background image
background image
background image
background image

"PLONGEONS

EN OUTRE-SEILLE"

background image
background image

6

art. La ville s’ est infiltrée pro-

fondément au cœur du cinéma 

dès lors que le cinématographe 

a posé son objectif sur elle. La 

ville va donc rapidement trou-

ver ses marques dans l’ histoire 

du cinéma au fil des périodes 

mais aussi des genres. 

Des impasses les plus sombres 

aux grandes avenues éclai-

rées, des maisons de banlieues 

aux gratte-ciel, le cinéma a su 

capter l’ essence même des four-

EN

 p

as

sa

N

t p

ar

lE

 ci

NÉma 

&

 l

a

 da

N

s

E… 

lE

 voy

a

g

E du p

atrimo

iNE

 da

N

s l

Es art

s

Fournissant un cadre men-

tal à l’ accueil d’ une œuvre, le 

lieu théâtral ne s’ impose pas 

seulement comme un simple 

bâtiment dans lequel l’ artiste 

offre son spectacle. Par sa 

majesté et sa sobriété, l’ archi-

tecture administre un style, 

prescrit un état de conscience 

à ses occupants. On ne va pas 

voir un spectacle n’ importe où ! 

Chaque site imprime sa marque 

au spectacle. 

Lieu nouveau pour un art 

nouveau, le Théâtre des 

Champs-Élysées anticipe ces 

attentes. Situé à l’ ouest de 

la villE

au ciNÉma

 

arcHitEcturE d

uN EspacE 

ciNÉmatograpHiquE

lE tHÉâtrE dEs cHamps

-

ÉlysÉEs 

daNs lE paris dE la BEllE ÉpoquE

la capitale, ce théâtre privé 

affranchi de la tutelle de l’ État 

annexe d’ emblée les progrès 

de la technique. La construc-

tion en béton armé permet à 

l’ architecte, Auguste Perret, de 

concevoir des espaces fonction-

nels. Par son caractère singulier, 

le bâtiment garantit la sécurité 

du public en minimisant les 

risques  d’ incendie. 

Roland Huesca, Professeur au 

département « Arts » de l’ Uni-

versité Paul Verlaine de Metz 

vous proposera d’ interroger les 

liens que peuvent entretenir la 

danse et l’ architecture. 

milières du monde entier. La 

ville n’ est pas qu’ un décor. Elle 

est l’ expression même de notre 

civilisation, ses inquiétudes, ses 

joies, ses peines. C’ est dans ce 

sens que les représentations de 

la ville au cinéma deviennent un 

véritable moyen d’ expression 

pour les réalisateurs (

L’ Aurore, 

Metropolis

). 

La ville demeure un espace 

fantasmé qui s’ associe inexo-

rablement à celui du voyage. 

Le succès des films cartes-pos-

tales n’ est que l’ expression de 

nos rêves d’ évasion. Les plus 

belles villes du monde sont-

elles plus belles sur un écran? 

Une question auquel le cinéma 

a toujours tenté de répondre 

en passant par Paris (

Funny 

Faces, Paris, Je t’ aime

), Rome 

(

Vacances Romaines, La Dolce 

Ville et Cinéma. Deux termes 

qu’ il n’ est pas toujours évident 

de mettre côte à côte. Une telle 

association suppose un lien qui 

unirait à la fois un lieu et un 

Vita

), Berlin, ou encore New 

York (

Manhattan

). Et quoi de 

plus beau pour finir ce tour 

du monde que d’ effectuer un 

voyage dans le temps. Car la 

ville c’ est aussi notre futur. Les 

cinéastes de science-fiction 

ne s’ y sont pas trompés : quoi 

de plus évident qu’ une repré-

sentation de la ville du futur 

pour dépeindre l’ humanité de 

demain. La cité devient alors le 

théâtre de nos cauchemars ou 

de nos rêves les plus fous (

Blade 

Runner, Le Cinquième élément

).

Léo Souillés, doctorant en his-

toire du cinéma à l’ Université 

Paul Verlaine de Metz, vous 

proposera, lors d’ une confé-

rence, un tour d’ horizon des 

rapports multiples et complexes 

entre la ville et le cinéma. 

Lors de la conférence «Des 

promenades romaines à la cita-

delle du XVI

e

 siècle de Metz», 

Patrice Pernot, archéologue à 

l’ Institut national de recherches 

archéologiques préventives 

(Inrap) vous présentera les 

résultats des fouilles menées 

en 2006 à l’ emplacement du 

parking situé sous l’ espla-

nade. A cet endroit, les vestiges 

d’ espaces d’ agrément de la 

période romaine, d’ habitations 

du Moyen Âge et de la citadelle 

du XVI

e

 siècle ont été mis au 

jour. 

L’ atelier «Jeux du Moyen Âge», 

suivra la conférence. Les par-

ticipants, petits et grands, 

pourront découvrir des jeux 

du Moyen Âge et notamment 

jouer au «jeu du moulin» dont 

un exemplaire a été découvert à 

Metz. Cet atelier sera animé par 

des archéologues de l’ Inrap.

voyagEz 

avEc lEs 

arcHÉo

-

loguEs

Les conférences et ateliers se tiendront au centre de ressources, place d’Armes - Renseignements 03 87 55 51 89

Le Caméo Ariel s’associe à la manifestation en proposant 2 projections exceptionnelles le vendredi et le samedi soir.

Retrouvez plus d’informations dans le programme en pages centrales.

background image
background image

8

lEs ÉcolEs 

s

t

-

EucairE 

&

 dEBussy

Ces deux écoles ont été construites 

sous l’ annexion, les autorités alle-

mandes veillant particulièrement à 

la qualité de l’ enseignement. Un soin 

spécifique est apporté à l’ architec-

ture et au confort de ces nouveaux 

établissements. 

L’ école Saint-Eucaire, imaginée par 

Conrad Wahn l’ architecte de la ville, 

est construite dans les années 1890-

1891 pour accueillir les enfants de 

confession protestante arrivés avec 

leur famille au moment de l’ annexion. 

C’ est une construction extrême-

ment soignée qui rappelle les styles 

des siècles passés. Ainsi l’ édifice est 

de style néo-renaissance allemande. 

La façade d’ entrée est la plus ornée. 

Elle offre un décor sur plusieurs 

étages, avec notamment au deuxième 

niveau, le blason de la ville surmonté 

d’ un heaume. L’ ensemble est enca-

dré de feuilles de chêne et d’ olivier, 

symboles de la sagesse et de la paix. 

C’ est un véritable petit palais scolaire, 

conçu pour faire des références histo-

riques, être esthétique et confortable 

(il était équipé du chauffage central et 

de douches). L’ école devient le proto-

type des écoles élémentaires messines 

et même des alentours.

