Rien de ce qui est kaki, bleu marine ou bleu ciel ne nous sera étranger

Guerre de Libye : le mode d'emploi de l'aviation française (actualsé)



Guerre de Libye : le mode d'emploi de l'aviation française (actualsé)

Pour la troisième journée consécutive, l'aviation française est intervenue aujourd'hui au-dessus de la Libye.  Pas plus que dimanche, nos avions n'ont "délivré" des armements. Les seuls tirs effectués ont eu lieu samedi vers 17h00 lorsque des avions français s'en sont pris à quatre blindés de l'armée de Kadhafi, les détruisant à proximitié de Benghazi.

La zone d'intervention de l'aviation française se situe dans la région de Benghazi (est) et uniquement là. Mais elle n'est pas la seule dans ce secteur : ainsi, et contrairement à ce qui a pu être rapporté dans la presse, ce n'est l'armée de l'air qui a détruit une colonne de chars durant la nuit de samedi à dimanche. Jusqu'à présent, l'armée de l'air n'est intervenu que de jour.

Au total, en trois jours, 55 sorties ont eu lieu (y compris les ravitailleurs et les Awacs) pour un total de 400 heures de vol. Les appareils sont désormais basés à Solenzara (Corse), ce qui raccourcit considérablement les vols de transit. Seuls, les Rafale équipés de la nacelle de reconnaissance NG reviennent à Saint-Dizier. Douze appareils sont désormais à Solenzara : quatre Rafale, quatre Mirage 2000D et quatre Mirage 2000-5, auxquels il faut ajouter quatre Mirage 2000-5 (et non -9, comme indiqué par la Défense)  du Qatar qui ne sont toujours pas "officiellement" arrivés.

Les avions effectuent trois types de missions dans le ciel libyen : interdiction aérienne (chasse) pour faire respecter la zone d'exclusion aérienne, reconnaissance et frappes au sol. Pour cette dernière mission, les armements employés sont des bombes guidées GBU-12 et des A2SM, l'armement air-sol modulaire.

Jusqu'à présent, aucun avion français n'a été directement menacé par la défense aérienne libyenne, mais nos appareils ont été "illuminés" samedi par les radars de poursuite. Depuis lors, ces radars ont sans doute été détruits par les frappes américaines. "La défense sol-air a été considérablement diminuée" assure une source militaire.

Les frappes au sol sont rendues difficiles à cause de l'imbrication des forces libyennes et des populations civiles. A plusieurs reprises, semble-t-il, des tirs ont été annulés pour ne pas mettre en danger des civils alors que la mission des forces alliées est, selon la résolution 1973, justement de les protéger.

Reste l'épineuse question du commandement de cette opération multinationale. Pour l'heure, un certain flou demeure et la Défense considère que la mise en place d'un commandement unique "faciliterait" les choses. La France refuse toujours que les moyens de commandement de l'Otan soient employés. Résultat, "la coordination est assurée par les Américains" reconnait le ministère de la Défense, via le CAOC (Combined Air Operations Center) américain de Ramstein en Allemagne, et par le USS Whitney, un navire de commandement à la mer. Des officiers de liaison français y ont été dépêchés.

Ce lundi, les opérations se sont déroulées de la manière suivante : une patrouille de quatre Mirage 2000-5 a décollé ce matin vers 7h30 pour des missions de chasse. Une heure plus tard, huit chasseurs-bombardiers (quatre Rafale et quatre Mirage 2000D) sont partis pour des missions de "close air support" et de "strike", c'est-à-dire d'attaque au sol. Deux heures plus tard, un Rafale équipé d'une nacelle de reconnaissance et un Rafale gréé (1) en air-air les ont suivis. Au total, quatorze avions de combat ont été engagés. Les avions restent entre 2 heures et 2h30 "sur zone".

Le Charles-de-Gaulle est attendu ce soir au large de la Libye et ses avions pourraient effectuer leurs premiers vols demain mardi.

(1) Un terme de marine, j'en conviens ;-)  "Armé" en air-air pour les autres.

