajoutent "en off" que NKM a manqué d'implication dans le Grenelle, pour y construire les nécessaires compromis. Et lui reprochent en filigrane de s'éparpiller entre ses trop nombreux mandats politiques.

Arrivée en juillet 2002 à l'Assemblée, NKM, en plus de ses fonctions à la direction du parti majoritaire, a été élue maire de Longjumeau (Essonne) en mars dernier. Née le 14 mai 1973 à Paris, diplômée de Polytechnique et de l'École nationale du génie rural des eaux et forêts, mère d'un enfant, elle est issue d'une lignée d'hommes de pouvoir aux choix éclectiques : un arrière-grand-père, André Morizet, sénateur-maire SFIO de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ; un grand-père, Jacques Kosciusko-Morizet, résistant gaulliste et ambassadeur de France à Washington ; son père, François Kosciusko-Morizet, conseiller général des Hauts-de-Seine et maire UMP de Sèvres (Hauts-de-Seine). Comptant parmi ses ancêtres un héros national polonais, meneur du soulèvement contre les Russes en 1794, elle en manie encore la langue pour commander sa vodka préférée. Celle au miel.

Cliquez ici pour découvrir en images ce jeu des chaises musicales

Et aussi...
En images, l'audace obstinée de Nathalie Kosciusko-Morizet
PORTRAIT - ERIC BESSON, l'irrésistible ascension d'un transfuge
PORTRAIT - XAVIER BERTRAND, le "chouchou" à la tête de l'UMP
PORTRAIT - BRICE HORTEFEUX
, le fidèle ami du Président, à la tête d'un grand ministère social


13 COMMENTAIRE(S)

emmanuel

Gachis

vendredi 16 janvier | 18:34

Certainement une des plus compétente à son poste d'autant que tout les problèmes sont devant nous. Sanction ! j'espère que non.

pm

tant mieux

vendredi 16 janvier | 14:44

NS, généralement, dans sa frénésie d'ôter de son chemin tout ce qu'il croit dommageable à son avancée, nomme (certainement sans même le savoir...) des gens compétents là où il faut. Il y a fort à parier qu'elle va, en un rien de temps faire oublier son [...] prédécesseur puisqu'elle en est l'antithèse.

pomme

Erreur

vendredi 16 janvier | 14:06

Et pourquoi pas e-c... comme électronique et après vous devriez savoir. Quant au vert, je ne sais pas.

carisa

NKM

vendredi 16 janvier | 09:29

Peut être que Nathalie sera plus efficace à l'UMP pour faire évoluer ses idées ; auprès de Borloo, elle étouffait malgré son air jovial que j'apprécie ; si tous les politiques respiraient la santé, la joie de vivre comme elle, nous serions peut être moins défaitistes !

ml

Une très belle icône

jeudi 15 janvier | 23:08

Le mot est juste, au pied de la lettre ! Quand je la regarde, elle me rappelle un portrait de femme peint par Le Titien... mais M. Borloo ne doit pas connaître ce peintre !

moije

Price minister

jeudi 15 janvier | 19:34

Son frère c'est le patron de Price Minister. Merci Sarko vive les coquins et les copains

marbric

@guislaine

jeudi 15 janvier | 19:30

Qu'est-ce qui vous permet d'écrire de telles inepties ? Ou vous êtes de mauvaise foi ou vous n'entendez rien en écologie !

Soleil2B

L'icône verte...

jeudi 15 janvier | 19:08

Vous n'auriez pu dire mieux.

philos37

Pas normal

jeudi 15 janvier | 19:02

Je trouve inadmissible de la nommer à ce poste connaissant la situation de son mari il y a conflit d'intérêts, il est vrai que cela na plus grande importance de nos jours.

reidid

Grosse perte pour l'écologie

jeudi 15 janvier | 18:55

Sa compétence en matière d'écologie était quand même reconnue par bon nombre d'écologistes de tous bords. Elle se sent intimement écolo. C'est donc dommage pour le ministère qui perd un cerveau bien fait et bien plein. Il est possible que JL BORLOO et JF COPE soient contents, quoiqu'il en soit, les critiques de NKM étaient parfaitement justifiées et il est dommage qu'elle ait du s'excuser, ce qu'elle a fait d'ailleurs du bout des lèvres. Je l'estime beaucoup pour ses qualités, sa gentillesse, son parcours de grande qualité. Elle fera encore du chemin cette "petite".

Votre commentaire

(obligatoire) 0 caractères sur 3000

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les internautes et ne sont pas rédigés par la rédaction du Point.

Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises.

Le Point se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas la charte éditoriale du Point.

Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email.

[ Plus ]

Remaniement ministeriel : choisissez votre gouvernement
Congrès de Reims - La guerre des chefs au PS