L’ école Debussy impressionne par 

ses dimensions exceptionnelles et 

son caractère pittoresque. Elle est 

construite de 1904 à 1907 par Conrad 

Wahn. L’ ensemble est  divisé en quatre 

parties, au Sud l’ école des garçons, au 

milieu les logements de service et le 

gymnase, au Nord l’ école des filles et 

les classes maternelles. Des techniques 

d’ avant-garde sont utilisées comme le 

béton armé, des sanitaires modernes 

et de l’ électricité. L’ innovation est éga-

lement présente d’ un point de vue 

architectural, les enfants disposant 

d’ un espace important et de salles spé-

cialisées en fonction des disciplines. 

Quant à l’ extérieur, le style est inspiré 

de la Renaissance alsacienne et les 

façades sont ornées de décors sculp-

tés ayant une symbolique, par exemple 

une petite chouette, attribut d’ Athéna/

Minerve qui représente la connais-

sance, la sagesse. On peut remarquer 

aussi les panneaux sur la cage d’ esca-

lier de chaque école, ils illustrent le 

petit monde scolaire de 1907, nous 

ramenant au temps des blouses et des 

plumiers.

l

iuFm

paixHaNs 

Avant de devenir l’ un des sites de 

l’ Institut Universitaire de Formation 

des Maîtres (IUFM), le site a d’ abord 

accueilli, vers 1275, un couvent des 

Grands Carmes puis, en 1370, une 

église gothique. De ce passé religieux, 

il ne reste à présent qu’ une ruine 

classée au titre des Monuments His-

toriques à l’ angle de la rue Marchant 

et du boulevard Paixhans. Le couvent 

brûle en 1547 avant d’ être reconstruit 

à l’ emplacement de l’ actuel IUFM. Il 

devint propriété de l’ État pendant la 

Révolution. En 1810-1811, les terres 

et les bâtiments du couvent sont cédés 

au Ministère de la Guerre. Celui-ci 

détruit le couvent pour le remplacer 

par l’ École Régimentaire d’ Artillerie 

en 1817, le bâtiment que nous connais-

sons actuellement. Au moment de 

l’ annexion, l’ École devient le Casino 

des officiers. C’ est finalement en 1928, 

qu’ il va devenir l’ École Normale d’ Ins-

titutrices. Pendant la Seconde Guerre 

mondiale, elle subit quelques dégâts. À 

la Libération, le bâtiment retrouve sa 

vocation de formation des enseignants. 

S’ adaptant aux réformes, l’ École Nor-

male devient IUFM en 1991 puis est 

intégrée à l’ université Henri Poincaré 

de Nancy en 2008. Poursuivant sa mis-

sion de cultiver les esprits, les Arches 

se sont installées depuis février 2011 

au sein de l’ IUFM. Ce lieu d’ exposition 

accueille des artistes locaux tout en fai-

sant découvrir l’ art contemporain.

dE 

NouvEaux 

liEux 

ouvErts

 

pour miEux 

dÉcouvrir 

l

HistoirE dE mEtz

Les Journées Européennes du Patri-

moine sont l’ occasion de découvrir 

des lieux méconnus. Cette année, 

il vous sera possible de retourner 

à l’ école, de descendre quelques 

marches pour remonter le temps, 

d’ entrer dans un tribunal sans avoir 

rien à vous reprocher et de découvrir 

des églises contemporaines.

background image

9

ÉglisE 

s

t

-

FraNçois

-

d

assisE

Un quartier est né dans les années 1950 

au cœur d’ un site historique d’ une 

rare luxuriance végétale : Bellecroix. 

Avec lui éclot un lieu de spiritualité à 

l’ unisson avec cette nature, placé sous 

le patronage d’ un homme proche du 

concept nommé aujourd’ hui écolo-

gie : saint François d’ Assise, dont une 

sculpture orne le chœur. Conçue par 

Robert Ochs, elle n’ affiche pas une 

architecture décoiffante, ni ogives, 

ni plein cintre, mais apparaît comme 

l’ écrin fonctionnel d’ un espace chaleu-

reux fait pour le recueillement. Elle n’ a 

en fait pas cessé d’ évoluer, un peu à la 

manière d’ un jeu modulaire.

À l’ origine (1959), elle est chapelle 

provisoire, future salle d’ œuvre d’ un 

édifice plus ambitieux écarté depuis. 

Mais au fil du temps, jusqu’ au récent 

clocher, elle s’ enrichit dans la sobriété, 

renfermant l’ éclat en son sein. Là, 

règne une ambiance d’ intimité, sans 

luxe agressif, faite du mariage de 

lumières. Celle du jour vient à travers 

la végétation franchir les portes vitrées 

tout le long de la nef. Elle épouse 

alors celle chatoyante des vitraux qui 

content, en style figuratif moderne, la 

vie de saint François, inscrite dans le 

cycle de la nature, de la germination 

à l’ anéantissement. Parallèlement, à 

droite de la nef, s’ esquisse la Genèse.

sallE dE 

rÉuNioN 

logiEst 

ruE s

tE

-

mariE 

Au début du siècle dernier, les ves-

tiges d’ un petit amphithéâtre sont 

retrouvés. Son périmètre correspond 

au quai Paul-Vautrin, à la place de 

Chambre, à la rue du Faisan et à la rue 

Sainte-Marie, soit une ellipse de 75 m 

x 45 m. Dans la cave de la résidence 

Sainte-Marie, le bailleur LogiEst a mis 

en valeur une partie des murs gallo-

romains. Cette pièce sert aujourd’ hui 

de salle de réunion. On sait peu de 

choses de l’ édifice. D’ ailleurs, les spé-

cialistes ne sont pas d’ accord sur sa 

datation. Il aurait été construit entre 

le II

e

 et le IV

e

 siècle. Il était de taille 

modeste avec des murs concentriques 

qui devaient accueillir des gradins. 

On ignore s’ il s’ agissait d’ un théâtre 

ou d’ un amphithéâtre pour les jeux du 

cirque. On devine son tracé en obser-

vant les maisons du quai Paul-Vautrin 

et de la rue Saint-Louis qui présentent 

un retrait. Cette anomalie est due à la 

présence des murs antiques qui ont 

servi de fondation aux constructions 

modernes. La salle a aussi été utilisée 

au Moyen Âge pour stocker des mar-

chandises. Elle nous invite aujourd’ hui 

à remonter le temps.

lE palais 

dE JusticE 

Le palais actuel a été construit entre 

1778 et 1791 par l’ architecte Clérisseau 

sur ordre du roi pour y loger le gouver-

neur militaire de la province. Terminé 

pendant la Révolution, l’ édifice servit 

de siège à l’ administration du départe-

ment puis de tribunal révolutionnaire. 