Photo : un Rafale (ministère de la Défense)



Lundi 21 Mars 2011
Jean-Dominique Merchet


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

50.Posté par Eric38 le 23/03/2011 00:31
En complément, pour les commentaires sur les déclarations de journaux US sur cette intervention, je rajoute que chaque composante de la presse d'un pays a sa vision plus ou moins "nationale" selon les pays, et que tirer des conséquences définitives sur la politique étrangère de la France de ce que l'on peut trouver dans la presse étrangère, y compris et surtout dans ces "mythiques" journaux US, ;), me semble au minimum un peu naif!
Ce n'est pas parceque le Financial Times ironise sur la position française qu'il a raison, parcequ'il est avant tout un grand journal américain!!! Et oui, les journalistes US sont pour certains de grand démocrates, certe, mais ils ont aussi la particularité d'appartenir aux USA, première puissance mondiale qui a une vision stratégique nationale. Et quand leur intérêt national s'en fait sentir, il n'hésitent pas à faire l'édito qui va bien, l'article qui va bien pour, ponctuellement, favoriser leurs intérets US.
Ce qui ne les empèchent pas par ailleurs de flinguer sarah Palhin! Un peu de pragmatisme dans ce monde d'idéalistes...a-nationale (devrais-je dire internationaliste?).

49.Posté par Eric38 le 22/03/2011 23:54
@Gery, concernant la com de nos armées, ayant pu suivre en directe la plupart des différents point
de presse de l'EMA, je vous trouve injuste. Je trouve cette com simplement bien: claire, précise et
sans chichi. Surtout précise, sur combien d'avions, quelles types de munitions tirées, évitant ainsi les éventuelles manipulations par un m.Kadhafi.

En complément de mon message de vers 09h30, au vue des évolutions des différents participants à cette coalition internationale agissant sous mandat 1973 de l'ONU, je me permets de préciser
quelques points:

D'une manière générale, l'ensemble des pays de la coalition, qui ont forcement des visions
différentes dues à leur situation propre, doivent forcement tenir compte de leurs opinions publiques.
Je dirais que c'est simplement le fonctionement normal de la vie publique, mais cela a quelques
conséquences...

Pour la France, dont la ligne diplomatique est que cette opération reste dans un cadre politique clair
d'une coalition internationale sous mandat de l'ONU, il faudra gérer finement les quelques turbulences diplomatiques qui s'annoncent... En même temps, c'est le rôle d'une diplomatie.

Que le Royaume de Norvège, nom officiel de la Norvège bien que peu utilisé, souhaite que l'opération passe sous commandement OTAN, cela ne me surprend pas. Membre de l'OTAN mais
pas de l'UE, il me semble difficile de justifier auprès de leur opinion publique l'envoi de moyens
militaires hors de ce cadre, logique pour eux.

La position de l'Italie, souhaitant aussi un commandement OTAN, pourrait se justifier par le fait que
ancienne puissance coloniale de la Libye, elle préfère agir en tant que membre fournissant des
capacités militaires à un groupe, l'OTAN, plutôt qu'en tant qu'Italie.

L'Allemagne semble avoir une position plus délicate. Institutions démocratiques obliges d'un
gouvernement reposant sur une coalition, et élections importantes approchants, soyons honnêtes et reconnaissons que ce n'est pas simple pour la chancelière Merckel.
Si un sondage allemand (que je n'ai pas vu mais lu le commentaire ailleurs) indique que 62% de cette population soutien l'intervention de la coalition en Lybie, ce même sondage montre que 65% approuve le fait de ne pas y participer!
Peut-être aurait t'il mieux valu pour le représentant de l'Allemagne à l'ONU voter l'intervention, tout en précisant qu'il n'y participerait pas dans sa composante combat?

