Egalité femmes-hommes : entre propositions concrètes et esquives
ZAP' POLITIQUE

Sur les matinales, rares sont les personnalités politiques à avoir échappé à la question de l’égalité femmes-hommes. 8 mars oblige, les journalistes ont tenté de déceler quelles seraient les propositions des élus et candidats à l’élection présidentielle dans ce domaine. Si certains, à l’instar d’Emmanuel Macron, listent les mesures qu’ils souhaitent voir appliquées, d’autres tentent par des pirouettes surprenantes d’esquiver la question.

C’est le cas de Bruno Retailleau. Le soutien de François Fillon a assuré ce matin sur LCI que «le pire en France aujourd’hui, c’est l’idéologie salafiste [...] qui veut que les femmes soient inférieures aux hommes». Difficile toutefois de lui arracher une proposition sur l’égalité salariale, question posée à plusieurs reprises par la journaliste.