Il devint Palais de Justice en 1812. Les 

bâtiments sont organisés en U autour 

d’ une cour fermée par des pavillons 

encadrant le portail monumental. Les 

façades, en pierre de Jaumont, rap-

pellent la fonction militaire première 

du Palais dans les frontons au sommet 

des ailes : à gauche, le héros Hercule, 

avec ses armes, symbolise la force, 

à droite, la déesse de l’ intelligence, 

Minerve, évoque la science. Dans la 

cour, les statues des ducs de Guise et de 

Montmorency, du maréchal de Vieil-

leville et du duc de Broglie se dressent 

sur les corniches des portes latérales. 

À l’ intérieur, deux escaliers de pierre 

conduisent aux étages. Celui de l’ aile 

droite, avec ses volées contrariées, est 

particulièrement monumental. 

ÉglisE 

s

t

-

BErNard

 

L’ église a été construite entre 1952 et 

1955. Elle est l’ œuvre des architectes 

Joseph Erhard et Robert Wolff. Bénie 

par Monseigneur Heintz le 26 juin 

1955, elle a été longtemps rattachée à 

la paroisse de Queuleu sous la forme 

d’ un vicariat résidentiel. Elle n’ a acquis 

son indépendance qu’ en 1986. Vue de 

l’ extérieur, elle s’ impose dans le quar-

tier et pourrait être comparée à un 

temple romain flanqué d’ un clocher 

latéral qui ne manque pas de rappeler 

les campaniles italiens. 

Le Christ, la statue en bois du Sacré-

Cœur et le chemin de croix sont 

l’ œuvre de Joseph Saur. Ce Christ 

attire immédiatement le regard et sur-

prend par son caractère énigmatique 

et sévère. Les vitraux réalisés par de 

jeunes artistes parisiens illustrent le 

Salve Regina. Le tableau de la tribune 

représente saint Bernard prêchant 

la deuxième croisade à Vézelay. Une 

petite statue de saint Bernard, à droite 

du tabernacle, a été sculptée par une 

paroissienne. Les cloches, primitive-

ment installées sur l’ église Saint-Paul 

et Sainte-Rita d’ Alger, ont été rapa-

triées en 1965 et offertes à l’ église 

Saint-Bernard.

background image
background image
background image

12

La Ville de Metz a lancé une importante 

campagne de restauration à l’ église 

Notre-Dame située rue de la Chèvre. 

L’ atelier Parot s’ applique à rendre aux 

21 vitraux de Laurent-Charles Maré-

chal leurs couleurs d’ antan. Il s’ agit 

d’ un ensemble presque complet du 

célèbre peintre qui applique des pro-

cédés industriels à un art hérité du 

Moyen Âge. L’ atelier Parot a travaillé, 

entre autres, sur les vitraux de l’ église 

Saint-Pierre de Chartres et sur la 

cathédrale de Strasbourg.

Les étapes de la restauration sont les 

suivantes : le dessertissage, le net-

toyage pièce à pièce, le refixage des 

grisailles et des peintures fragiles, la 

réparation des casses et la restitution 

des lacunes, la restauration du réseau 

de plombs et enfin, la repose des pan-

neaux dans l’ édifice. La mise en valeur 

À la 

rEcHErcHE 

dEs coulEurs 

pErduEs dE 

NotrE

-

damE

de ces vitraux implique une bonne 

lisibilité de l’ œuvre, le respect de son 

authenticité et de son histoire. Ainsi 

les éléments et les emplacements d’ ori-

gine sont conservés, de même que les 

traces des anciennes restaurations. 

L’ atelier Parot  s’ attache à retrouver et à 

restaurer selon des techniques du XIX

e

 

siècle ces vitraux, faisant à la fois un 

travail de recherches historiques et de 

création.

Afin de découvrir ces opérations 
qui demandent de la minutie, de la 
dextérité et beaucoup de temps, 
des démonstrations auront lieu le 
samedi 17 septembre à 14h, 15h30 
et 16h30 à l’ intérieur de l’ église 
Notre-Dame animées par Pierre-
Alain Parot, restaurateur diplômé. 

Renseignements  03 87 55 51 89

background image

13

Dans l’ église Notre-Dame, l’ atelier 

Maréchal et Cugnon a réalisé de 1841 

à 1860 un ensemble exceptionnel par 

sa beauté mais aussi, chose rare, par sa 

cohésion. Au cours de la restauration 

des vitraux des découvertes ont été 

faites. Au XIX

e

, les femmes de la bour-

geoisie portaient parfois des dizaines 

de mètres de dentelle sur leurs robes. 

Maréchal, fidèle aux goûts de son 

temps, en a orné les saintes et les papes 

de ses vitraux. Il s’ agit d’ un procédé 

peu connu qui emprunte à la photo-

graphie, aux techniques industrielles et 

à l’ artisanat d’ art. Ce procédé consiste  

à développer une photographie sur 

du verre avec de la grisaille (pein-

ture sur verre) et à faire cuire le tout 

pour la pérennité. Le tulle a été utilisé 

comme un positif transparent de pho-

tographie. Pour cela, il s’ est adjoint les 

services d’ un célèbre chimiste de son 

temps et a appliqué une organisation 

industrielle à son atelier, ce qui lui a 

permis de réaliser ce type de tirage à 

grande échelle. 

Des recherches ont été entreprises 

afin de reconstituer cette technique 

rarissime. Au final, les recettes avec 

dE dENtEllE

&

 dE vErrE

du “ vrai” tulle ont été privilégiées. 

Pour cela, la Ville de Metz a établi une 

convention avec la Cité internationale 

de la dentelle et de la mode de Calais 

afin de recréer cette précieuse dentelle. 

Les tulles brodés sont une spécificité 

du XIX

e

 siècle et plusieurs techniques 

sont utilisées pour leur fabrication. 

Les mailles du tulle doivent être simi-

laires à celles qui ont servies au célèbre 

maître-verrier. Aujourd’ hui, seule la 

Cité internationale de la dentelle et de 

la mode de Calais possède le métier à 

tulle capable de fabriquer cette den-

telle. Cette méthode, peu commune et 

innovante en matière de restauration, 

constitue un véritable va-et-vient entre 

le XIX

e

 et le XXI

e

 siècle, entre tech-

niques d’antan et modernes.

 

En son temps, l’ atelier de Maréchal 

et Cugnon, a été récompensé par de 

nombreux prix pour sa dextérité tech-

nique et artistique. Allier dans une 

même œuvre la dentelle et le verre, 

c’ est évoquer doublement la transpa-

rence, une forme de fragilité voire de 

poésie.

http://www.cite-dentelle.fr/

background image
background image
background image

16

Ressource indispensable à la vie 

de tous, l’ eau tient une place par-

ticulière à Metz. Que de chemin 

parcouru de l’ aqueduc romain aux 

aménagements du XXI

e

 siècle ! 

