william prestonloge nationale française
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
recherche maçonnique
 
 
 

Le Rite Anglais, style Emulation

 

Emulation est l'un des rituels le plus pratiqué en Angleterre, en Grande Bretagne et à travers le monde. Peu présent en France, il connaît aujourd'hui un engouement croissant, sans doute grâce à la force de son contenu et aux perspectives nouvelles qu'il offre aux Maçons français.

Les origines

Il tire ses sources de l'Union de 1813 qui vit l'unification de la Grande Loge dite des "Moderns" et de la Grande Loge dite des "Antients"(1). Il doit plus précisément son nom à 'l'Emulation Lodge of Improvement"(2) qui à partir de 1823 fut chargée d'instruire les frères à propos des pratiques rituelles résultant de l'Union et désormais adoptées par la Grande Loge Unie d'Angleterre.
Les deux Grandes Loges rivales avaient bien évidemment des pratiques particulières (notamment l'Arc Royal pour les "Antients") et ce ne fut pas sans mal que put être trouvée une pratique commune. Une "Lodge of Promulgation" fut formée dès 1809 par les "Moderns" pour examiner le rituel et faire des recommandations. De 1813 à 1816, une "Lodge of Reconciliation" fut créée par la nouvelle Grande Loge Unie afin de finaliser un rituel commun et d'en faire la démonstration aux Loges. Les Loges d'instruction prirent le relais, comme la "Stability Lodge" en 1817 ou "l'Emulation Lodge of Improvement" en 1823.
Sous l'impulsion de Frères comme Peter Gilkes ou George Claret, "l'Emulation Lodge of Improvement" connut un développement important et devint vite une référence.
Malgré tout, la Grande Loge Unie d'Angleterre ne publia jamais de rituel de référence laissant aux Loges le soin de transmettre le rituel. Avec le temps, de légères différences se perpétuèrent. Ceux qui se référaient aux pratiques de "l'Emulation Lodge of Improvement" (toujours en exercice aujourd'hui), se réclamèrent d'un "Emulation working" , d'un style, d'une pratique Emulation. Mais Emulation n'est pas le seul "style" pratiqué aujourd'hui en Grande Bretagne et ailleurs. Il existe aussi un "style" dit Stability (du nom de la Loge d'instruction sus citée) ou encore Oxford, Sussex ou Standard, Taylor... Les différences sont minimes, mais elles existent.
C'est la raison pour laquelle il serait plus juste de parler d'un Rite Anglais pratiqué selon plusieurs "workings". La Loge Nationale Française a adopté la terminologie de Rite Anglais, Style Emulation pour dénommer ses Loges Emulation.
"L'Emulation Lodge of Improvement" mettra 146 ans à publier son premier rituel "officiel" (1969). Pour sa part, la Grande Loge Unie d'Angleterre n'a toujours pas publié de rituel "Officiel" respectant ainsi les différentes pratiques actuelles.

L'esprit du Rite

Pour un Maçon français, Emulation est pour le moins "dépaysant". Il peut surprendre par sa rigueur, il conquiert par sa force intérieure.
Les cérémonies Emulation sont réglées "comme sur du papier à musique". Le rituel (normalement appris par coeur) doit être suffisamment intégré de façon à libérer celui qui officie et lui permettre de vivre le rituel "de l'intérieur". Il doit à la fois être celui qu'il incarne et participer à la création d'une dynamique d'ensemble. La gestuelle joue un grand rôle dans le pouvoir évocateur d'Emulation. Chaque geste compte et chaque détail est signifiant, si bien pour celui qui le réalise que pour celui qui le regarde. On peut longtemps parler de ce qu'une équerre peut symboliser, mais pour celui qui forme l'équerre avec son corps et qui vit intérieurement l'équerre par sa pratique, parler devient inutile et réducteur.
Une tenue émulation est un moment de très grande intensité, de concentration collective.
Voici sans doute pourquoi, dans sa grande sagesse, Emulation a prévu une "2ème mi-temps" qui fait entièrement partie de la tenue et qui possède son rituel propre (établi en français par La Loge des Grands Stewards de France), mais qui permet une "décompression" progressive dans la bonne humeur : les Agapes (Festive Board en anglais...).
La Loge William Preston met un point d'honneur, après une tenue souvent dense à régaler ses convives d'excellentes Agapes. (Cette année, le Frère Yves réalisera pour nous des Agapes du XVIIIème siècle)

Quelques particularités Emulation :
Les Surveillants ne sont pas placés au mêmes endroits que dans les loges françaises. Présence de 2 diacres. Pas d'expert, ni d'orateur. Tabliers et bijoux spécifiques. Rôle important du Passé Maître Immédiat. Cérémonie d'Installation secrète du Vénérable Maître (équivalant à un grade). Les grades supérieurs (side degrees) sont pratiqués au sein d'une Loge de la Marque puis d'un Chapitre de l'Arc Royal.

Emulation à la Loge William Preston

Les Loges Emulation sont peu nombreuses en France. La Loge Nationale Française en compte cinq. Fidélité n°3, à Bordeaux, Goodwill n°17 à Suresnes, Faith and Works N° 18 à Clichy, René Guilly n°22 dans l'Yonne et Gérard GEFEN n°29 dans le Var. Ces loges de plein exercice pratiquent Emulation en Français (et gardent le rituel ancien puisqu'elles n'ont pas déplacé les châtiments du serment contrairement à la Grande Loge Unie d'Angleterre).
La Loge William Preston, tenant son rôle de Loge d'études et de recherches pratique, elle, le rituel Emulation en Anglais, permettant ainsi aux Frères de retrouver la cohérence de ce rituel anglais dans le génie de sa langue d'origine. Une expérience très intéressante pour le chercheur.
Les travaux sont ouverts et clos aux trois grades à chaque tenue, selon la tradition Emulation.
Autre particularité Emulation : les travaux sont suspendus lors des conférences. Pour Emulation, le travail, c'est le rituel. Une organisation qui laisse beaucoup de souplesse au "travail" de recherche en Loge.

 

 

(1) A propos des "Antients" et des "Moderns" voir l'excellente étude de Roger Dachez: La querelle des « anciens » et des « modernes » 
(2) Visitez le site de "l'Emulation Lodge of Improvement" qui se réunit à 18h15 tous les vendredis d'Octobre à Juin à Freemason's Hall à Londres.
Ne manquez pas la liste des 342 "Matchbox Holders". Une boîte d'allumettes en argent est remise à ceux qui sont capables de réaliser une cérémonie par coeur et sans aucune faute. Notez que seuls 118 Frères en plus d'un siècle ont réussi toutes les cérémonies. Le dernier remonte à 2000. On attend plus que vous....

Navigation