Rien de ce qui est kaki, bleu marine ou bleu ciel ne nous sera étranger

Un capitaine du 2ème REG tué en Afghanistan



Un capitaine du 2ème Régiment étranger de Génie a été tué ce matin en Afghanistan au cours d'un accrochage avec les insurgés, apprend-on auprès de l'état-major des armées. Il s'agit du 51ème Français tué dans ce pays.

Les combats se sont déroulés au cours d'une reconnaissance à l'entrée de la vallée d'Alassaî, en Kapisa. Trois militaires français participaient à une mission du génie, aux côtés d'Américains, de Roumains et d'Afghans. Il s'agissait d'étudier le terrain en vue de lancer des travaux pour la construction d'un poste de sécurité afghan. Les militaires de la coalition ont été pris à partie par des insurgés à l'arme légère et au lance-roquettes RPG. L'officier français a été mortellement touché. Les forces de la coalition ont répliqué, en faisant notamment intervenir les hélicoptères de combat.

Il s'agit du capitaine Benoît Dupin, 34 ans, marié et père d'un enfant. Il s'était engagé en 1997 à l'Ecole nationale des sous-officiers d'active de Saint-Maixent. Affecté comme sergent au 2ème RIMa, il sert notamment au Kosovo, en Macédoine et Tchad. En 2002, il intègre l'Ecole militaire interarmes pour devenir officier et opte à la sortie pour l'arme du Génie. Il est alors affecté au 2ème REG à Saint-Christol (Vaucluse), régiment avec lequel il part pour la Martinique, le Kosovo et Djibouti. Promu capitaine, il prend le commandement de la 3ème compagnie de combat mécanisé en juin dernier. Il était arrivé en Afghanistan à la mi-novembre.

(Les commentaires sur ce post sont ouverts, mais soumis à modération)
Un capitaine du 2ème REG tué en Afghanistan

Vendredi 17 Décembre 2010
Jean-Dominique Merchet


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

112.Posté par raay le 21/12/2010 13:00
La prochaine fois ce CNE fera correctement son boulot avant de visité un terrain en temps de geurre on ratisse a pied la zone pour voir si elle net pas piegés , un énnemie ou une ambuscade , ce capitaine n'aurait pas du être tué . Mes condoléances ( signé un caporal )
http://fr.msn.com

111.Posté par orsem grincheux le 21/12/2010 10:21
A Dieu, camarade
Je suis triste...et en colère
Nos pensées accompagneront ta femme et ton enfant le soir de Noël

110.Posté par bleubit le 21/12/2010 03:24
l opinion publique ne reagit pas , ,, un soldat tué un francais de plus est tombé au champs d honneur ,, dans l ignorance complete de l actualite ,
d honneur ,,? mais de quel honneur ,,?? aller combattre des hs chez eux toutes les guerres du monde se sont tjrs perdu par ceux qui ne sont pas du pays ,,, NAPOLEON LUI meme a payé tres cher , en russie !


, mais que font nos soldats dans les montagnes afghanes a servir de pigeon d argile de ball trap ,, combien encor devront ns payer le prix du sang ,,,, mais laisser couler du sang francais en terre afghane ?, si on avait du realiser le nettoyage taliban en cela ils ( alliés ) ont echoués la preuve !!! ils sont toujours là et ben laden dirige toujours ses talibans

109.Posté par laurent p le 20/12/2010 16:21
A regarder la photographie du capitaine Dupin, on voit un officier de Légion à l'air un peu martial, un homme dans la force de l'âge. A lire les commentaires de ceux l'ayant connu, il apparaît comme l'image du "bon mec" : droit, professionnel et humain. On peut toujours penser à l’abnégation, se remémorer la phrase du général Rollet, "les légionnaires sont fait pour mourir et pour ma part, je vous envoie là où l'on meurt". Reste la question de ce sacrifice...Toutes mes pensées à son épouse, sa famille et ses camarades.

108.Posté par Leclere gérald ( joèl Libaut) le 20/12/2010 09:14
Ancien caporal du 6 ème REG, mes pensées vont à sa femme et à son enfant.
Je remercie tous ces camarades qui continuent à se battre pour certaines valeurs.
Joyeux Noël et bonnes fêtes à tous, je pense à tout ceux qui sont loin de leurs proches.

107.Posté par Dom de la colo le 20/12/2010 00:45
C'est avec tristesse, que je viens d'apprendre la disparition du Capitaine Dupin.
Camarade au 2° RIMA et que j'ai retrouvé à Coet en 2002.
La dernière fois que l'on c'est vu, c'était au invalide en 2004, pour la cérémonie des soldats francais tué en côte d'ivoire.
Mon chère Benoît reposse en paix et merci pour ces années passés ensemble.
Toutes mes sincères condoléances.