Metz utilise les sources, puise dans 

la Moselle, constitue un réseau 

d’ adduction afin d’ améliorer quan-

tité et qualité d’ une eau nécessaire à 

la population et à l’ essor de la ville.

Dans le même temps, se déve-

loppent le mobilier et les bâtiments 

urbains liés à l’ eau. Ainsi, les châ-

teaux d’ eau, puits et fontaines, 

ponts et digues, lavoirs font partie 

de notre patrimoine  architectural 

et de notre quotidien.

L’ 

eau est également source 

d’ emploi. En effet, de nombreuses 

professions mettaient à profit sa 

proximité immédiate (tanneurs, 

porteurs d’ eau, etc).

À l’ occasion des Journées Euro-

péennes du Patrimoine, les Archives 

municipales de Metz, en collabo-

ration avec le Service patrimoine 

culturel, vous proposent en avant-

première une plongée dans une 

histoire qui ne finit pas de s’ écrire, 

ainsi que des promenades qui  vous 

invitent à (re)découvrir Metz… au 

fil de l’ eau.

En avant-première les 17 et 
18 septembre de 14h à 18h dans 
la salle capitulaire du cloître des 
Récollets. 

Conçue en 1999 par le Musée d’ Art 

et d’ Histoire du Judaïsme de Paris 

et présentée aux Archives munici-

pales du 30 août au 6 octobre 2011, 

l’ exposition  photographique  d’ Elias 

Harrus 

Juifs parmi les Berbères

, qui 

inaugure la 13

e

 édition lorraine des 

Journées Européennes de la Culture 

juive, constitue un événement 

majeur.

Événement ethnographique, 

l’ exposition est exemplaire par son 

contenu. Elle témoigne d’ un passé 

solidaire, profondément ancré dans 

des choix existentiels communs, qui 

laissent la place aux différences. 

Événement artistique et humain 

qui nous interroge. L’ art du pho-

tographe concentre la réalité du 

sujet photographié et la dépasse en 

même temps. Les  beaux yeux qui 

regardent l’ objectif d’ Elias Harrus 

nous regardent et nous invitent à 

bien regarder. 

Photographies, ethnographie, 

humanisme, esthétique, méta-

physique, voici quelques notes de 

l’ événement majeur.  Élargir l’ ici 

par  l’ ailleurs,  l’ aujourd’ hui  par 

l’ autrefois, le même par l’ autre, tel 

est l’ objectif de toute démarche 

réflexive et culturelle, tels sont les 

enjeux de l’ association des Journées 

Européennes de la Culture juive - 

Lorraine. Que les édiles d’ une ville 

le comprennent et fassent leurs ces 

exigences, que le public nombreux 

vienne les justifier par son intérêt, 

c’ est ce qui permet de vivre une 

culture au présent, puis la renforce 

et la qualifie pour ouvrir les voies au 

futur. 

mEtz au fil

dE l

Eau

JuiFs parmi

lEs BErBÈrEs

background image

17

Les 3 000 ans d’ histoire de Metz sont 

omniprésents aussi bien dans l’ ima-

ginaire lié à la cité que dans les écrits 

historiques, romanesques, poé-

tiques… Il n’ est cependant pas inutile 

de se questionner sur le mode d’ ins-

cription d’ une ville dans son présent 

et son futur. Souvent oublié dans 

l’ inventaire des richesses architectu-

rales, le patrimoine contemporain ne 

manque cependant pas d’ interpeler et 

d’ impressionner qui prend le temps de 

le regarder. 

L’ exposition organisée à l’ église 

des Trinitaires par le Service patri-

moine culturel de la Mairie de Metz 

présentera, à travers les grandes 

photographies de Sébastien Grisey, 

quatorze édifices publics messins réa-

lisés au cours des vingt dernières 

années. Elle est la première exposition 

d’ un cycle consacré à l’ architecture 

contemporaine à Metz. Les prochaines 

expositions pourront porter sur les 

immeubles de bureau, les immeubles 

d’ habitation, les maisons individuelles, 

l’ architecture  religieuse,  l’ architecture 

des trente glorieuses…

Cette exposition propose un panorama 

poétique de l’ architecture contempo-

raine à Metz depuis les années 1990. 

Des architectes de renommée mon-

diale, nationale ou locale ont proposé 

des œuvres de qualité qui constitueront 

pour certaines le patrimoine remar-

quable de demain. D’ autres édifices 

plus utilitaires révèlent un visage nou-

veau et une force plastique étonnante 

révélés grâce au talent du photographe. 

L’ architecture  d’ aujourd’ hui  se  déve-

loppe ainsi autour d’ un travail sur 

les lignes et les perspectives parfois 

rehaussées par de grands aplats de 

couleurs vives apportant chaleur et 

dynamisme à l’ ensemble. Ces édi-

fices dévoilent une poésie discrète et 

pleine de charme. Le souci du détail 

y est omniprésent. L’ ornementation 

n’ est pas oubliée et se fait par un travail 

sur la matière. Les bâtiments présentés 

sont emblématiques ou plus discrets 

mais tous ont pour point commun de 

donner à voir la ville autrement et une 

qualité architecturale indéniable.

coulEur 

&

pErspEctivE

lEs ÉdificEs

puBlics

Église des 
Trinitaires
2 rue des 
Trinitaires
Du mardi 6 au 
vendredi 16
septembre de 
13h à 18h
(fermé dimanche 
et lundi)
Samedi 17 et 
dimanche 18
septembre de 
10h à 13h et
de 14h à 18h

Renseignements 
03 87 55 56 53

arcHitEcturE coNtEmporaiNE À mEtz

background image
background image
background image
background image

Quai

P. V

au

trin

R

ue au

x Ours

R

ue d

es Cler

cs

B

ld

Rober

t

Sérot

En F

ournirue

A

v. Lat

tre d

e T

assign

y

Av

. d

e N

an

cy

Plan

tières

A

ven

ue      Lo

uis      Le      D

ébonnaire

Voie 

Rapide

Place du

Forum

Place

Mazelle

Place du Gal

de Gaulle

GARE SNCF

Esplanade

Place de la

République

Place St

Thiébault

Est

Place 

d'Armes

Rue    des

Allemands

Rue

Maz

elle

Rue  d

es

Tan

neu

rs

Plan

tiËres

Passage d

e

En C

hap

leru

e

Ru

S

er

pe

no

is

e

Plan d'eau

Avenue  Foch

Ru

 La

 F

ay

et

te

Av

en

ue

   

N

ey

En

 N

ex

iru

e

Rue

 Win

ston

 Ch

urch

ill

Université

de Metz

B

ou

le

va

rd

 P

oi

nc

ar

é

R

ue

   H

au

te  

 Se

ille

Place
Mondon

Avenue      

Joffre

R

ue

  