D'une manière générale, beaucoup de pays indiquent leurs inquiétudes sur des "frappes disproportionnées". Référence inévitable à la guerre d'Irak de 2003 et son rouleau compresseur
militaire, que beaucoup redoutent ici.
Par le président Russe Medvedef, qui notons le a sérieusement recadré son 1er Ministre Poutine, suite à ses déclarations percutantes d'hier.
Par différents pays arabes, soucieux à la fois de ne pas nier ce "printemps arabe" tout en craignant pour leur stabilité politique. Notons que le secrétaire général de la Ligue Arabe a réafirmer son soutien à cette opération en Libye.
Par de nombreux pays africains qui sont dans un rapport complexe à la Lybie.
Ainsi que par le secrétaire général de l'ONU, qui est simplement dans son rôle en veillant à éviter tout dérapage hors du cadre stricte de la résolution 1973.

48.Posté par mich le 22/03/2011 22:50
@golf , pour les carences en nombre d'avion ok , pour les bear et les blackjack faut pas trop lire tom clancy , et puis il n'y a pas qu'a Lorient qu'il y a des po .
autre sujet est ce qu'on va enfin savoir qui a bombarder samedi cette colonne lybienne a benghasi , qui semble être notre secteur , cette histoire devient ridicule !

47.Posté par JFT_Charenton le 22/03/2011 20:38
Wow! " Au total, ... 55 sorties ont eu lieu ... pour un total de 400 heures de vol. " Et au moins 3 chars détruits! Tout ça pour ça? OK, les anglo-saxons, avec 100 missiles de croisières, ils n'ont pas fait grand chose non plus. A propos, c'est quoi, nos objectifs ?

46.Posté par B@zeilles le 22/03/2011 19:49
Bonjour
au milieu de tous ces commentaires et interventions télévisés, je me pose la question suivante: Où est le ministre de défense? Ces commentaires, interventions etc..

45.Posté par Dominique Brunel le 22/03/2011 19:01
Lu dans le Financial Times (traduit par Slate.fr): Intervention en Lybie, la France agace ses aliés.

44.Posté par Jabiru le 22/03/2011 17:43
Grand merci par toutes ces précisions qui remettent les choses a leur place.
On sait au moins ce qu'il en est exactement ne serait-ce que pour répliquer aux innombrables polémiques. Sans votre blog on ne connaîtrait que les infos officielles qui restent très elliptiques.
Encore bravo.

43.Posté par Léonard le 22/03/2011 16:44
Petite mise à jour concernant votre (très bon) article de lundi:
lundi 21 mars, au 3ème jour de l'intervention aérienne française, un tir a été délivré, même si la nouvelle a du arriver après le point presse de l'état major de l'armée française (d'où le fait que vous n'en parliez pas). Un tank a été confirmé détruit, ce qui amène à 5 le nombre officiellement confirmé de tanks des forces pro-Kadhafi détruits.

Par contre, en ne reconnaissant que 5 tanks détruits, l'état major français réfute que des avions français serait à l'origine de la destruction d'un autre convoi militaire, dans la nuit du samedi 19 mars au dimanche 20 mars. L'état major ajoute que pendant cette période, aucun avion français n'était sur zone.

Cette destruction est un peu plus controversé, car en plus des morts évidemment provoquées, ce convoi fuyait Benghazi, et ne menaçait plus directement les populations civiles. Les photos mises en ligne par Al Jazeera montrent aussi que ce convoi, en plus de plusieurs tanks, avait des éléments logistique, comme un camion transportant des vivres pour les soldats pro-Khadafi. Certains commentateurs parlaient aussi de cadavres de soldats de Kadhafi qui n'auraient apparemment pas plus de 13 ou 14 ans.

Sans pour autant remettre en cause la décision de la destruction de ce convoi, qui aurait pu le détruire? Les américains, les anglais (voire les français qui ne voudraient pas l'admettre officiellement)?

42.Posté par Zorglub le 22/03/2011 14:59

Je pense que l'on peut arrêter, les cantonales sont passées.

Cela n'a pas marché, cela commence à se voir...

41.Posté par CTA/\KEP le 22/03/2011 14:42
"délivrer" des armements. J'imagine que c'est un barbarisme issu de l'anglais ? Et "Appui-feu" pourrait avantageusement remplacer "Close air support" non ? etc ...

Je sais bien que nous sommes devenus les supplétifs des impériaux, mais respectons au moins la dernière chose qui nous reste ... notre langue.

