Vendredi 12 oct. 2007
Liberté Politique Le site de la Fondation de service politique Diffusion des dépêches d'actualité de l'Agence de presse et d'analyse catholique Décryptage
Evangile du jourL'Évangile du jour
Site de la revue d'idées catholique Liberté politique, éditée par la Fondation de service politique  
Initiatives
• Colloque
10 mars 2007, Paris
Humaniser le travail dans une société libre

IIe Rencontres Doctrine sociale de l'Eglise
> Le texte des communications

 
Etudes & Analyses
La newsletter Décryptage La newsletter Décryptage
Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement notre lettre d'information hebdomadaire
La revue Liberté politique La revue Liberté politique
La revue Liberté politiqueRevue trimestrielle, N°38 :
Automne 2007
L'EDUCATION, PROBLEME POLITIQUE
Dossier :
Le débat créationnisme-évolutionnisme
Dossiers Dossiers
<b>•  Hommage au cardinal Jean-Marie Lustiger<br></b> • Hommage au cardinal Jean-Marie Lustiger
<b>• Les Notes Bleues</b><br>Argumentaires de la Fondation de service politique • Les Notes Bleues
Argumentaires de la Fondation de service politique
<b>•  Le FIL de la semaine<br></b>Les archives • Le FIL de la semaine
Les archives
Autres dossiers
Archives Archives
Toutes les archives de Décryptage, la revue politique, les colloques ...
Espace librairie Espace librairie
Notre sélection du mois 
Notre sélection du mois
Marc de Leyritz,
Devine qui vient dîner ce soir ?
Presses de la renaissance, 2007, 252 p., 19 €

• Drogue-Danger-Débat
Le site le plus documenté du d�at sur la drogue et les d�endances
• G��ation-Benoît XVI.com
Tout savoir sur la pens� de Joseph Ratzinger et l'enseignement de Benoît XVI
Décryptage
03 sept. Famille
Comment le gouvernement pénalise les familles Comment le gouvernement pénalise les familles
Élisabeth Wartner

Les récentes dispositions prises par le gouvernement pour réserver l’aide familiale aux seuls foyers fiscaux à revenus limités, et non aux familles proprement dites (Décryptage, 27 juillet), nous entrons clairement dans une logique anti-incitative : coup dur pour les familles nombreuses, qui consentent déjà beaucoup de sacrifices, mais encore plus largement coup dur pour toutes les familles imposables dont les deux parents travaillent et sont les principaux employeurs des assistantes maternelles. Exclues de certaines prestations basiques dont continueront à profiter les foyers fiscaux aux revenus très bas, ces familles paieront en sus davantage d'impôts .

Elles seront notamment plus pénalisées que les foyers monoparentaux puisque par définition, le foyer monoparental percevant au mieux un seul salaire, il est plus rarement imposable. Sur une base salariale individuelle identique, un foyer monoparental a donc statistiquement toutes les chances d'être maintenu dans la PAJE , contrairement à un couple percevant deux salaires... En outre son accès aux structures de garde collectives, nettement moins onéreux que le recours aux assistantes maternelles, est globalement meilleur puisqu'il fait entrer en jeu les critères sociaux.

Ainsi la famille imposable sera doublement mise à contribution pour assumer le coût global de la non-famille, et celui des familles non imposables : des économies seront réalisées à ses dépens, tandis qu'elle devra contribuer davantage. Disons le clairement, Versailles doit se serrer la ceinture et mettre la main à la poche pour que Sarcelles continue à bénéficier de mesures incitatives... tandis qu'il peut s'avérer plus avantageux pour un couple d'avoir des enfants en dehors de toute structure familiale ou professionnelle déclarée afin de bénéficier de l'allocation de parent isolé (803 euros par mois pour un enfant... voilà qui est incitatif ).

Ce n'est pas de la solidarité, mais une pénalisation à visages multiples : pénalisation du mariage et de la stabilité familiale, pénalisation de la famille française, et pour finir pénalisation du travail...

Enfin, on ne peut que s'étonner de l'extrême stupidité d'une telle mesure, à l'heure ou une timide reprise démographique fait exploser la demande en assistantes maternelles et permet ainsi de favoriser l'emploi.

Déjà pénalisés en tant que parents, nous serons en outre moins soutenus en tant qu'employeurs...

Et paradoxalement, notre gouvernement nous abreuve de pieuses déclarations d'intentions sur le rôle essentiel de la famille, et parle de donner les moyens aux familles "d'avoir le troisième, voire le quatrième enfant". Est ce pour pouvoir exiger des familles contribuables un impôt sur l'enfant ?




> D’accord, pas d’accord ? Envoyez votre avis à Décryptage

> Retour au sommaire


© [DECRYPTAGE ™] sur www.libertepolitique.com. Agence catholique de presse et d’analyse. Droits de reproduction totale ou partielle autorisés sous réserve de citer la source et le lien Internet. Fondation de Service Politique, 83 rue St-Dominique F75007 Paris. Contact : decryptage@libertepolitique.com
Décryptage
Déception : le “Jean Paul II” ringardisé de Robert Hossein 11 oct.
Déception : le “Jean Paul II” ringardisé de Robert Hossein

10 oct.
La pop-louange catholique, un levier missionnaire… qui mord la poussière ?

09 oct.
« L’illusion d’une neutralité aseptisée. » Homélie de l'archevêque de Paris à la messe des parlementaires

03 oct.
L’agriculture française a-t-elle vraiment besoin des OGM ?

05 oct.
Le Fil de la semaine

Soutenez nos actions !
Faites un don  Faites un don
Abonnez-vous !  Abonnez-vous !
Devenez Membre actif  Devenez Membre actif

- publicité -

LP38