   

 d

   

  V

er

du

n

A

ve

n

u

  

R

o

b

er

  

S

ch

um

an

Ru

e  G

am

betta

Rue

 Cl

ovi

s

Ru

e V

au

ba

n

Av

en

ue

   

Je

an

   

XX

III

Pa

ss

ag

e d

e

 l'A

m

ph

ith

È‚t

re

Centre

Pompidou

Les Arènes

Parc de la

Seille

   

 R

ue

   

   

au

x  

   

 A

 n

es

Av

en

ue

   

de

   

l'A

m

ph

ith

éâ

tre

Ru

e  

   

 P

as

te

ur

Av

Le

cl

er

de

 H

au

te

cl

oc

qu

e

Ru

  d

es

   

Ja

rd

in

s

   

   

   

 R

ue

   

   

   

 B

el

le

   

   

   

 Is

le

        

  Ru

e      

    d

e   

     

  la

      

    T

Íte  

       

 d'O

r

  R

ue

 T

ai

so

n

Ru

  d

es

   

M

ur

s

E

n

 J

u

ru

e

R

ue

 M

ar

chant

Place Saint

Louis

Ru

e M

au

ric

e B

arr

ès

    

 B

ou

lev

ar

   

  A

nd

   

   

M

ag

in

ot

Ru

Ch

ar

lem

ag

ne

Ru

e P

ast

eu

r

Square du

Luxembourg

Po

nt 

de

s M

ort

s

Ru

e  

de

  P

ar

is

Place de

France

Q

ua

i P

au

l W

ilt

ze

r

Pont d

e Thion

ville

Ru

e d

es

 B

Èn

Èd

icti

ns

Place de la

Comédie

Al

de

 l

To

u

de

E

sp

ri

ts

Bd. Victor

 Dem

ange

Rue

 d'Asf

eld

   Rempart   Saint   Thiébault

Ru

Be

lle

 I

sl

e

Bou

lev

ard

     

     

     

    

Pa

ix

h

a

ns

R

 C

he

vr

em

on

t

R

 d

 T

rin

ita

ire

s

Ru

Sa

in

M

ar

ce

l

R

 S

V

in

ce

nt

R d

u P

on

t d

es

 M

orts

Ru

e   

 du

 Pont

 St 

Marcel

Rue

   La

salle

R

u

e

 d

es

   

  A

u

g

u

st

in

s

R

 S

t H

en

ry

R du C

ambo

ut

Rue C

oisli

n

Ru

G

eo

rg

es

 A

im

e

La

   

 M

os

el

le

La

 S

eil

l e

R d

e l

a C

itad

ell

e

A

ve

n

u

   

 A

n

d

   

 M

a

lra

u

x

Jardin botanique

Bd Clém

en

ceau

0

500

1†000

250

MËtres

de

Route

Woipp

y

la

Rue

R

ue

Rue

Rue

Rue

René

Daga

Jung

Folie

Paquet

Nicolas

Sgan

zin

Rue D

aga

Quar

an

te

Lorry

Rue Lu

cien

Rue  Lo

uis  B

er

tran

d

de

la

Rue

R

ue

Jean

-Pier

re J

ean

Jousse

VALLIÈRES

Rue des Sinsignottes

de

l'Europe

Boulevard

R

ue

des

Rue

Alfred

Krieger

Petites

D e v a n t - l e s - P o n t s

V a l l i Ë r e s

B e l l e c r o i x

CIMETIÈRE  DE  L'EST

METZ HAUTS

de QUEULEU

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

Saint

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

GrÈgoire

Rue

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

R

ue

An

drÈ

Tours

D

agober

t

la   Cr

oix

K

eller

man

n

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

R

ue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

An

drÈ

Saint

Tours

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

D

agober

t

GrÈgoire

la   Cr

oix

K

eller

man

n

Parc

Sainte

Chrétienne

S a b l o n

L a   p l a c e   d ' A r m e s

Rue d

e B

ourgogne

Rue d

u Pr

. J

ean

deliz

e

de

Est

Rapide

Pro

vence

d'Alsace

de

Rapide

Boulev

ard

Boulev

ard

du

R

ue

R

ue

Rue

des

R

ue

Fort

Bordes

A

ven

ue

Bernar

d

Dau

phinÈ

d'

Alsace

de

du

du

Rue

B

oulev

ar

d

SÈbas

topol

Délestr

aint

PARC de

GLOUCESTER

DE LA

CHENEAU

FORT DES BORDES

Quai

P. V

au

trin

R

ue au

x Ours

R

ue d

es Cler

cs

B

ld

Rober

t

Sérot

En F

ournirue

A

v. Lat

tre d

e T

assign

y

Av

. d

e N

an

cy

Plan

tières

A

ven

ue      Lo

uis      Le      D

ébonnaire

Voie 

Rapide

Place du

Forum

Place

Mazelle

Place du Gal

de Gaulle

GARE SNCF

Esplanade

Place de la

République

Place St

Thiébault

Est

Place 

d'Armes

Rue    des

Allemands

Rue

Maz

elle

Rue  d

es

Tan

neu

rs

Plan

tiËres

Passage d

e

En C

hap

leru

e

Ru

S

er

pe

no

is

e

Plan d'eau

Avenue  Foch

Ru

 La

 F

ay

et

te

Av

en

ue

   

N

ey

En

 N

ex

iru

e

Rue

 Win

ston

 Ch

urch

ill

Université

de Metz

B

ou

le

va

rd

 P

oi

nc

ar

é

R

ue

   H

au

te  

 Se

ille

Place
Mondon

Avenue      

Joffre

R

ue

  

   

 d

   

  V

er

du

n

A

ve

n

u

  

R

o

b

er

  

S

ch

um

an

Ru

e  G

am

betta

Rue

 Cl

ovi

s

Ru

e V

au

ba

n

Av

en

ue

   

Je

an

   

XX

III

Pa

ss

ag

e d

e

 l'A

m

ph

ith

È‚t

re

Centre

Pompidou

Les Arènes

Parc de la

Seille

   

 R

ue

   

   

au

x  

   

 A

 n

es

Av

en

ue

   

de

   

l'A

m

ph

ith

éâ

tre

Ru

e  

   

 P

as

te

ur

Av

Le

cl

er

de

 H

au

te

cl

oc

qu

e

Ru

  d

es

   

Ja

rd

in

s

   

   

   

 R

ue

   

   

   

 B

el

le

   

   

   

 Is

le

        

  Ru

e      

    d

e   

     

  la

      

    T

Íte  

       

 d'O

r

  R

ue

 T

ai

so

n

Ru

  d

es

   

M

ur

s

E

n

 J

u

ru

e

R

ue

 M

ar

chant

Place Saint

Louis

Ru

e M

au

ric

e B

arr

ès

    

