Vous êtes ici : Les acteurs
Les acteurs

 

Les chercheurs / La recherche fondamentale

Les OGM ont été mis au point à la suite de travaux de recherche fondamentale conduits dans les laboratoires publics.

 

Les entreprises / Développement industriel

Aujourd'hui, les développements commerciaux sont assurés par des laboratoires privés. D'ores et déjà, de grands groupes du secteur agro-alimentaire ont fait le choix des biotechnologies.

En Europe et en France en particulier, les entreprises semencières ont également pris le train de ces technologies. Ces sociétés, qui ont acquis un savoir-faire dans le domaine spécifique des semences, ont saisi tout l'intérêt des avancées biotechnologiques pour les agriculteurs, les consommateurs et les industriels.

 

 

 

Les pouvoirs publics / Autorisation et contrôle par les pouvoirs publics

Toutefois, à tous les stades, depuis la conduite d'essais jusqu'à la commercialisation, des autorisations sont délivrées dans le cadre des législations européennes et nationales.

En France, plusieurs ministères (le ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche et des affaires rurales, le ministère chargé de la recherche, le ministère de l'écologie et du développement durable, le ministère de l'économie, de l'industrie et des finances) sont impliqués dans le processus d'autorisation et de contrôle des OGM.

Le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche et des affaires rurales est ainsi chargé , avec l'accord du ministère de l'écologie et du développement durable, de délivrer les autorisations de disséminations d'OGM au champ à des fins de recherche et de développement.


Pour en savoir plus : - Le contrôle de l'utilisation par les pouvoirs publics

 

 

 

 

 



Les experts / Surveillance et expertise scientifique

Des instituts publics (INRA, CIRAD, CNRS, IRD) mettent en œuvre des programmes de recherche portant sur les OGM, sous l'égide des autorités publiques.

Les scientifiques jouent également un rôle clef au travers des instances qui rassemblent les experts émettant des avis aux sources des décisions politiques. C'est le cas par exemple de la Commission du génie biomoléculaire (CGB) et de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), instances chargées de l'évaluation des risques pour l'environnement et la santé publique des effets des OGM et du Comité de biovigilance, en ce qui concerne leur surveillance.

Pour en savoir plus : -
L'évaluation scientitique

 

 

 



L'Union européenne et les Etats membres / Définition de la réglementation

Afin de répondre aux besoins d' information et de sécurité de ses citoyens, l'Union européenne centralise l'ensemble des dossiers d'autorisation de mise sur le marché d'organismes génétiquement modifiés et met en place des procédures d'étiquetage et de traçabilité de produits OGM ou dérivés d'OGM.

Pour en savoir plus :

- Mise sur le marché
-
Traçabilité et étiquetage

 

 

 

Les citoyens et consommateurs / Consultation et liberté de choix

Les citoyens ont exprimé leur souci de voir appliquer le principe de précaution pour tout produit alimentaire issu de modifications génétiques. Le droit de choisir entre des produits OGM et non OGM est la première attente des consommateurs.

Pour en savoir plus :

- Mise sur le marché
-
Traçabilité et étiquetage

 

 

Haut de page