40.Posté par lolo1848 le 22/03/2011 14:34
l'Armée Française n'utilise pas de missile de croisière,cela coûterait il trop chère?

39.Posté par domipa le 22/03/2011 14:13
Dans cette affaire, et n'en déplaise à nos camarades de l'armée de l'air, un chose me gène. C'est la présentation des choses: raids aériens et eux seuls. Or, depuis 1945, aucune opération n'a pu réussir un tant soit peu sans présence de troupes au sol et le fait aérien n'a jamais été générateur tout seul d'une victoire aboutie sur le terrain.
Et ce n'est pas le Kosovo qui fera exception à cette règle: même si les attaques sur la Serbie étaient seulement aériennes, le Kosovo lui-même était largement quadrillé par des forces terrestres de tous poils. Alors, j'attends de voir mais je reste très sceptique sur l'efficacité réelle du résultat, soit ce ne sera qu'un coûteux coup d'épée dans l'eau pour pas grand chose, soit la coalition sera appelée très vite à faire renforcer la résolution 1973 par une autorisation de mise à terre; et alors........, vive l'aventure !
Seule consolation: cela permet à nos pilotes de faire des heures de vol supplémentaires et de s'entraîner grandeur réelle; après tout, au milieu de la disette, ce n'est déjà pas si mal.

38.Posté par cd233 le 22/03/2011 13:47
C'est la première fois (en 29 ans de carrière) que j'entends l'expression "avion gréé en air-air ".
Là on parle de l'armée de l'air pas de la Marine, SVP. Alors utilisez les expressions consacrées. Armé, par exemple.

37.Posté par un lecteur occasionnel le 22/03/2011 13:44
Sujet non ouvert !!!!
Cantonales : les gendarmes de Satory ont voté pour le Front National
Le FN obtient trois fois de voix que l'UMP
Pourriez-vous nous faire la même « étude » des votes dans les différents quartiers des différentes villes en fonction du « type » de population « dominante ».

Vous pourrez à la suite de cet article demander à Marianne d’ouvrir un débat sur « les gendarmes et le régime de Vichy » et pourquoi pas bien d’autres tout aussi sulfureux…

Vous participez « à quoi » en fait ????

Surtout que le « débat » n’est pas ouvert sur ce sujet ??????

36.Posté par XGerard le 22/03/2011 13:01
Concis et précis. Merci Pacha.
Je reste perplexe sur l'obligation du retour de cette fameuse nacelle à St Dizier. Quelle souplesse d'utilisation! Encore une petite merveille.......... Triste.

35.Posté par Victor Montserrat le 22/03/2011 12:22
400 heures de vol pour quatre ou cinq blindés détruits, c'est maigre. Même si l'essentiel des missions se concentre sur des opérations d'interdiction du ciel, et sur des recos aériennes, la facture à l'arrivée va être lourde. Le multilatéralisme, l'obligation de décider à trente et de frapper à vingt implique perte considérable de temps - nous aurions du taper une semaine plus tôt sans préavis sur les forces terrestres loyalistes non masquées sur les routes - et lourdeur effarante de la chaîne de commandement. Faire la guerre efficacement, ce n'est pas additionner des symboles et ménager le mille feuilles institutionnel international - ONU/UE/OTAN/OUA... Par ailleurs, demander son avis et son aval à la Ligue Arabe composée depuis toujours de seuls autocrates est particulièrement grotesque. L'opinion arabe est déjà faite : Kadhafi est cinglé et salit la cause arabe. On comprend bien depuis quelques jours les contraintes lourdes de l'opération : éviter la moindre perte civile ou rebelle (fire friend) et espérer une réaction suffisamment rapide au sol des insurgés pour éloigner le spectre de l'enlisement. À la vérité, un peu de courage politique un mois plus tôt engageant une opé de FS sur le Guide, ses fils et ses principaux séides aurait économisé des milliers de vies, et plusieurs centaines de millions d'euros. Nous nous trompons d'instruments et nous jouons avec le feu. Une opé rapide et furtive qui aurait amené Kadhafi devant le TPI ou bien l'aurait conduit chez l'un de ses amis (Chavez et autres) aurait applaudie par tous, y compris dans le monde arabe, sans acharnement aérien, bombardements et plus encore.