 B

ou

lev

ar

   

  A

nd

   

   

M

ag

in

ot

Ru

Ch

ar

lem

ag

ne

Ru

e P

ast

eu

r

Square du

Luxembourg

Po

nt 

de

s M

ort

s

Ru

e  

de

  P

ar

is

Place de

France

Q

ua

i P

au

l W

ilt

ze

r

Pont d

e Thion

ville

Ru

e d

es

 B

Èn

Èd

icti

ns

Place de la

Comédie

Al

de

 l

To

u

de

E

sp

ri

ts

Bd. Victor

 Dem

ange

Rue

 d'Asf

eld

   Rempart   Saint   Thiébault

Ru

Be

lle

 I

sl

e

Bou

lev

ard

     

     

     

    

Pa

ix

h

a

ns

R

 C

he

vr

em

on

t

R

 d

 T

rin

ita

ire

s

Ru

Sa

in

M

ar

ce

l

R

 S

V

in

ce

nt

R d

u P

on

t d

es

 M

orts

Ru

e   

 du

 Pont

 St 

Marcel

Rue

   La

salle

R

u

e

 d

es

   

  A

u

g

u

st

in

s

R

 S

t H

en

ry

R du C

ambo

ut

Rue C

oisli

n

Ru

G

eo

rg

es

 A

im

e

La

   

 M

os

el

le

La

 S

eil

l e

R d

e l

a C

itad

ell

e

A

ve

n

u

   

 A

n

d

   

 M

a

lra

u

x

Jardin botanique

Bd Clém

en

ceau

0

500

1†000

250

MËtres

de

Route

Woipp

y

la

Rue

R

ue

Rue

Rue

Rue

René

Daga

Jung

Folie

Paquet

Nicolas

Sgan

zin

Rue D

aga

Quar

an

te

Lorry

Rue Lu

cien

Rue  Lo

uis  B

er

tran

d

de

la

Rue

R

ue

Jean

-Pier

re J

ean

Jousse

VALLIÈRES

Rue des Sinsignottes

de

l'Europe

Boulevard

R

ue

des

Rue

Alfred

Krieger

Petites

D e v a n t - l e s - P o n t s

V a l l i Ë r e s

B e l l e c r o i x

CIMETIÈRE  DE  L'EST

METZ HAUTS

de QUEULEU

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

Saint

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

GrÈgoire

Rue

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

R

ue

An

drÈ

Tours

D

agober

t

la   Cr

oix

K

eller

man

n

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

R

ue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

An

drÈ

Saint

Tours

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

D

agober

t

GrÈgoire

la   Cr

oix

K

eller

man

n

Parc

Sainte

Chrétienne

S a b l o n

L a   p l a c e   d ' A r m e s

Rue d

e B

ourgogne

Rue d

u Pr

. J

ean

deliz

e

de

Est

Rapide

Pro

vence

d'Alsace

de

Rapide

Boulev

ard

Boulev

ard

du

R

ue

R

ue

Rue

des

R

ue

Fort

Bordes

A

ven

ue

Bernar

d

Dau

phinÈ

d'

Alsace

de

du

du

Rue

B

oulev

ar

d

SÈbas

topol

Délestr

aint

PARC de

GLOUCESTER

DE LA

CHENEAU

FORT DES BORDES

Quai

P. V

au

trin

R

ue au

x Ours

R

ue d

es Cler

cs

B

ld

Rober

t

Sérot

En F

ournirue

A

v. Lat

tre d

e T

assign

y

Av

. d

e N

an

cy

Plan

tières

A

ven

ue      Lo

uis      Le      D

ébonnaire

Voie 

Rapide

Place du

Forum

Place

Mazelle

Place du Gal

de Gaulle

GARE SNCF

Esplanade

Place de la

République

Place St

Thiébault

Est

Place 

d'Armes

Rue    des

Allemands

Rue

Maz

elle

Rue  d

es

Tan

neu

rs

Plan

tiËres

Passage d

e

En C

hap

leru

e

Ru

S

er

pe

no

is

e

Plan d'eau

Avenue  Foch

Ru

 La

 F

ay

et

te

Av

en

ue

   

N

ey

En

 N

ex

iru

e

Rue

 Win

ston

 Ch

urch

ill

Université

de Metz

B

ou

le

va

rd

 P

oi

nc

ar

é

R

ue

   H

au

te  

 Se

ille

Place
Mondon

Avenue      

Joffre

R

ue

  

   

 d

   

  V

er

du

n

A

ve

n

u

  

R

o

b

er

  

S

ch

um

an

Ru

e  G

am

betta

Rue

 Cl

ovi

s

Ru

e V

au

ba

n

Av

en

ue

   

Je

an

   

XX

III

Pa

ss

ag

e d

e

 l'A

m

ph

ith

È‚t

re

Centre

Pompidou

Les Arènes

Parc de la

Seille

   

 R

ue

   

   

au

x  

   

 A

 n

es

Av

en

ue

   

de

   

l'A

m

ph

ith

éâ

tre

Ru

e  

   

 P

as

te

ur

Av

Le

cl

er

de

 H

au

te

cl

oc

qu

e

Ru

  d

es

   

Ja

rd

in

s

   

   

   

 R

ue

   

   

   

 B

el

le

   

   

   

 Is

le

        

  Ru

e      

    d

e   

     

  la

      

    T

Íte  

       

 d'O

r

  R

ue

 T

ai

so

n

Ru

  d

es

   

M

ur

s

E

n

 J

u

ru

e

R

ue

 M

ar

chant

Place Saint

Louis

Ru

e M

au

ric

e B

arr

ès

    

 B

ou

lev

ar

   

  A

nd

   

   

M

ag

in

ot

Ru

Ch

ar

lem

ag

ne

Ru

e P

ast

eu

r

Square du

Luxembourg

Po

nt 

de

s M

ort

s

Ru

e  

de

  P

ar

is

Place de

France

Q

ua

i P

au

l W

ilt

ze

r

Pont d

e Thion

ville

Ru

e d

es

 B

Èn

Èd

icti

ns

Place de la

Comédie

Al

de

 l

To

u

de

E

sp

ri

ts

Bd. Victor

 Dem

ange

Rue

 d'Asf

eld

   Rempart   Saint   Thiébault

Ru

Be

lle

 I

sl

e

Bou

lev

ard

     

     

     

    

Pa

ix

h

a

ns

R

 C

he

vr

em

on

t

R

 d

 T

rin

ita

ire

s

Ru

Sa

in

M

ar

ce

l

R

 S

V

in

ce

nt

R d

u P

on

t d

es

 M

orts

Ru

e   

 du

 Pont

 St 

Marcel

Rue

   La

salle

R

u

e

 d

es

   