106.Posté par JFJ le 19/12/2010 22:10
Mon cher Benoit, depuis l'annonce de ta disparition je suis bouleversé, malheureusement loin du 2, je te pleure seul. J’ai eu la chance de te voir arrivé jeune Lieutenant parmi nous. Ta gentillesse, ta joie de vivre permanente, l'amour que tu portais à tes légionnaires faisait de toi un remarquable soldat, un véritable ami. DUPS, repose en paix, que Dieu te garde, qu’il apaise la souffrance de ta femme et celle de tes parents, qu’il garde tes orphelins restés derrière toi.

105.Posté par jean-baptiste le 19/12/2010 21:25
Je reviens sur le commentaire du 81 :"vous n'étes surement pas millitaire, mais, c'est certain vous n'avez pas de cerveau. Pas besoin d'être Einstein pour s'en rendre compte".
J'adresse toutes mes condoleances à la famille du marin disparu ce jour.

104.Posté par dan le 19/12/2010 20:30
mon cher Claude Robert
je pense que votre commentaire, ne vous viens pas du plus profond de ce qui vous sert de cerveau.
Si oui ce cerveau doit être bien malheureux avec vous.

103.Posté par CNE de la 42 le 19/12/2010 20:11
adieu Benoit,
repose en paix mon camarade, une disparition très douloureuse pour ta famille, pour la légion et tous ceux qui ont croisé ta route. Officier et homme de grande valeur, tu nous manques déjà.
mes condoléances les plus sincères à ta femme, ton enfant, tes proches, tes hommes...
merci à toi pour tous ces moments partagés, la promotion honorera ta mémoire, toi qui a toujours été un exemple de camaraderie.
adieu DUP'S, veille sur nous!!

102.Posté par DAN78 le 19/12/2010 18:25
Toute ma sympathie à sa famille . Il y a encore dans ce pays des hommes prêts à tout donner......... Cela rend plus fort et plus déterminé.

Quant au commentaires de 81: Pauvre type !

101.Posté par kristof59 le 19/12/2010 17:30
A lui aussi, souvenir et respects.

100.Posté par sch (patrick) le 19/12/2010 16:09
mon capitaine
mon ami
mon camarade de cordé
on s est connu a la 3em CIE ,ou jai appri a vous connaitre. nous avons passé du temps dans les sommets des alpes pour prepapé notre CDHM. vous etiez un officier de valeur,humble et devoué. un militaire dun professionnalisme remarquable avec lenvie de toujours faire mieux et de vous perfectionnez. jai beaucoup de peine pour vous et votre famille.
je ne vous oublierez jamais
patrick ( 2EM REG)

99.Posté par Un ancien du 6°REG le 19/12/2010 13:32
Toutes mes condoléances à sa famille, et mon respect à ceux qui sont encore là bas.

98.Posté par Lionel (Un réserviste) le 19/12/2010 13:10
Sincères condoléances


97.Posté par Myshl le 19/12/2010 12:24
@ un sapeur le 19/12/2010 09:44 (Contribution n° 95)

Que les Hommes en charge de mener nos guerres soient astreints au devoir de réserve n'implique pas que les citoyens doivent eux aussi se taire. On ne peut prétendre défendre la liberté ailleurs et la bâillonner ici.

Bien-sûr la liberté de s'exprimer ne dispense pas de précautions,
en l'occurrence ici de manifester humanité, dignité, sinon compassion.

La guerre en Afghanistan résulte d'une décision politique, elle se poursuit parce que personne n'en voit la fin ni la fin, pendant que ses objectifs altruistes s'évaporent et que ses objectifs réels émergent d'un brouillard de dix années.

M Morin résumait bien notre situation en Aghanistan, lui qui a motivé notre présence et notre action là-bas "parce qu'il n'y a pas d'autre solution". D'où on peut conclure que nos militaires meurent là-bas pour le même et unique motif.

Certes, ici, le lieu d'un hommage à nos morts n'est pas sans risque le lieu d'une discussion politique. Mais où alors, et quand peut-on discuter, disputer puisque quasiment nulle part le débat n'est ouvert, que pratiquement partout il est bâillonné sous l'infâme prétexte d'une solidarité morbide avec nos morts, nos blessés?

"La guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens" (Clausewitz).
Conséquemment la guerre reste politique.