34.Posté par Eric38 le 22/03/2011 12:15
C'est bien d'avoir cette capacité militaire, face à une menace soudaine et lointaine, à réagir en employant d'abord l'armée de l'air à longue distance, puis d'envoyer un porte-avion une fois la zone d'action définie pour compléter et ou poursuivre la mission au plus près.

33.Posté par AK74 le 22/03/2011 12:01
Je souhaite réussite à nos vaillants pilotes dans leurs missions de combats pour la gloire des armes de la France.

La guerre n'est jamais gagnée d'avance et elle présente toujours un certain nombre risques et de coûts financiers. C'EST TOUT A FAIT NORMAL.

Néanmoins pour les pétauchards présents sur ce site, imaginez la peur qu'on eu nos compatriotes avant de mourrir, lorsque leur avion DC10 a explosé au dessus du désert, du fait de l'ignoble terrorisme de Kadhafi, et vous comprendrez que cette intervention est plus que justifiée.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_772_UTA

En aucun cas une idemnité financière, aussi élevée soit elle ou le temps, ne peut compenser un acte de terrorisme. Seul le prix du sang peut laver ce type de lâcheté. La vengeance est un plat qui se mange froid voila tout.

Fier de la France et fier d'être Français, je supporte totalement l'action de nos forces aériennes contre les mercenaires de Kadhafi.

Nous devrions tous le faire. Vive la France !

Heureux de ne pas être Allemand et gouverné par une égoïste épicière.
Content de ne pas être Russe et gouverné par un vigile brutal.
Soulagé de ne pas être Chinois et gouverné par des maniacos liberticides rétrogrades.


J'ajouterais qu'il appartient au peuple libyen de se libérer sur le terrain in fine, La liberté est un privilège qui se paye cher. Trés cher.

C'est au peuple libyen de faire le reste du job. C'est ainsi.

Pour rajouter une touche d'humour et au risque de paraphraser Kadhafi dans un de ces discours à son peuple, avant de déclencher de violentes expulsions d'émigrés Tunésien, il y'a quelques années.

"Si le peuple Lybien veut des chocolats Suisse, il faudra que le peuple Lybien fabrique des chocolats Suisse"

Donc si le peuple Lybien veut la liberté, il faudra malheureusement que le peuple Lybien se batte pour l'obtenir.

32.Posté par Frédéric le 22/03/2011 11:35
A t on connaissance de tir de SAM ? Il me semble qu'a l'heure actuelle, la chasse n'a racontré que des tirs de DCA ? L'aviation libyenne est elle au abonnée absent. Ce n'est pas encore aujourd'hui qu'un chasseur français pourra montrer la valeur de son entraînement.

A noter qu'un char à bien était ciblé hier soir à 100 km de Benbazi.

31.Posté par Jacques Ghémard le 22/03/2011 10:48
La base de Solenzara ... Albert Preziosi ... Mouammar Kadhafi. Quelle ironie de l'histoire !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Preziosi

"En 1941, en service en Libye, son Hawker Hurricane est abbatu et il est recueilli par des bédouins. La légende veut qu'il aurait eut une histoire d'amour avec une femme et pourrait être le véritable père de Mouammar Kadhafi né officiellement le 19 juin 1942 à Syrte."

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter


Jean-Dominique Merchet
Jean-Dominique Merchet
Jean-Dominique Merchet
Jean-Dominique Merchet, journaliste à Marianne, je m'occupe des questions militaires depuis une vingtaine d'années. C'est une passion dans laquelle je suis tombé tout petit... Né en 1959, franc-comtois et versaillais, je suis un auditeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN 49). J'ai créé ce blog en 2007.

Le Mag

A partir de 5,99 € abonnez-vous à Marianne Numérique

S'abonner

News Marianne2.fr
Le site de l'hebdomadaire Marianne : "le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus).




Widgets Amazon.fr