  A

u

g

u

st

in

s

R

 S

t H

en

ry

R du C

ambo

ut

Rue C

oisli

n

Ru

G

eo

rg

es

 A

im

e

La

   

 M

os

el

le

La

 S

eil

l e

R d

e l

a C

itad

ell

e

A

ve

n

u

   

 A

n

d

   

 M

a

lra

u

x

Jardin botanique

Bd Clém

en

ceau

0

500

1†000

250

MËtres

de

Route

Woipp

y

la

Rue

R

ue

Rue

Rue

Rue

René

Daga

Jung

Folie

Paquet

Nicolas

Sgan

zin

Rue D

aga

Quar

an

te

Lorry

Rue Lu

cien

Rue  Lo

uis  B

er

tran

d

de

la

Rue

R

ue

Jean

-Pier

re J

ean

Jousse

VALLIÈRES

Rue des Sinsignottes

de

l'Europe

Boulevard

R

ue

des

Rue

Alfred

Krieger

Petites

D e v a n t - l e s - P o n t s

V a l l i Ë r e s

B e l l e c r o i x

CIMETIÈRE  DE  L'EST

METZ HAUTS

de QUEULEU

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

Saint

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

GrÈgoire

Rue

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

R

ue

An

drÈ

Tours

D

agober

t

la   Cr

oix

K

eller

man

n

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

R

ue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

An

drÈ

Saint

Tours

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

D

agober

t

GrÈgoire

la   Cr

oix

K

eller

man

n

Parc

Sainte

Chrétienne

S a b l o n

L a   p l a c e   d ' A r m e s

Rue d

e B

ourgogne

Rue d

u Pr

. J

ean

deliz

e

de

Est

Rapide

Pro

vence

d'Alsace

de

Rapide

Boulev

ard

Boulev

ard

du

R

ue

R

ue

Rue

des

R

ue

Fort

Bordes

A

ven

ue

Bernar

d

Dau

phinÈ

d'

Alsace

de

du

du

Rue

B

oulev

ar

d

SÈbas

topol

Délestr

aint

PARC de

GLOUCESTER

DE LA

CHENEAU

FORT DES BORDES

Quai

P. V

au

trin

R

ue au

x Ours

R

ue d

es Cler

cs

B

ld

Rober

t

Sérot

En F

ournirue

A

v. Lat

tre d

e T

assign

y

Av

. d

e N

an

cy

Plan

tières

A

ven

ue      Lo

uis      Le      D

ébonnaire

Voie 

Rapide

Place du

Forum

Place

Mazelle

Place du Gal

de Gaulle

GARE SNCF

Esplanade

Place de la

République

Place St

Thiébault

Est

Place 

d'Armes

Rue    des

Allemands

Rue

Maz

elle

Rue  d

es

Tan

neu

rs

Plan

tiËres

Passage d

e

En C

hap

leru

e

Ru

S

er

pe

no

is

e

Plan d'eau

Avenue  Foch

Ru

 La

 F

ay

et

te

Av

en

ue

   

N

ey

En

 N

ex

iru

e

Rue

 Win

ston

 Ch

urch

ill

Université

de Metz

B

ou

le

va

rd

 P

oi

nc

ar

é

R

ue

   H

au

te  

 Se

ille

Place
Mondon

Avenue      

Joffre

R

ue

  

   

 d

   

  V

er

du

n

A

ve

n

u

  

R

o

b

er

  

S

ch

um

an

Ru

e  G

am

betta

Rue

 Cl

ovi

s

Ru

e V

au

ba

n

Av

en

ue

   

Je

an

   

XX

III

Pa

ss

ag

e d

e

 l'A

m

ph

ith

È‚t

re

Centre

Pompidou

Les Arènes

Parc de la

Seille

   

 R

ue

   

   

au

x  

   

 A

 n

es

Av

en

ue

   

de

   

l'A

m

ph

ith

éâ

tre

Ru

e  

   

 P

as

te

ur

Av

Le

cl

er

de

 H

au

te

cl

oc

qu

e

Ru

  d

es

   

Ja

rd

in

s

   

   

   

 R

ue

   

   

   

 B

el

le

   

   

   

 Is

le

        

  Ru

e      

    d

e   

     

  la

      

    T

Íte  

       

 d'O

r

  R

ue

 T

ai

so

n

Ru

  d

es

   

M

ur

s

E

n

 J

u

ru

e

R

ue

 M

ar

chant

Place Saint

Louis

Ru

e M

au

ric

e B

arr

ès

    

 B

ou

lev

ar

   

  A

nd

   

   

M

ag

in

ot

Ru

Ch

ar

lem

ag

ne

Ru

e P

ast

eu

r

Square du

Luxembourg

Po

nt 

de

s M

ort

s

Ru

e  

de

  P

ar

is

Place de

France

Q

ua

i P

au

l W

ilt

ze

r

Pont d

e Thion

ville

Ru

e d

es

 B

Èn

Èd

icti

ns

Place de la

Comédie

Al

de

 l

To

u

de

E

sp

ri

ts

Bd. Victor

 Dem

ange

Rue

 d'Asf

eld

   Rempart   Saint   Thiébault

Ru

Be

lle

 I

sl

e

Bou

lev

ard

     

     

     

    

Pa

ix

h

a

ns

R

 C

he

vr

em

on

t

R

 d

 T

rin

ita

ire

s

Ru

Sa

in

M

ar

ce

l

R

 S

V

in

ce

nt

R d

u P

on

t d

es

 M

orts

Ru

e   

 du

 Pont

 St 

Marcel

Rue

   La

salle

R

u

e

 d

es

   

  A

u

g

u

st

in

s

R

 S

t H

en

ry

R du C

ambo

ut

Rue C

oisli

n

Ru

G

eo

rg

es

 A

im

e

La

   

 M

os

el

le

La

 S

eil

l e

R d

e l

a C

itad

ell

e

A

ve

n

u

   

 A

n

d

   

 M

a

lra

u

x

Jardin botanique

Bd Clém

en

ceau

0

500

1†000

250

MËtres

de

Route

Woipp

y

la

Rue

R

ue

Rue

Rue

Rue

René

Daga

Jung

Folie

Paquet

Nicolas

Sgan

zin

Rue D

aga

Quar

an

te

Lorry

Rue Lu

cien

Rue  Lo

uis  B

er

tran

d

de

la

Rue

R

ue

Jean

-Pier

re J

ean

Jousse

VALLIÈRES

Rue des Sinsignottes

de

l'Europe

Boulevard

R

ue

des

Rue

Alfred

Krieger

Petites

D e v a n t - l e s - P o n t s

V a l l i Ë r e s

B e l l e c r o i x

CIMETIÈRE  DE  L'EST

METZ HAUTS

de QUEULEU

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

Saint

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

GrÈgoire

Rue

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

R

ue

An

drÈ

Tours

D

agober

t

la   Cr

oix

K

eller

man

n

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

R

ue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

An

drÈ

Saint

Tours

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

D

agober

t

GrÈgoire

la   Cr

oix

K

eller

man

n

Parc

Sainte

Chrétienne

S a b l o n

L a   p l a c e   d ' A r m e s

Rue d

e B

ourgogne

Rue d

u Pr

. J

ean

deliz

e

de

Est

Rapide

Pro

vence

d'Alsace

de

Rapide

Boulev

ard

Boulev

ard

du

R

ue

R

ue

Rue

des

R

ue

Fort

Bordes

A

ven

ue

Bernar

d

Dau

phinÈ

d'