Ce pouvoir ne pourra pas toujours s'épargner un débat qu'il esquive en permanence.
Ce pouvoir ne pourra pas continuellement, à supposer qu'il en ait une, sous-traiter sa politique hasardeuse, ou soumise, à nos combattants puis se laver les mains, tel Ponce Pilate, de nos morts et blessés... Et si peu leur témoigner la reconnaissance de la Nation, si peu manifester aux leurs la solidarité nationale.

Cet homme-là est mort qui était un bâtisseur.
A son épouse et à son enfant j'adresse mes condoléances,
insignifiantes, inutiles mais sincères.

A eux seuls je demande pardon de ce que je viens d'écrire ici.

96.Posté par cne colo le 19/12/2010 10:36
tant d'honneur fait sur ce blog sont un temoignage de la solidarité qui unit notre communauté.
tant de belles valeurs pour servir ce beau pays, meme dans une mission qui a fait mourir 51 d'entre nous.
mais tant d'indifférence aussi maintenant vis à vis de tout cela.
merci monsieur MERCHET d'etre un des rares à encore parler de ces gens qui meurent là bas, qui y sont blessés et dont on parle encore moins. ceux qui ne marcheront plus jamais, qui vivront dans un cauchemar perpetuel leur rappelant le bruit et le souffle de la roquette qui les a fait basculer dans une autre vie.
mesdames et messieurs les francais, il y a plus grave que 20 cm de neige en hiver, il y a plus grave qu'une pénurie d'essence dans le monde du sensationnel dans lequel vous vous complaisez à vivre. il y a de jeunes francais qui meurent.
mesdames et messieurs les journalistes, il y a 2 de vos camarades otages en afghanistan, merci de penser à eux, mais parlez de ceux qui se battent là bas. faites votre travail et honnorez les morts et rendez hommage à ceux qui continuent la mission là bas.
la France doit savoir quelle energie y est deployée pour faire briller les couleurs et l'honneur de la france au coté des soldats de la coalition.
là bas, nous sommes bien loin des considération politiques et des débats sur les raisons de cet engagement. nous y faisons "le métier", en freres d'armes.
condoléances à ta famille mon capitaine, courages à vous mes frères, le petit bout de moi qui est encore là bas vous soutient sans faille.

95.Posté par un sapeur le 19/12/2010 09:44
En réponse au post 75 :

Ce message est pour témoigner en la mémoire d'un soldat qui est parti servir son pays et ses valeurs et non pour polémiquer sur une décision politique.
Avant de salir l'image de cet officier qui a fait le don ultime de sa vie par patriotisme et conviction profonde regardez votre nombril et demandez vous ce que vous faîtes pour votre pays !!!!!!

Mes pensées vont a sa famille, ses camarades du 2 et tous les sapeurs et soldats engagés sur toute la planète pour défendre la paix

94.Posté par Un officier qui pleure le 19/12/2010 09:22
Je présente toutes mes sincères condoléances à la famille et au 2ème REG pour cette terrible perte. Le Capitaine Dupin était un collègue de promo parallèle à Coëtquidan.
Malgré notre devoir de réserve, maintenant cela suffit, de se faire tuer pour un gouvernement et un pays qui ne nous regarde même pas en face. Nous sommes tous prêts à nous sacrifier pour notre pays, et en voilà encore un exemple. Mais nous sacrifier pourquoi? Pour un président et un gouvernement qui n'ont aucune estime et aucune reconnaissance pour leurs soldats??
Surement que notre camarade aura de belles funérailles et des médailles posthumes, où tous nos dirigeants feront semblant d'être émus. Foutaises. Relevez plutôt l'image de votre armée, donnez-nous les moyens d'être un armée qui tient la route, et retirons-nous des théâtres où nous n'avons plus rien à faire.
Dup, Force et Honneur, mon cœur saigne. Repose en paix camarade.
"L'air pur est clair comme un cristal..."

PS: Merci Mariette, la famille appréciera sûrement.

93.Posté par CommandantPLP le 19/12/2010 00:51
Il est toujours triste de voir un camarade tomber au combat.
Je ne suis pas Français mais cette perte me touche autant que celle d'un confrère d'arme Canadien.
Sincères condoléances à la famille et honneurs à ce serviteur de votre nation.

1 2 3 4 5 » ... 6
Nouveau commentaire :
Twitter


Jean-Dominique Merchet
Jean-Dominique Merchet
Jean-Dominique Merchet
Jean-Dominique Merchet, journaliste à Marianne, je m'occupe des questions militaires depuis une vingtaine d'années. C'est une passion dans laquelle je suis tombé tout petit... Né en 1959, franc-comtois et versaillais, je suis un auditeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN 49). J'ai créé ce blog en 2007.

News Marianne2.fr
Le site de l'hebdomadaire Marianne : "le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus).



Liste de liens

Widgets Amazon.fr