Critères de qualité des huiles essentielles

3 janvier 2009
AUTEUR : mon aromatherapie
Par l’engouement porté aux huiles essentielles, le marché offre de nombreux choix aux consommateurs mais la qualité varie souvent d’une marque à l’autre.
thym_vulgaire2
Exemple d’étiquette - Thym vulgaire à thujanol

ESPÈCE BOTANIQUE CERTIFIÉE
Les huiles essentielles de qualité doivent impérativement provenir de plantes botaniquement certifiées, c’est-à-dire identifiées par deux noms latins, le latin étant la langue universellement reconnue en botanique. Le premier nom désigne le genre, par exemple Thymus; le second, l’espèce : vulgaris -> Thymus vulgaris = Thym vulgaire.

PARTIE DE LA PLANTE DISTILLÉE
Les diverses parties d’une même plante (fleur, feuille, tige, écorce, racine, etc.) peuvent produire des essences différentes. Il est donc tout aussi important de préciser l’organe végétal.

CHÉMOTYPES
Les composantes aromatiques d’une plante ne sont pas immuables. Une même plante, croissant dans des lieux différents, peut sécréter des essences très différentes en fonction de divers éléments comme l’ensoleillement, le climat, la composition du sol, l’altitude, etc. Deux chémotypes de la même huile essentielle présentent non seulement des activités différentes mais aussi des indices de toxicité très variables.
Exemple:
Thymus vulgaris
CT linalol = Thym vulgaire à linalol
Thymus vulgaris CT thujanol = Thym vulgaire à thujanol

Share/Save/Bookmark

Pas de commentaire

Les commentaires sont fermés