Alsace

de

du

du

Rue

B

oulev

ar

d

SÈbas

topol

Délestr

aint

PARC de

GLOUCESTER

DE LA

CHENEAU

FORT DES BORDES

Quai

P. V

au

trin

R

ue au

x Ours

R

ue d

es Cler

cs

B

ld

Rober

t

Sérot

En F

ournirue

A

v. Lat

tre d

e T

assign

y

Av

. d

e N

an

cy

Plan

tières

A

ven

ue      Lo

uis      Le      D

ébonnaire

Voie 

Rapide

Place du

Forum

Place

Mazelle

Place du Gal

de Gaulle

GARE SNCF

Esplanade

Place de la

République

Place St

Thiébault

Est

Place 

d'Armes

Rue    des

Allemands

Rue

Maz

elle

Rue  d

es

Tan

neu

rs

Plan

tiËres

Passage d

e

En C

hap

leru

e

Ru

S

er

pe

no

is

e

Plan d'eau

Avenue  Foch

Ru

 La

 F

ay

et

te

Av

en

ue

   

N

ey

En

 N

ex

iru

e

Rue

 Win

ston

 Ch

urch

ill

Université

de Metz

B

ou

le

va

rd

 P

oi

nc

ar

é

R

ue

   H

au

te  

 Se

ille

Place
Mondon

Avenue      

Joffre

R

ue

  

   

 d

   

  V

er

du

n

A

ve

n

u

  

R

o

b

er

  

S

ch

um

an

Ru

e  G

am

betta

Rue

 Cl

ovi

s

Ru

e V

au

ba

n

Av

en

ue

   

Je

an

   

XX

III

Pa

ss

ag

e d

e

 l'A

m

ph

ith

È‚t

re

Centre

Pompidou

Les Arènes

Parc de la

Seille

   

 R

ue

   

   

au

x  

   

 A

 n

es

Av

en

ue

   

de

   

l'A

m

ph

ith

éâ

tre

Ru

e  

   

 P

as

te

ur

Av

Le

cl

er

de

 H

au

te

cl

oc

qu

e

Ru

  d

es

   

Ja

rd

in

s

   

   

   

 R

ue

   

   

   

 B

el

le

   

   

   

 Is

le

        

  Ru

e      

    d

e   

     

  la

      

    T

Íte  

       

 d'O

r

  R

ue

 T

ai

so

n

Ru

  d

es

   

M

ur

s

E

n

 J

u

ru

e

R

ue

 M

ar

chant

Place Saint

Louis

Ru

e M

au

ric

e B

arr

ès

    

 B

ou

lev

ar

   

  A

nd

   

   

M

ag

in

ot

Ru

Ch

ar

lem

ag

ne

Ru

e P

ast

eu

r

Square du

Luxembourg

Po

nt 

de

s M

ort

s

Ru

e  

de

  P

ar

is

Place de

France

Q

ua

i P

au

l W

ilt

ze

r

Pont d

e Thion

ville

Ru

e d

es

 B

Èn

Èd

icti

ns

Place de la

Comédie

Al

de

 l

To

u

de

E

sp

ri

ts

Bd. Victor

 Dem

ange

Rue

 d'Asf

eld

   Rempart   Saint   Thiébault

Ru

Be

lle

 I

sl

e

Bou

lev

ard

     

     

     

    

Pa

ix

h

a

ns

R

 C

he

vr

em

on

t

R

 d

 T

rin

ita

ire

s

Ru

Sa

in

M

ar

ce

l

R

 S

V

in

ce

nt

R d

u P

on

t d

es

 M

orts

Ru

e   

 du

 Pont

 St 

Marcel

Rue

   La

salle

R

u

e

 d

es

   

  A

u

g

u

st

in

s

R

 S

t H

en

ry

R du C

ambo

ut

Rue C

oisli

n

Ru

G

eo

rg

es

 A

im

e

La

   

 M

os

el

le

La

 S

eil

l e

R d

e l

a C

itad

ell

e

A

ve

n

u

   

 A

n

d

   

 M

a

lra

u

x

Jardin botanique

Bd Clém

en

ceau

0

500

1†000

250

MËtres

de

Route

Woipp

y

la

Rue

R

ue

Rue

Rue

Rue

René

Daga

Jung

Folie

Paquet

Nicolas

Sgan

zin

Rue D

aga

Quar

an

te

Lorry

Rue Lu

cien

Rue  Lo

uis  B

er

tran

d

de

la

Rue

R

ue

Jean

-Pier

re J

ean

Jousse

VALLIÈRES

Rue des Sinsignottes

de

l'Europe

Boulevard

R

ue

des

Rue

Alfred

Krieger

Petites

D e v a n t - l e s - P o n t s

V a l l i Ë r e s

B e l l e c r o i x

CIMETIÈRE  DE  L'EST

METZ HAUTS

de QUEULEU

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

Saint

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

GrÈgoire

Rue

de

R

ue

R

ue

Rue

Rue

Rue

Gabriel

Castelnau

R

ue

An

drÈ

Tours

D

agober

t

la   Cr

oix

K

eller

man

n

de

du

la

de

de

Rue

Rue

Rue

R

ue

Rue

des

Rue

Rue

Rue

R

ue

des

R

ue

R

ue

R

ue

Paul

Saint

Saint

An

drÈ

Saint

Tours

Pier

re

Pier

re

Rober

t

Livier

Diacre

Chapelle

D

agober

t

GrÈgoire

la   Cr

oix

K

eller

man

n

Parc

Sainte

Chrétienne

S a b l o n

L a   p l a c e   d ' A r m e s

Rue d

e B

ourgogne

Rue d

u Pr

. J

ean

deliz

e

de

Est

Rapide

Pro

vence

d'Alsace

de

Rapide

Boulev

ard

Boulev

ard

du

R

ue

R

ue

Rue

des

R

ue

Fort

Bordes

A

ven

ue

Bernar

d

Dau

phinÈ

d'

Alsace

de

du

du

Rue

B

oulev

ar

d

SÈbas

topol

Délestr

aint

PARC de

GLOUCESTER

DE LA

CHENEAU

FORT DES BORDES

background image